5 techniques pour tailler vos bourgeons de cannabis

Partagez cet article

 

Comme le commun des plantes horticoles, le cannabis doit être taillé pour avoir un meilleur rendement. Mais tailler de la weed est loin d’être un acte anodin. Certains cultivateurs font beaucoup d’erreurs dans cette étape du processus de culture. Dans ce post, nous allons vous apprendre comment tailler vos bourgeons de cannabis pour avoir une bonne réserve toute l’année.

Pourquoi tailler vos bourgeons de cannabis?

Tailler les bourgeons de cannabis est tout un art. Mais avant de vous livrer les différentes techniques, voici pourquoi cette étape est indispensable. 

Tout d’abord, il faut comprendre que les feuilles permettent à la plante d’absorber toute la lumière dont elle a besoin pour la photosynthèse. Elles sont donc vitales et lui assurent une bonne croissance. Après la récolte, elles peuvent contenir un taux élevé de chlorophylle, surtout si elles sont mal rincées. Il est donc souhaitable de retirer cet excès depuis les bourgeons, en les taillant bien sûr. Non seulement votre cannabis se fera une beauté, mais cela améliorera aussi le goût et la puissance.

Comment tailler les bourgeons?

Tailler les bourgeons consiste à contrôler la hauteur de vos plants et avoir une meilleure production de têtes. Cela permet d’augmenter la ramification et de maintenir la plante à une hauteur acceptable, c’est-à-dire assez basse mais dense et compacte. Tailler les branches au pied de la plante permet également de concentrer l’énergie sur les têtes. La règle d’or est de ne jamais tailler les feuilles. Beaucoup de cultivateurs commettent cette erreur, pensant que c’est ce qui rend toute l’énergie sur les têtes de culture. Comme nous l’avons mentionné plus haut, les feuilles apportent tous les éléments nutritifs essentiels à la croissance de la plante et les distribuent dans toutes les parties de son anatomie. L’en priver revient à lui enlever tout apport nutritif, ce qui la rendra dénutrie et l’empêchera de produire de belles fleurs. 

Comment s’occuper des feuilles?

Beaucoup de cultivateurs pensent qu’il faut se débarrasser des feuilles pour que la lumière puisse atteindre le pied de la plante. Erreur! La meilleure façon de faire est de dégager les bourgeons par le palissage et le tricotage. Le palissage est une technique bien connue en agriculture. Elle consiste à aérer la plante pour lui faire gagner de la lumière pour sa croissance, en attachant les tiges et les branches. L’idée est d’orienter la plante dans une direction déterminée. Tricoter les feuilles consiste à les positionner derrière une branche ou d’autres feuilles afin d’éviter qu’elle ne fasse de l’ombre. 

Par ailleurs, au terme de la floraison, la plante puise les derniers nutriments dont elle a besoin dans les feuilles. C’est le début de leur sénescence ou dégradation progressive, caractérisée par un jaunissement.  

Quel matériel pour tailler vos bourgeons de cannabis?

La taille de vos bourgeons de cannabis peut se faire à mains nues, mais se servir des outils de la liste suivante vous aidera à réduire le risque de contamination croisée:

  • Des ciseaux de manucure pour couper les bourgeons avec finesse et précision
  • Une paire de cisailles pour vous occuper des branches
  • Une paire de gants jetables pour éviter de contaminer les trichomes des bourgeons. La résine est collante sur les mains. Raison de plus pour porter des gants 
  • Un seau pour récupérer l’excédent de végétal.

5 techniques de taille vos bourgeons de cannabis

Le topping

Aussi appelé étêtage ou taille apicale, cette technique d’élagage consiste à doubler les tiges de têtes supérieures de cannabis. Pour procéder, il faut supprimer le bourgeon apical ou la tige centrale. La coupe doit être au plus propre. Vous pouvez aussi pincer le bourgeon délicatement entre vos doigts. L’étêtage s’applique de préférence lorsque les plantes mesurent 30 cm de long, au beau milieu de la croissance végétative. Il leur faut environ une semaine pour récupérer après ce stress, prolongeant davantage leur période de croissance. Ensuite, les deux pousses inférieures commencent à se développer vigoureusement pour former deux tiges centrales. Le topping permet de faire pousser la plante en buisson. Le geste peut être réitéré si votre objectif est de remplir votre espace de culture. Toutefois, c’est une technique non adaptée aux variétés à autofloraison. Attention à ne pas trop insister sur la taille, sous peine de prolonger d’autant la croissance végétale.  

La coupe FIM

FIM ou “Fuck I Missed” est une variante du topping, découverte accidentellement. Pour faire votre fimming, il suffit de supprimer 3⁄4 du bourgeon supérieur ou de la pointe des tiges centrales. Comme avec la technique originelle, vous pouvez vous servir de vos ciseaux de taille ou simplement les pincer entre vos doigts. L’avantage de cette variante d’étêtage est qu’elle permet de gagner quatre nouvelles branches principales au lieu de deux. Elle ne convient toujours pas aux variétés à autofloraison, qui fleurissent en général plus rapidement. 

Le lollipopping

Cette coupe originale consiste à donner un aspect de sucette aux plants de cannabis, d’où son nom. Il faut alors supprimer les parties basses ainsi que les feuilles qui ne bénéficient pas d’une bonne luminosité. Toutes les parties de la plante qui ne sont d’aucun intérêt à la récolte peuvent aussi être supprimées. Contrairement aux deux techniques d’élagage précédentes, celle-ci correspond bien aux variétés à autofloraison. Elle doit justement être réalisée pendant la période de floraison afin que l’énergie de la plante puisse se concentrer sur les parties hautes. Toutefois, il est important de tailler le cannabis au moment opportun. Le lollipopping ne peut intervenir ni avant, ni après la 3ème semaine de floraison. Si vous le faites trop tôt, la plante va canaliser son énergie pour recréer de nouvelles feuilles et tiges. Par contre, si vous intervenez trop tard, la taille n’aura plus d’intérêt puisque ce sera bientôt la récolte. 

Le super scropping

L’apex du cannabis, c’est-à-dire la partie haute, dicte la hauteur que doit atteindre les branches secondaires. L’auxine et les cytokines, des phytohormones qu’il secrète, sont responsables de la dominance apicale dans la croissance de la plante, en inhibant les branches secondaires. Le super scropping consiste à provoquer volontairement un léger stress à la plante, en pliant sans forcer sur certaines branches. L’idée est de les contraindre à pousser latéralement et non dans le sens vertical. Vous pouvez aussi agir sur l’apex en le pinçant délicatement, en respectant une distance de 15 cm en partant du sommet vers la base. Cette technique d’élagage a pour objectif de gagner en bourgeons principaux en déviant l’énergie de la tige principale vers les tiges secondaires. 

Le low stress training

Le low stress training est complètement différent des techniques d’étêtage et du super scropping. Comme son nom le laisse deviner, cette taille a pour but de stresser légèrement la plante. On parlera alors de technique de palissage non invasive, dont l’idée est de conduire la plante à pousser horizontalement, par l’usage d’une structure spécifique. Cela implique donc le recours à un matériel de culture constitué de tuteurs, de cordelettes, de fil de fer et tout autre dispositif nécessaire pour diriger la plante dans le sens voulu. Nombreux sont les avantages à pratiquer un entraînement à faible stress sur vos plants de cannabis. Le premier est que vous avez la mainmise sur leur hauteur, un paramètre qu’il est important de pouvoir contrôler si vous cultivez dans un espace restreint, en indoor par exemple. Cela leur permet également de bénéficier d’une bonne exposition à la lumière. L’autre avantage est que vous pouvez faire pousser votre weed dans le sens que vous jugez opportun, et même le faire prendre une forme particulière. Avec cette technique d’élagage, les bourgeons s’aligneront à équidistance de la source lumineuse, ce qui permet d’optimiser votre rendement.  

Conseils pour tailler ses bourgeons de cannabis 

Voici maintenant quelques conseils pratiques qui vous permettront de vous occuper de vos plantes de cannabis comme un grand maître cultivateur. 

Taillez les branches secondaires en avance

Coupez assez tôt les branches secondaires qui ne produisent pas. Il faut le faire pendant que la plante est encore petite, en pleine croissance végétative. Taillez les branches et les feuilles situées sur la partie basse. De toute manière, elles n’ont pas vraiment d’intérêt pour la récolte. La sève gagnera en même temps à se concentrer sur les parties hautes de la plante. Elles n’en deviendront que plus productives et amélioreront votre rendement.

Prudence avec les jeunes plantes

La prudence est de rigueur au moment de tailler vos bourgeons de cannabis. En effet, le risque de contamination est accru. Une coupe mal réalisée peut être à l’origine d’un traumatisme chez les végétaux. Désinfectez votre matériel et si possible, n’utilisez que des ciseaux génétiques et une cisaille. Le sécateur n’est donc pas admis.

Débarrassez-vous des feuilles mortes

A mesure que la plante grandit, des rangées de feuilles vont former une canopée couvrant les parties basses. Sur la partie inférieure, le feuillage de la plante va se dégrader par manque de luminosité. Supprimez les feuilles mortes ou en phase de sénescence. Retirer les feuilles qui ne sont pas encore mortes, c’est faire de la défoliation. Bien que ce soit contraire à nos pratiques, ce n’est pas interdit. toutefois, elle nous ne la conseillons pas , pour la simple et bonne raison qu’une défoliation mal réalisée peut nuire à votre plante.

Pour conclure, l’aspect que peuvent prendre vos bourgeons de cannabis n’a pas de réelle importance, du moment qu’ils ne sentent pas le foin ni la moisissure. L’élagage n’est pas une tâche complexe, et vous avez la liberté de choisir la technique qui vous semble la mieux appropriée. Tout ce que vous avez à faire c’est de suivre les grandes lignes. Envie d’approfondir vos connaissances en culture de cannabis? Découvrez à présent la méthode SCROG

spot_img

Articles Similaires

Startups européennes du cannabis : Vers une révolution boursière ?

Une vague d’optimisme souffle sur les startups européennes du...

Le NFP et la Légalisation du Cannabis : Une Position Ambiguë

Avec l'ascension du bloc NFP (Nouvelle Force Progressiste) à...

Guide ultime pour conserver votre cannabis

La conservation du cannabis est une étape cruciale pour...

Distribution de cannabis médicinal sur l’Île de Man : Une nouvelle ère

Les pharmacies de l’île de Man ont désormais la...

La FDA et la FTC ciblent 6 entreprises pour vente illégale de produits au delta-8 THC

La Food and Drug Administration (FDA) américaine et la...
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img