Cannabis mâle ou femelle : Comment l’identifier ?

Partagez cet article

 

Cannabis mâle ou femelle : comment l’identifier ?

Le cannabis est unisexué, c’est-à-dire qu’il existe des plantes à sexe mâle et femelle. Sur certaines variétés, on peut rencontrer les deux sexes sur un même pied, c’est le cas d’une plante hermaphrodite. Toutefois, la plupart du temps, celui-ci est dioïque. Par rapport à cela, le cultivateur de cannabis doit savoir distinguer une plante mâle et une plante mâle et une plante femelle.

Pourquoi est-il important d’identifier le cannabis mâle et le cannabis femelle ?

Pour plusieurs raisons, le cultivateur doit identifier le sexe de ses plantes de cannabis. Cela devrait se faire à une certaine étape de la culture. Toutefois, il existe bien des techniques permettant de planter exclusivement des plantes mâles ou des plantes femelles selon les préférences. 

Cannabis mâle et femelle, une orientation de la culture

La plupart du temps, le cultivateur veut des plants de cannabis femelles. Les femelles sont celles qui produisent les fleurs les plus grosses, les plus résineuses et les plus puissantes, c’est-à-dire les « buds ». 

Les plants de cannabis mâles sont généralement utilisés par la reproduction ou la production de graines. Par ailleurs, un cannabiculteur se tourne vers ces objectifs. C’est pour cela que l’on ne le cultive que très rarement. Ainsi, le repérage du sexe du cannabis doit se faire dans les meilleurs temps sauf si le cultivateur souhaite un croisement et une pollinisation libres entre de nombreux types de souches.

Le cannabis mâle dérange la plante femelle

En plus d’être indésirable, le cannabis mâle interfère avec la qualité de la production de la plante femelle. Ceci produit des sacs polliniques et du pollen. La pollinisation de la plante de cannabis femelle par un mâle dans les environs provoque un déplacement de son énergie. Ainsi, elle se concentre dans la production de graines. 

Dans la règle générale de la nature, les plantes de cannabis femelles ont un besoin biologique de se reproduire. Une fois que cela est réalisé, elle se détend. Dans certains cas, le cannabis femelle peut encore développer des bourgeons de taille décente. Toutefois, on ne peut pas miser sur la qualité et surtout la teneur en cannabinoïdes, particulièrement en THC. Autrement, lorsque la pollinisation s’accomplit, il y aura plein de graines dans la production. 

Sur ce, il convient donc de distinguer la plante de cannabis mâle et femelle. L’intérêt demeure sur le fait qu’il faut les éloigner autant que possible. Pour l’intérêt de la culture et du rendement, il ne faut surtout pas garder le cannabis mâle. 

À quelle étape faut-il identifier le sexe du cannabis ?

À la première étape de la culture, c’est-à-dire à la germination, la plante de cannabis ne révèle pas encore son sexe. Tant qu’il est impossible de faire la distinction, il convient de traiter chaque semis de la même manière. Les premiers signes se présentent à la phase de préfloraison. 

Distinguer le cannabis mâle et femelle à la préfloraison 

Tout d’abord, il convient de comprendre que la variété choisie et le mode de culture peuvent varier les circonstances de votre plantation. La culture en intérieur aura un cycle différent par rapport à la culture en extérieur. Les autres paramètres comme la lumière du jour et l’éclairage artificiel peuvent également influencer le cycle du cannabis. 

Toutefois, le cultivateur doit s’attendre à la phase de la préfloraison dès la quatrième semaine après la germination. C’est à cette étape que la plante de cannabis révèle s’il s’agit d’un mâle ou d’une femelle. Par rapport à cela, vous devrez prendre les mesures nécessaires pour les séparer et les éloigner.  

Ainsi, à l’étape de la pré-floraison, on reconnaît le cannabis mâle sous les signes suivants : 

  • Apparition des pré-fleurs mâles au niveau des nœuds,  
  • Apparition des sacs de pollen en forme de petites boules, 
  • Absence de poils. 

Reconnaître les premiers signes de distinction

Afin de déterminer correctement le sexe des plantes de cannabis, il est important de comprendre leur anatomie en général. Les mâles et les femelles produisent tous deux des pré-fleurs et des fleurs. Toutefois, il y a quelques différences à prendre en compte. 

Les toutes premières pré-fleurs apparaissent dans le croisement entre la tige principale de la plante et une tige de feuille en éventail ou pétiole, généralement près du sommet de la plante. C’est généralement la plante mâle qui commence à faire une révélation. En principe, c’est à cause du pollen qui doit être prêt avant le développement des organes féminins. 

Plus de rendement avec les plantes de cannabis femelle

Pour reconnaître la plante mâle dès le premier signe, il faut rechercher les pré-fleurs du cannabis. Il convient d’observer minutieusement la partie où se joignent les tiges et les branches. Certains cultivateurs utilisent des loupes pour bien distinguer les différentes évolutions de la culture. Vous devez le faire sur chaque plante.

Par la suite, le cannabiculteur doit localiser la stipule. Il s’agit d’un rabat pointu et feuillu qui dépasse la partie de la jonction des tiges et des branches. C’est derrière cette zone que se situent les parties sexuelles du cannabis. 

Quand le cannabis mâle se fait reconnaître 

Très tôt, la préfloraison mâle se présente comme le premier signe pour reconnaître le sexe de votre plante de cannabis. Les premiers sacs de pollen apparaissent comme une version plus ronde de la pré-fleur femelle. Dans ce cas, on peut faire une comparaison à une pique, une autre plante très courante. Lorsqu’elle devient légèrement plus grande, la pré-fleur de la plante mâle ressemble à une boule au bout d’un bâton. On l’appelle également staminate. Cette dernière se développe en un long sac suspendu de bébés bananes – les sacs de pollen. Il est important de l’identifier et d’éliminer les mâles avant qu’ils n’atteignent ce stade.

Les caractéristiques de la plante de cannabis femelle

En revanche, les toutes premières pré-fleurs femelles de cannabis sont de forme plus ovale. Il ressemble à une poire, mais a une pointe plus étroite et plus longue. C’est ce que l’on appelle la calice. Les extrémités du calice peuvent être prolongées par une paire de pistils, qui sont des saillies ressemblant à des poils blancs. Notez cependant que toutes les plantes de cannabis femelles en préfloraison ne forment pas des pistils.

Si vous n’êtes toujours pas sûr du sexe de votre plante de cannabis, il ne faut pas se précipiter de prendre une décision radicale. Attendez bien que la plante mâle ou femelle se distinguent particulièrement. Mais si vous êtes sûr de vos capacités à le distinguer, vous pouvez tout de suite procéder à la séparation des plantes mâles et femelles. 

Les autres différences à percevoir entre les plantes de cannabis mâles et femelles

En dehors des différences florales évidentes, il existe quelques caractéristiques qui peuvent différencier les plants de cannabis mâles et femelles. En particulier, la plante de cannabis mâle présente un aspect plus mince. Dans son allure générale, elle est plus haute et plus étroite. Le cannabis mâle présente moins de feuilles en éventail et beaucoup plus d’espace entre les branches, ce qui offre un grand espacement entre les branches. En revanche, le cannabis femelle présente une allure différente, plus compacte et bien touffue. 

Par précaution, il ne faut pas figer sur la détermination de ces caractéristiques. Vous ne devez pas vous limiter sur ces façons de différencier le sexe des plantes de cannabis. Les variations entre les souches et les phénotypes peuvent mener à toutes sortes de choses folles. Cette structure générale doit seulement constituer un indice pour pister vos approches.

Fleur de cannabis

Que faire de votre plante de cannabis mâle ?

Une fois que vous avez déterminé que vous avez une plante de cannabis mâle, il convient de s’en débarrasser. À moins que vous ne vouliez une pollinisation et des graines, il est préférable d’éliminer les mâles le plus tôt possible. Le fait de devoir les séparer ne suffit pas, car cela n’empêche pas la plante mâle de nuire au cannabis femelle. Même si vous déplacez la plante mâle dans une autre partie de votre jardin, le pollen peut être transporté par le vent. Il existe des histoires de plantes de cannabis femelles qui ont été pollinisées par des voisins qui cultivent à quelques pas.  

Cependant, si vous avez éliminé et éloigné les plantes mâles, il ne faut surtout pas les gaspiller. Une option est de hacher la plante mâle et de l’utiliser pour pailler d’autres plantes avec la bourrache, les fèves vertes, l’achillée et la consoude. Vous pouvez également exploiter les feuilles de cannabis. On peut en faire des boissons comme des jus ou des tisanes. Avec cette option, on peut bien profiter de la richesse nutritionnelle de la plante. Il est pour autant possible de faire tremper la plante dans l’eau pour créer un engrais naturel, comme nous le faisons avec l’ortie. Enfin, en dernière option, mettez en place votre tas de compost pour la prochaine plantation. 

Pour conclure, il est important de distinguer les plantes de cannabis mâle et femelle dans le but de les séparer totalement. En effet, le cultivateur s’intéresse plutôt à la plante femelle pour une culture plus rentable. Toutefois, pour une bonne production, il convient pour éviter la pollinisation en éloignant le cannabis mâle. D’ailleurs, vous devez vous en débarrasser totalement afin que cela ne nuise pas au développement de votre plante de cannabis femelle.

spot_img

Articles Similaires

Startups européennes du cannabis : Vers une révolution boursière ?

Une vague d’optimisme souffle sur les startups européennes du...

Le NFP et la Légalisation du Cannabis : Une Position Ambiguë

Avec l'ascension du bloc NFP (Nouvelle Force Progressiste) à...

Guide ultime pour conserver votre cannabis

La conservation du cannabis est une étape cruciale pour...

Distribution de cannabis médicinal sur l’Île de Man : Une nouvelle ère

Les pharmacies de l’île de Man ont désormais la...

La FDA et la FTC ciblent 6 entreprises pour vente illégale de produits au delta-8 THC

La Food and Drug Administration (FDA) américaine et la...
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img