26 nouvelles drogues en Europe en 2023

Partagez cet article

 

L’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies (EMCDDA) a révélé dans son dernier rapport annuel que vingt-six nouvelles substances psychoactives ont été identifiées pour la première fois en Europe en 2023. Cette découverte met en lumière une menace grandissante avec l’augmentation des drogues synthétiques puissantes, des mélanges de substances inédits et des modes de consommation évolutifs.

Un marché de la drogue toujours florissant

La disponibilité des drogues reste alarmante en Europe. Le marché regorge de produits variés, et les consommateurs sont exposés à un éventail de substances psychoactives plus vaste et potentiellement plus dangereux. Ces nouvelles substances sont souvent plus puissantes ou pures, apparaissant sous des formes et combinaisons inédites. À la fin de 2023, l’EMCDDA surveillait plus de 950 nouvelles substances psychoactives (NSP), dont 26 détectées pour la première fois cette année-là.

Les dangers des opioïdes de synthèse

L’une des principales préoccupations de l’Observatoire concerne les opioïdes de synthèse à haute teneur. Ces substances sont parfois vendues frauduleusement comme des médicaments légitimes ou mélangées à d’autres drogues, exacerbant ainsi les risques pour les consommateurs. Des exemples incluent la MDMA contaminée avec des cathinones de synthèse et des produits à base de cannabis altérés avec des cannabinoïdes synthétiques. Cette tromperie expose les consommateurs à des risques de santé sévères, y compris des intoxications mortelles.

Polyconsommation : Un phénomène alarmant

Le rapport souligne également l’augmentation de la polyconsommation, c’est-à-dire l’usage simultané ou successif de plusieurs substances psychoactives. Ce phénomène est devenu courant en Europe et représente un défi majeur pour la santé publique. La combinaison de benzodiazépines et d’opioïdes, ou de cocaïne et d’alcool, par exemple, peut accroître les risques sanitaires et compliquer les interventions médicales en cas de surdose. Les risques sont encore plus élevés lorsque les consommateurs ingèrent des mélanges de drogues à leur insu.

drogue

Une réponse institutionnelle : L’EUDA

Face à cette situation préoccupante, l’Union européenne a décidé de créer une nouvelle agence, l’Agence de l’Union européenne sur les drogues (EUDA), qui sera lancée le 2 juillet. L’une de ses priorités sera de mieux comprendre les tendances de polyconsommation et de développer des interventions efficaces en matière de prévention, de traitement et de réduction des risques.

Une complexité croissante du marché de la drogue

Le marché de la drogue en Europe devient de plus en plus complexe avec l’introduction de nouvelles substances psychoactives. Les consommateurs se retrouvent confrontés à une diversité de produits qui peuvent être plus puissants ou mélangés de manière inédite. Cette complexité accroît les dangers, notamment parce que les consommateurs ne savent souvent pas ce qu’ils consomment réellement. L’EMCDDA met en garde contre ces risques et souligne l’importance de la vigilance et de l’éducation pour prévenir les intoxications et autres problèmes de santé graves.

Vers une meilleure compréhension et une réponse efficace

Avec la mise en place de l’EUDA, l’Europe espère améliorer la surveillance des tendances de consommation de drogues et développer des stratégies de prévention et de traitement plus efficaces. L’objectif est de réduire les risques associés à la polyconsommation et de fournir des ressources adaptées pour faire face à cette crise croissante.

 

La découverte de vingt-six nouvelles substances psychoactives en 2023 souligne une évolution inquiétante du marché de la drogue en Europe. La prolifération de drogues synthétiques puissantes, les nouveaux mélanges et les modes de consommation évolutifs représentent des défis majeurs pour la santé publique. Avec la création de l’EUDA, l’Union européenne prend des mesures pour mieux comprendre et combattre ces menaces, en mettant l’accent sur la prévention, le traitement et la réduction des risques liés à la polyconsommation.

En surveillant de près les nouvelles substances et en développant des interventions ciblées, les autorités espèrent atténuer les impacts négatifs de cette crise et protéger la santé et le bien-être des citoyens européens.

 

 

spot_img

Articles Similaires

Cannabis et Grossesse : Une Association Périlleuse ?

La consommation de cannabis pendant la grossesse est de...

Startups européennes du cannabis : Vers une révolution boursière ?

Une vague d’optimisme souffle sur les startups européennes du...

Le NFP et la Légalisation du Cannabis : Une Position Ambiguë

Avec l'ascension du bloc NFP (Nouvelle Force Progressiste) à...

Guide ultime pour conserver votre cannabis

La conservation du cannabis est une étape cruciale pour...

Distribution de cannabis médicinal sur l’Île de Man : Une nouvelle ère

Les pharmacies de l’île de Man ont désormais la...
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img