Addiction au cannabis : quand s’inquiéter ?

Partagez cet article

 

On commence souvent avec des amis pour faire comme eux, s’amuser, rire… Ensuite, on peut commencer à fumer seul et de plus en plus. Le cannabis, une drogue largement consommée par les jeunes, peut causer des difficultés quotidiennes et même de la souffrance. Mais comment savoir si vous consommez trop et que vous faites une dépendance ? Il est toujours bon de se poser des questions : trop c’est combien ? Quand ? Comment ?

 

Qu’est-ce que le cannabis ?

 

Le cannabis est obtenu à partir d’une plante appelée Cannabis sativa, qui contient des molécules psychoactives liposolubles appelées cannabinoïdes. Les deux principaux cannabinoïdes sont le delta-9-tétrahydrocannabinol (THC) et le cannabidiol (CBD). Chacun d’eux a des propriétés spécifiques.

 

Le cannabis peut se présenter sous diverses formes : fleurs ou feuilles séchées, haschisch (résine), huiles, mais aussi sous forme de produits comestibles (bonbons, beurre, etc.).

 

Dépendance physique ou dépendance psychologique ? 

 

La dépendance physique signifie que l’organisme s’est habitué au produit et qu’il existe un syndrome de sevrage en cas de non-consommation. Cela se passe dans le cerveau, plus précisément au niveau des neurones.

 

La dépendance psychologique fait référence à l’envie que l’on ressent lorsqu’on ne consomme pas un produit en particulier. Cela provoque un état d’inconfort et de tension psychique et physique désagréable voire douloureux. Les pensées se concentrent sur une idée : obtenir le produit. C’est l’inconfort de ne pas en consommer qui indique une dépendance.

 

Dans le cas du cannabis, cet inconfort se traduit par une tension nerveuse importante et une irritabilité accrue et des difficultés d’endormissement. La consommation de cannabis soulage cette tension parfois difficile à associer à un manque de cannabis. On peut se sentir tendu avec une longue journée, quand quelqu’un qui nous énerve… le cannabis apparaît alors comme une solution apaisante, mais en réalité à ce stade ce n’est qu’une solution aux désagréables sensations de manque. Cette confusion peut expliquer pourquoi certaines personnes ne se considèrent pas comme des toxicomanes ou sont simplement réticentes à penser que le cannabis crée vraiment une dépendance.

 

Quels sont les signes d’une dépendance au cannabis ?

 

La dépendance est définie comme une dépendance à une substance ou à une activité qui a des conséquences néfastes sur la santé. Elle entraîne des symptômes comportementaux :

 

  • perte progressive de la maîtrise de soi (incapacité à s’abstenir de consommer malgré des conséquences négatives sur la santé et/ou la vie sociale) ;

 

  • incapacité croissante à arrêter ou à réduire les comportements addictifs ;

 

  • envie irrésistible et inappropriée de consommer ou de pratiquer une action (soif).

 

La dépendance au cannabis a aussi des répercussions sociales dues à un retrait progressif des autres activités (isolement, décrochage scolaire, perte d’emploi, etc.) et des répercussions médicales.

 

L’addiction au cannabis provoque également des symptômes caractéristiques de l’usage de substances psychoactives :

 

  • une adaptation cérébrale progressive conduisant à l’apparition d’une tolérance au produit nécessitant une augmentation de la consommation pour obtenir l’effet recherché ;

 

  • la survenue du syndrome de sevrage en essayant d’arrêter la consommation.

 

Les symptômes du sevrage du cannabis comprennent l’irritabilité, l’anxiété, les douleurs abdominales, la perte d’appétit, la transpiration et les troubles du sommeil.

 

Nous ne sommes pas tous égaux face à la dépendance. Se sentir déprimé ou anxieux peut amener certains à consommer plus que d’autres pour obtenir un soulagement temporaire. Malheureusement, cet apport quotidien peut facilement devenir incontrôlable…

 

Comment traiter une addiction au cannabis ? 

 

Tout le monde est différent et tout le monde ne réagit pas de la même manière au cannabis. Nous n’avons pas forcément les mêmes symptômes. Si vous vous reconnaissez dans certains des points évoqués ci-dessus, il est important de ne pas être seul et de pouvoir en parler pour obtenir de l’aide.

 

Arrêter de fumer peut entraîner des symptômes de sevrage. Ils disparaissent généralement après une à plusieurs semaines. Cependant, certains troubles, tels que les troubles du sommeil, peuvent prendre plus de temps.

 

De plus, arrêter de fumer peut révéler d’autres problèmes auparavant cachés par la consommation, tels que des troubles du sommeil, de l’anxiété ou une dépression cachée qui peuvent vous décourager d’essayer d’arrêter.

 

À ce jour, il n’existe aucun traitement spécifique pour la dépendance au cannabis. Certaines études sur des molécules potentiellement efficaces sont en cours d’évaluation au niveau médical.

 

Les symptômes associés au syndrome de sevrage du cannabis peuvent être atténués par un traitement médicamenteux. Le traitement des pathologies sous-jacentes est nécessaire ainsi que le traitement d’autres dépendances connexes, le cas échéant.

 

Actuellement, le principe pour faire face à la dépendance au cannabis est les thérapies de soutien et d’accompagnement. Il existe aussi l’introduction de modifications limitant les interactions avec les substances dans la vie quotidienne.

 

Les symptômes de la dépendance au cannabis disparaîtront à l’arrêt de la consommation. Mais le risque de rechute reste élevé et nécessite un accompagnement sur le long terme. Un élément important est également la mobilisation et le soutien des proches et de la famille.

 

En France, il existe plusieurs structures d’aide aux toxicomanes. Les services proposés varient et peuvent être individuels ou collectifs. Il existe des centres d’accueil et d’écoute pour les jeunes. Il existe aussi des permanences téléphoniques et des structures d’accompagnement pour les toxicomanes.

 

N’hésitez pas aussi  à faire appel à un professionnel de la santé qui saura vous écouter, vous soutenir et vous accompagner dans votre démarche.

spot_img

Articles Similaires

Cannabis et Diabète : Une Révélation Surprenante sur le Contrôle de la Glycémie

Une nouvelle étude révolutionnaire a révélé que la consommation...

Personnalité et tabagisme : Fumeurs et non-fumeurs décryptés

Une étude approfondie publiée le 3 juillet dans Plos...

Boom des patients dans les cliniques de cannabis médical à Londres

Les cliniques de cannabis médical à Londres connaissent une...

Wiz Khalifa Interpellé en Roumanie pour Possession de Cannabis : Un Festival qui Tourne Mal

Le célèbre rappeur américain Wiz Khalifa a récemment fait...

Le Maroc vise le marché européen du cannabis légal

Le Maroc est en passe de devenir un acteur...
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img