Le Cannabis : Toujours le Roi des Substances Illicites en Europe

Partagez cet article

 

Le cannabis demeure la drogue illégale préférée des Européens, selon le dernier Rapport européen sur les drogues 2024. Que révèle ce rapport sur les habitudes de consommation et les tendances en Europe ?

Le Cannabis : Une Popularité Immuable

Malgré les lois restrictives, le cannabis continue de séduire les Européens. Le rapport de l’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies (OEDT) révèle que 22,8 millions d’adultes, soit 8 % de la population âgée de 15 à 64 ans, ont consommé du cannabis au cours de l’année écoulée. En termes de consommation à vie, ce chiffre grimpe à un impressionnant 85,4 millions de personnes, soit près de 30 % de la population.

Mais pourquoi cette plante controversée garde-t-elle autant d’adeptes ? Le rapport souligne que les niveaux de consommation varient considérablement d’un pays à l’autre, reflétant des politiques nationales diversifiées et des tendances culturelles spécifiques.

Le Cannabis : Toujours le Roi des Substances Illicites en Europe

Un Marché en Pleine Mutation

Le marché européen du cannabis est en pleine transformation. En Espagne, par exemple, bien que les saisies de résine de cannabis aient diminué en 2022, le pays reste un hub crucial pour le transit et la production. En 2023, les autorités espagnoles ont saisi 22 tonnes de résine de cannabis dissimulées dans de faux emballages de tomates, illustrant les méthodes ingénieuses utilisées par les trafiquants pour contourner les contrôles.

Cette hausse de la puissance de la résine, atteignant des niveaux moyens de THC proches de 25 %, pose de nouvelles questions sur les impacts sur la santé publique et la sécurité. Les consommateurs doivent désormais faire face à des produits plus puissants, augmentant potentiellement les risques associés à leur usage.

D’autres Drogues en Embuscade

Le cannabis n’est pas la seule substance illicite consommée en Europe. La cocaïne est la deuxième drogue la plus populaire, avec 4 millions de consommateurs (1,4 %) au cours de l’année écoulée, et 15,4 millions de personnes (5,4 %) ayant consommé de la cocaïne au moins une fois dans leur vie. La MDMA (ecstasy) et les amphétamines suivent de près, avec respectivement 2,9 millions (1 %) et 2,3 millions (0,8 %) de consommateurs annuels.

Les opioïdes, bien que moins couramment utilisés, représentent une menace considérable pour la santé publique. Environ 860 000 usagers à haut risque ont été recensés, et 513 000 personnes ont bénéficié d’un traitement de substitution aux opiacés en 2022. Les opioïdes ont été impliqués dans 74 % des décès par surdose, mettant en lumière les dangers extrêmes de ces substances.

Réponses Politiques et Nouveaux Défis

Face à ces chiffres alarmants, les pays européens adaptent leurs politiques. Malte, le Luxembourg et l’Allemagne ont introduit des législations innovantes permettant la culture à domicile et l’usage privé du cannabis, ainsi que des clubs de culture de cannabis à but non lucratif.

La République tchèque prévoit d’instaurer un système de distribution réglementé et taxé, tandis que la Suisse mène des essais de vente et de distribution contrôlées. Les Pays-Bas, quant à eux, expérimentent une chaîne d’approvisionnement fermée pour leurs célèbres “coffeeshops”, afin de limiter l’influence du marché illégal.

Ces évolutions montrent que l’Europe n’adopte plus une approche uniforme face au cannabis. Au contraire, chaque pays cherche la meilleure méthode pour équilibrer les préoccupations de santé publique avec les réalités du marché illicite.

La Consommation Chez les Jeunes : Un Phénomène Alarmant

La consommation de cannabis chez les jeunes Européens reste particulièrement préoccupante. Environ 15,1 millions de jeunes âgés de 15 à 34 ans (15 %) ont consommé du cannabis au cours de l’année écoulée. Parmi les 15-24 ans, ce taux atteint 18,6 % (8,8 millions), avec 9,7 % (4,6 millions) ayant consommé du cannabis le mois précédent.

L’usage quotidien ou quasi quotidien est rapporté par 1,3 % des adultes (3,7 millions), la majorité étant des hommes de moins de 35 ans. Ces chiffres soulignent l’urgence de mettre en place des politiques de prévention et d’éducation adaptées pour réduire les risques associés à la consommation de cannabis chez les jeunes.

Conclusion

Le Rapport européen sur les drogues 2024 de l’OEDT met en lumière non seulement la persistance de la consommation de cannabis en Europe, mais aussi les défis croissants pour les politiques de lutte contre la drogue.

Alors que de plus en plus de pays adoptent des approches variées pour la réglementation du cannabis, l’accent reste sur la nécessité de recherches continues pour comprendre et atténuer les impacts potentiels sur la santé publique. La question reste ouverte : comment l’Europe naviguera-t-elle dans ce paysage en constante évolution ?

spot_img

Articles Similaires

Startups européennes du cannabis : Vers une révolution boursière ?

Une vague d’optimisme souffle sur les startups européennes du...

Le NFP et la Légalisation du Cannabis : Une Position Ambiguë

Avec l'ascension du bloc NFP (Nouvelle Force Progressiste) à...

Guide ultime pour conserver votre cannabis

La conservation du cannabis est une étape cruciale pour...

Distribution de cannabis médicinal sur l’Île de Man : Une nouvelle ère

Les pharmacies de l’île de Man ont désormais la...

La FDA et la FTC ciblent 6 entreprises pour vente illégale de produits au delta-8 THC

La Food and Drug Administration (FDA) américaine et la...
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img