Comment se déroule la phase de floraison du cannabis ?

Partagez cet article

 

La culture du cannabis est à la fois passionnante et enrichissante. Vous serez certainement séduit par l’idée de faire vos propres expérimentations. Cependant, quelques connaissances de base sont essentielles pour réussir vos premiers pas dans ce domaine. En réalité, de nombreux critères sont à prendre en compte dans ce cas. Néanmoins, nous nous concentrerons, dans cet article, sur la phase de floraison du cannabis. Après tout, c’est la période durant laquelle le plant produit ses fleurs (aussi appelées « têtes »). Que vous soyez un fervent adorateur de la plante ou un professionnel souhaitant développer son activité, ce petit vous sera sûrement utile pour obtenir des rendements satisfaisants.  

Quels sont les stades de développement des plants de cannabis ? 

Il convient de préciser que les plants de cannabis passent généralement par une série de stades au cours de leur croissance avant d’atteindre la maturation. Il est indispensable de prendre connaissance de ces différentes périodes afin d’adopter les bons gestes nécessaires au succès de vos premières cultures. Selon le stade de croissance (surtout durant la floraison du cannabis), vous serez notamment amené à ajuster la quantité de lumière, de nutriments et d’eau. 

La vie des plants se déroule comme suit : 

  • La germination de la graine : elle correspond au moment où les premières feuilles de cotylédon apparaissent après 2 à 10 jours en moyenne à l’abri de la lumière. 
  • La période de semis : pendant 2 à 3 semaines, les racines se développent progressivement. Tandis que la plante de cannabis poursuit sa croissance en surface.
  • La période végétative : les feuilles, tiges et racines se forment pour obtenir des plants complets au bout d’environ 3 à 15 semaines. 
  • La phase de floraison du cannabis : elle marque la transition qui permet à la plante femelle de cannabis de produire des têtes et de la résine. Cette étape peut prendre 7 à 14 semaines. 

En moyenne, le cannabis accomplit un cycle de croissance complet au bout de 7 à 10 semaines pour la plupart des Indicas et des hybrides. Tandis que cette durée oscillera autour des 12 semaines pour les Sativas. 

À noter tout de même que le temps nécessaire pour faire pousser du cannabis dépendra fortement de la méthode de culture privilégiée (la culture indoor nécessite généralement moins de temps). Considérez également la variété utilisée. Si vous utilisez des graines à autofloraison, la récolte peut se faire dès 8 à 9 semaines.

Quel est le premier signe de la floraison du cannabis ?

Au début de la phase de floraison, vous remarquerez certainement que certains endroits des plants arborent une couleur vert clair. Ces parties accueilleront ultérieurement les têtes. C’est déjà un très bon signe que votre culture se développe correctement ! Ensuite, vous commencerez à apercevoir les premiers pistils blancs au niveau des zones nodales

Au fur et à mesure de la croissance, vous observerez certainement que ces petits points de floraison donnent rapidement des fleurs qui peuvent, selon la variété, devenir des têtes denses, longues et volumineuses. Quoi qu’il en soit, la phase de floraison du cannabis a généralement lieu en début d’automne. Les premiers signes devront vous indiquer qu’il est temps de modifier le cycle lumineux — passant de 18-6 à 12-12 heures (lumière/obscurité).

Photo de cannabis phase végétative

Est-il nécessaire de tailler les plantes pendant la floraison ? 

La réponse courte est « non » ! En réalité, la quasi-totalité des variétés de cannabis peut se développer et fleurir sans une intervention particulière à cet égard. De plus, cette étape peut s’avérer relativement délicate, surtout pour les cultivateurs débutants. Vous pouvez très bien sauter cette phase, sans grands risques de détruire votre culture. Laissez tout simplement vos plants poursuivre leur croissance de manière naturelle. 

En revanche, certains professionnels ayant adopté le mode de culture en SCROG décident d’effectuer une taille durant la phase végétative. En effet, cette pratique est déconseillée pendant la période de floraison du cannabis. Autrement, vous ne donneriez pas à vos plants suffisamment de temps de récupération avant la récolte, ce qui donnera l’inverse de l’effet escompté. Dans tous les cas, l’objectif de la taille consiste ici à rediriger l’énergie des plantes vers les zones les plus productives. Pour ce faire, les cultivateurs coupent certaines parties (généralement les têtes ou feuilles inférieures). Cela améliore leur développement, mais les rend aussi plus vigoureuses.  

À quelle fréquence nourrir le cannabis pendant la floraison ? 

L’apport en nutriments constitue un élément essentiel pour optimiser la phase de floraison du cannabis. Vous voudriez certainement éviter les carences, mais aussi les risques de suralimentation. Comme les plants de cannabis présentent souvent une grande sensibilité aux nutriments, il convient d’opter pour un léger sous-engraissage et d’augmenter au fur et à mesure pour préserver votre culture de tout problème de déséquilibre à cet égard. À titre informatif, les principaux éléments nutritifs dont le cannabis a besoin pendant la période de floraison sont le phosphore et le potassium

De l’autre part, faites gaffe à la suralimentation qui aura un impact considérable sur la santé de vos plantes durant la phase de floraison du cannabis. Prêtez une attention particulière aux signes de brûlure (pointes brunes au bout des feuilles). Vous risquez ainsi de ralentir, voire stopper, la croissance. Pour éviter cela, le mieux reste encore de privilégier un apport en engrais à action lente qui offre une grande praticité par rapport à son utilisation (surtout pour les novices). Pour cause, ce type de produit fonctionne sous le principe d’une diffusion prolongée des éléments nutritifs dans le sol. Cela lui permet de soutenir la floraison, sans risque de suralimentation accidentelle.

Comment utiliser les lampes de culture durant la floraison du cannabis ? 

La maîtrise de la lumière constitue un autre point fondamental pour contrôler la croissance de vos plants de cannabis. Essentielle à la photosynthèse, celle-ci les « force » également à fleurir. Résultat ? Des feuilles saines et des têtes volumineuses bien juteuses. Pendant la période de floraison, 12 heures d’éclairage par jour sont suffisantes. Pour la culture en extérieur, vous n’aurez pas grand-chose à faire. Mère nature s’occupera de tout à votre place. Pour une méthode en indoor en revanche, le recours aux lampes de culture reste indispensable pour optimiser la floraison du cannabis. 

Cependant, il ne faut pas les utiliser au hasard. En réalité, vous devez prendre en considération la hauteur de suspension. Trop en dessus, votre culture ne profitera pas suffisamment de l’intensité lumineuse. Trop près, les lampes risquent de brûler vos plantes. De manière générale, un espacement correct correspond à une distance de 30 à 50 cm entre les LED et la canopée de plants. Certains cultivateurs expérimentés préconisent toutefois d’ajuster progressivement l’éclairage au fur de la maturation pour obtenir le meilleur rendement possible. 

Par ailleurs, considérez également le niveau de PPFD. Ce dernier correspond à la densité de flux de photons photosynthétiques (exprimée en micromole par seconde par m²). Durant la phase de floraison du cannabis, la moyenne idéale se situe entre 600 et 900 PPFD. En choisissant la bonne marque de lampes de culture, vous retrouverez dans tous les cas les indications précises sur la hauteur de suspension et l’intensité des lampes à privilégier en fonction de l’envergure de votre espace de culture. 

Photo de lampe de culture cannabis

Quelles sont les astuces pour un rendement optimal ? 

Outre l’apport en nutriments et le contrôle de luminosité, d’autres facteurs sont aussi à prendre en compte pour que la floraison du cannabis se déroule sans encombre. Cela concerne entre autres le taux d’humidité qui peut très vite détruire votre culture. Pour cause, elle peut entraîner de la moisissure au niveau des têtes. À titre indicatif, la plupart des plants cultivés indoor exigent ici une humidité comprise entre 45 et 50 %

Pour éviter la condensation, il est judicieux d’investir dans un déshumidificateur industriel qui est à la fois pratique et efficace. Les meilleurs modèles se présentent avec un grand réservoir d’eau intégré. Pensez aussi aux outils nécessaires pour contrôler régulièrement la qualité du sol et de l’environnement de votre culture pendant la phase de floraison du cannabis. On parle entre autres du pH-mètre et de l’EC mètre, mais aussi du thermomètre/hygromètre.

Enfin, prêtez attention à la fraîcheur ou à la chaleur dans votre serre. Durant la phase de floraison du cannabis, la température ambiante idéale oscille entre 22 et 25 °C. Des conditions extrêmes constituent effectivement des facteurs de stress importants pour vos plantes. 

Quels conseils pour la régénération des plantes après la floraison du cannabis ?

De nombreuses plantes ont la capacité de régénérer une nouvelle plante après la récolte. Les différentes variétés de cannabis n’en font pas exception. Il s’agit d’une technique qui vous permet de prolonger la durée de vie de vos souches préférées. Pour ce faire, une option judicieuse consiste à récupérer les fleurs tout en laissant quelques feuilles et têtes saines sur la partie inférieure. Passez ensuite en cycle 18-24 heures pour l’éclairage afin de stimuler une nouvelle croissance végétative. Et voilà ! Le même cycle de croissance se réitérera jusqu’à atteindre la phase de floraison du cannabis. 

Une autre astuce consiste à cloner vos plantes lors de cette dernière étape de développement. Pour ce faire, il n’y a rien de mieux que le bouturage. C’est-à-dire : prélever un morceau de la plante originelle. Celui-ci s’enracinera et entamera en quelques jours une nouvelle phase végétative avant de poursuivre sa croissance jusqu’à maturité.

Maintenant, il ne vous restera plus qu’à apprendre comment utiliser les têtes de cannabis nouvellement récoltées.

spot_img

Articles Similaires

Startups européennes du cannabis : Vers une révolution boursière ?

Une vague d’optimisme souffle sur les startups européennes du...

Le NFP et la Légalisation du Cannabis : Une Position Ambiguë

Avec l'ascension du bloc NFP (Nouvelle Force Progressiste) à...

Guide ultime pour conserver votre cannabis

La conservation du cannabis est une étape cruciale pour...

Distribution de cannabis médicinal sur l’Île de Man : Une nouvelle ère

Les pharmacies de l’île de Man ont désormais la...

La FDA et la FTC ciblent 6 entreprises pour vente illégale de produits au delta-8 THC

La Food and Drug Administration (FDA) américaine et la...
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img