Cannabis récréatif : où en est la légalisation en Allemagne ?

Partagez cet article

 

Le cannabis récréatif est au cœur de tous les débats dans les différents pays du monde actuellement. Certains pays ont déjà opté pour la légalisation de cette drogue. Tel est le cas des États-Unis, du Canada, de l’Inde, et bien d’autres. L’Allemagne a traîné les pieds en la matière. Néanmoins, cela risque de changer bientôt. Alors, où en est la légalisation de la marijuana, médical ou non, dans le pays ? 

Un projet de loi en cours

Le ministre fédéral de la Santé a annoncé en mai dernier qu’un projet de loi était déjà en cours. Les législateurs allemands devraient voter la loi sur la légalisation du cannabis récréatif d’ici à la fin de cette année 2022.  Finalement, le projet qui a été lancé en novembre de l’année 2021 va bientôt aboutir. 

Considéré comme « l’or vert », le cannabis fait l’objet d’une dépénalisation générale actuellement. En Allemagne, le projet « Le Cannabis, mais en toute sécurité » visera à changer les normes pour la vente et la consommation de cette drogue sur le territoire. 

Des mesures d’accompagnement

Pour autant, il ne s’agit pas simplement de légaliser le cannabis. Ce projet s’accompagne de quelques mesures d’accompagnement. Ces derniers visent d’ailleurs à assurer une meilleure protection des consommateurs. Pendant les auditions qui ont été menées au cours du mois de juin, 200 représentants des secteurs médical et juridique ont été conviés. 

« Les cinq auditions, qui se tiendront jusqu’à la fin du mois, porteront sur les mesures nécessaires pour assurer la meilleure des protections » Burkhard Blienert, le commissaire fédéral aux drogues. 

Les mesures porteront donc sur la sécurité sanitaire, mais aussi sur le bon fonctionnement du système d’approvisionnement. Et évidemment, les législateurs vont prévoir des mesures de prévention et de sensibilisation des jeunes. 

Des licences pour du cannabis récréatif

Le système de dépénalisation du cannabis récréatif en Allemagne risque néanmoins de fonctionner sous licence. Cela permettrait un meilleur contrôle de l’utilisation de cette drogue et des consommateurs. 

Plusieurs experts, y compris des chercheurs internationaux, ont ainsi été conviés au cours des discussions. Certes, la drogue et la légalisation sont un débat politique. Néanmoins, seuls les politiciens ne sauraient mettre en place une bonne base légale à son utilisation. 

Des magasins agréés

La création de magasins agréés fera aussi partie des mesures qui vont être prises en Allemagne. Ce qui devrait faciliter l’accès aux produits pour les adultes. Cela permettrait aussi de contrôler la qualité des drogues qui circulent dans le pays. 

Pourquoi ce nouvel attrait pour le cannabis ? 

L’Allemagne n’est pas le seul pays qui a changé d’avis sur le Cannabis. Ces dernières années, ils ont été plusieurs à changer la réglementation quant à l’utilisation et l’exploitation de cette drogue. Le ministre de la Santé Allemand, Karl Lauterbach, de dire :

« J’ai changé d’avis à ce sujet au cours des deux dernières années. […] J’ai toujours été opposé à la légalisation du cannabis, mais j’ai revu ma position il y a environ un an. Je pense que les dangers d’une non-légalisation sont plus importants. […] Le temps de l’été doit être mis à profit pour réformer avec vigueur. »

La pénalisation n’est pas efficace

Comme dans la majorité des pays dans le monde, l’Allemagne constate que la pénalisation du cannabis n’est pas efficace. En effet, selon les sondages, 28.2% des Allemands de 15 à 64 ans auraient déjà consommé du cannabis. Ce qui équivaut à 4 millions environ. 

Un manque à gagner pour l’État

En outre, la pénalisation du cannabis constitue désormais un gros manque à gagner pour l’État. Cela incite la prolifération du marché noir. Avec des normes précises et un meilleur contrôle, ce marché pourrait rapporter des millions d’euros en taxe. 

Un manque à gagner pour l’économie allemande

La perspective de légalisation du cannabis récréatif ravit déjà plusieurs entreprises. C’est en effet une filière qui peut brasser des milliards d’euros. Le pays a la capacité de produire jusqu’à 900 tonnes de cannabis par an. Ce qui, jusqu’à présent, était un gros manque à gagner pour l’économie allemande. L’octroi de licence à des exploitants aiderait à remédier à cette situation. 

Pour une meilleure protection de la jeunesse

Une légalisation assurerait davantage de protection à la jeunesse allemande. Il s’agit d’ailleurs de réguler le marché et de mettre en place des mesures de sensibilisation pour les moins de 18 ans. 

Pour la sécurité des consommateurs

Les différentes mesures proposées dans le projet de loi aideront aussi à contrôler la qualité des produits. Ce qui assure un peu plus de sécurité aux consommateurs. Fini les produits aux marchés noirs qui ne sont ni transparents ni traçables. Dans les magasins spécialisés, vous pouvez connaître l’origine des feuilles de cannabis et le taux de THC pour une expérience plus sur mesure. 

Légaliser le cannabis pour réduire l’insécurité

Le cannabis au marché noir est le fondement du business de la majorité des organisations mafieuses en Allemagne. Par la légalisation de la filière du cannabis récréatif, les autorités souhaitent aussi réduire l’insécurité. Cela permettrait de mettre à mal quelques groupes dangereux. 

Alléger le travail de la police

Enfin, cette démarche pourrait alléger le travail de la police. Il ne faudra plus contrôler tous les consommateurs, mais uniquement les gros trafiquants. 

Les limites de cette nouvelle réglementation

Malgré tout, la nouvelle réglementation à venir aura des limites : 

Le cannabis récréatif pour les plus de 18 ans uniquement

Seuls les plus de 18 ans auront le droit d’acheter légalement du cannabis. Ils devront s’adresser à des pharmacies ou des magasins certifiés pour ce faire. Il n’y a encore aucune précision quant à la quantité que l’on peut acheter. 

Pas d’auto culture de cannabis autorisé

Par ailleurs, il faut souligner que le législateur ne prévoit pas de légaliser l’auto culture. Les consommateurs devront toujours passer par des exploitants et des revendeurs certifiés pour acheter leurs produits. 

Une mise en application potentiellement tardive

Du fait du système législatif allemand, la promulgation d’une nouvelle loi peut prendre du temps ? Comptons en moyenne 5 ou 6 mois pour que la mise en application ait lieu. Il ne faut donc pas s’attendre à ce que cette nouvelle réglementation soit effective cette année. D’après les experts, on peut espérer une mise en application à compter de 2024. Il y aura encore des analyses des impacts sociétaux à mener. D’ici là, les consommateurs devront se contenter du CBD. 

En effet, la consommation de produits encore illégaux peut entraîner des peines de prison. À l’heure actuelle, la prise de cannabis ouvre droit à 5 années de prison et/ou une amende en cas de contrôle. Cela peut aussi mener à une suspension du permis de conduire. 

Qu’en est-il du business du cannabis thérapeutique ? 

La légalisation du cannabis récréatif n’est pas du goût de tout le monde. En effet, les magasins de CBD ne se réjouissent pas de cette perspective. Cela pourrait mettre en péril leur business. 

Le cannabis thérapeutique est légal depuis 2017 en Allemagne. Dans la majorité des cas, les consommateurs importent leurs produits des CBD shop français. Les lois françaises et allemandes en matière de CBD sont les mêmes. Les produits à base de cannabidiol avec moins de 0.2% de THC sont disponibles en vente et en utilisation légale dans le pays. 

Une baisse des chiffres d’affaires des boutiques de CBD ? 

La situation inquiète les boutiques de CBD français qui peuvent rencontrer une baisse de leurs chiffres d’affaires.

« Cette légalisation risque de nous mettre un petit coup au départ. Certains clients pourraient être tentés par le cannabis et traverser la frontière… » Jean-Sébastien Delattre, CBD High Society.

La différence entre le cannabis récréatif et le CBD

Certains revendeurs de CBD se veulent néanmoins confiants. En effet, le CBD et le Cannabis récréatif sont deux filières complètement différentes. Dans un cas, l’absence de THC assure davantage de sécurité aux consommateurs. Le CBD permet en effet de conserver les effets, soi-disant thérapeutique, du cannabis, mais sans les effets psychotropes. Ce qui n’est pas puni par les lois françaises. 

Utilisez surtout pour calmer les douleurs ou pour retrouver un certain bien-être, le CBD ne sert pas à planer. De quoi rassurer certains consommateurs qui sont de vrais patients. Ils ne se risqueront pas à une importation illégale en France. 

En outre, on peut s’attendre à ce que la France réagisse et renforce les mesures aux frontières :

« je pense que les douanes seront renforcées, et qu’on ne pourra pas acheter de l’herbe comme on veut » Jean-Sébastien Delattre, CBD High Society. 

Cet assouplissement à venir des normes légales en Allemagne a pourtant de quoi donner de l’espoir.

« Ça peut être un moteur pour que la France franchisse le pas. On est entouré de pays qui assouplissent leurs lois. » Ben Fangio de CBD’eau.

En effet, l’Hexagone fait encore partie des pays qui n’ont pas envisagé le projet de légalisation du cannabis récréatif. Malgré tout, 44.8% des Français auraient déjà tenté l’expérience.

spot_img

Articles Similaires

Japon envisage de légaliser la marijuana médicale

De nos jours, de plus en plus de pays...

Espagne : Le cannabis n’est pas nuisible à la santé

Une analyse des données de 600 000 personnes en...

Cannabis : Non à la répression

Le professeur Amine Benyamina, chef du service de Psychiatrie...

Députés Renaissance : Des sanctions plus dures pour le cannabis

Des députés de la majorité présidentielle, dirigés par Lionel...

À la découverte de la Sweet Berry

Le cannabis est une plante controversée. À la fois...

Cannabutter : Mode d’emploi

Avez-vous déjà entendu parler du cannabutter ? C’est du...
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img