Biden salue la grâce massive du Maryland pour la marijuana

Partagez cet article

 

Le président Joe Biden a exprimé son approbation pour l’initiative du gouverneur du Maryland, Wes Moore, qui a accordé plus de 175 000 grâces pour des condamnations liées à la marijuana et à des accessoires associés. La Maison-Blanche a confirmé cette déclaration de soutien mercredi lors d’un point de presse.

Une étape vers la réforme nationale

Karine Jean-Pierre, secrétaire de presse de la Maison-Blanche, a souligné que cette initiative s’inscrit dans la continuité des efforts du président pour réformer la politique nationale sur la marijuana.

« Nous nous félicitons de cette nouvelle », a-t-elle déclaré, en ajoutant que cette mesure s’aligne avec l’engagement de Biden à repenser la gestion de la marijuana au niveau national.

Réévaluation fédérale du cannabis

Jean-Pierre a également mentionné le rôle de Biden dans la réévaluation du statut du cannabis. Cette initiative a conduit le ministère de la Justice à proposer de reclasser la marijuana comme drogue de l’annexe III en vertu de la Loi sur les substances contrôlées (CSA).

« Le président a été clair : personne ne devrait être emprisonné simplement pour possession de marijuana », a-t-elle affirmé, notant le record de grâces fédérales pour des infractions mineures liées à la marijuana.

Encouragement des initiatives étatiques par Biden

Biden a encouragé les gouverneurs à suivre son exemple en accordant des grâces au niveau de l’État. Des initiatives similaires ont été observées dans des États comme le Massachusetts et l’Oregon, en réponse à l’appel du président en 2022. À la fin du mois dernier, lors d’un rassemblement à Philadelphie, Biden a discuté de ses grâces liées à la marijuana, reconnaissant que ces actions n’effaçaient pas automatiquement les dossiers des personnes concernées.

Biden

Vers une justice plus équitable

Le gouverneur du Maryland, Wes Moore, a annoncé son intention de collaborer avec les législateurs pour faciliter l’effacement des dossiers en complément des grâces accordées. Bien que les grâces fédérales n’effacent pas les dossiers, le ministère de la Justice distribue des certificats aux personnes éligibles, offrant un symbole de reconnaissance officielle.

Des limites à l’action fédérale

Malgré ces avancées, Biden a précisé qu’il n’envisageait pas de clémence pour des infractions allant au-delà de la simple possession de marijuana. 

« La culture ou la distribution de cannabis est une affaire différente », a-t-il déclaré. 

De plus, des personnes sont encore incarcérées pour des infractions non violentes liées à la marijuana, ce qui a poussé les défenseurs à demander davantage d’actions de la part de l’administration Biden, y compris la décriminalisation complète de la marijuana, une promesse clé de sa campagne.

Réactions et débats autour de la reclassification

Le mois dernier, la proposition de reclasser la marijuana au niveau fédéral a été officiellement publiée, ouvrant une période de commentaires publics. Cette période suscite déjà des réactions importantes de la part des partisans et des opposants à la réforme du cannabis. Un groupe prohibitionniste a même demandé à la Drug Enforcement Administration (DEA) de prolonger cette période d’un mois.

Une réforme historique

Rahul Gupta, le « tsar de la drogue » à la Maison-Blanche, a décrit la reclassification de la marijuana comme une réforme « historique » susceptible de faciliter le développement de médicaments à base de cannabis. Cependant, il a été critiqué pour avoir exagéré l’impact de cette reclassification, notamment en affirmant qu’elle résoudrait les disparités raciales dans l’application de la loi sur la marijuana.

Contraste avec l’administration précédente

La campagne Biden-Harris a également mis en avant la différence entre leurs actions en matière de politique sur la marijuana et celles de l’administration de l’ancien président Donald Trump. Sous Trump, le ministère de la Justice avait annulé les directives fédérales qui adoptaient généralement une politique de non-ingérence dans les lois étatiques sur la marijuana. Cette distinction souligne l’engagement de l’administration actuelle à adopter une approche plus progressive et juste en matière de politique sur le cannabis.

 

spot_img

Articles Similaires

Cannabis et Grossesse : Une Association Périlleuse ?

La consommation de cannabis pendant la grossesse est de...

Startups européennes du cannabis : Vers une révolution boursière ?

Une vague d’optimisme souffle sur les startups européennes du...

Le NFP et la Légalisation du Cannabis : Une Position Ambiguë

Avec l'ascension du bloc NFP (Nouvelle Force Progressiste) à...

Guide ultime pour conserver votre cannabis

La conservation du cannabis est une étape cruciale pour...

Distribution de cannabis médicinal sur l’Île de Man : Une nouvelle ère

Les pharmacies de l’île de Man ont désormais la...
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img