Brittney Griner est libre

Partagez cet article

 

C’est le clap de fin de l’affaire possession de cannabis en Russie : Britney Griner vient d’être libérée. Détenue en Russie depuis février, l’athlète est maintenant en sécurité, et en route pour retrouver ses proches. Cette libération est le résultat d’une entente entre Moscou et Washington.

Griner en route pour les États-Unis

Jeudi, la Maison Blanche a annoncé la libération de Brittney Griner. Pour rappel, Brittney est une joueuse de basketball féminin professionnelle, jouant dans l’équipe nationale américaine, mais également double médaillée d’or olympique. En prison en Russie depuis 9 mois, l’athlète est finalement libérée. Elle avait été incarcérée plus tôt cette année pour avoir été en possession d’une cartouche de vapotage, contenant des traces de cannabis, selon les autorités russes.

C’est à travers une publication sur Twitter que le président américain Joe Biden a annoncé la nouvelle. Posant à côté de la femme de Griner : Cherelle Griner, sous la photographie le président a commenté qu’il avait personnellement parlé à l’athlète, qu’elle est en sécurité et qu’elle est sur le chemin du retour.

Échange de prisonnier

La libération de Brittney est l’aboutissement de discussions entre les deux pays. En échange de sa libération, le gouvernement américain a également libéré un prisonnier russe : Viktor Bout. Ce dernier est un acteur important du trafic d’armes russe, surnommé « le marchand de la mort ». À son actif : la vente d’une quantité considérable d’armes à plusieurs pays dont le Liberia, le Darfour ou encore l’Afghanistan.

Arrêté en 2008 en Thaïlande, il est emprisonné aux États-Unis depuis 10 ans. Selon les sources, le gouvernement russe a, à plusieurs reprises, négocié sa libération pendant toute sa décennie en prison. Une négociation qui a finalement eu lieu jeudi. En échange de la basketteuse, les américains ont relâché Viktor Bout. L’échange a eu lieu jeudi même à l’aéroport d’Abhou Dhabi.

Échange disproportionné

Cette décision du gouvernement américain est à la fois critiqué et applaudie. Pour beaucoup, Brittney Griner est une athlète de renom, qui a porté haut les États-Unis, et est un exemple pour de nombreux jeunes athlètes. Il est donc normal que le gouvernement déploie tout le nécessaire pour la sortir des prisons russes et la ramène en sécurité dans son pays.

Pour d’autres, l’échange est disproportionné, car Viktor Bout est un trafiquant dangereux, qui va sans doute reprendre ses affaires une fois en Russie. Alors que l’athlète américaine n’a commis qu’un délit très bas niveau qui en plus est intentionnel. À l’avenir, beaucoup craignent que la Russie refasse le même schéma, et emprisonne des personnalités américaines pour un délit mineur en échange de la libération de graves trafiquants.

Sentence exagérée

Si l’échange n’avait pas eu lieu jeudi, Brittney serait restée plusieurs années sous les barreaux en Russie. Le tribunal russe l’avait condamnée à neuf ans de prison ferme, dans une prison en Russie. Une peine beaucoup trop excessive, considérant le fait qu’elle dit ne même pas savoir que son vapoteur contenait du cannabis.

Cette lourde peine semble être cependant une tactique Russe bien pensée. Car en emprisonnant une américaine médaillée d’or, ils savaient que le gouvernement américain déplorait tous les moyens possibles pour sa libération. Ils ont donc rejeté toute tentative d’appel de Brittney, pour au final pouvoir avoir un échange plus bénéfique pour eux.

spot_img

Articles Similaires

Startups européennes du cannabis : Vers une révolution boursière ?

Une vague d’optimisme souffle sur les startups européennes du...

Le NFP et la Légalisation du Cannabis : Une Position Ambiguë

Avec l'ascension du bloc NFP (Nouvelle Force Progressiste) à...

Guide ultime pour conserver votre cannabis

La conservation du cannabis est une étape cruciale pour...

Distribution de cannabis médicinal sur l’Île de Man : Une nouvelle ère

Les pharmacies de l’île de Man ont désormais la...

La FDA et la FTC ciblent 6 entreprises pour vente illégale de produits au delta-8 THC

La Food and Drug Administration (FDA) américaine et la...
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img