La consommation de tabac, d’alcool et de cannabis en baisse chez les jeunes de 17 ans

Partagez cet article

 

Une étude menée en mars 2022 auprès de 23 000 personnes par l’Observatoire français des drogues et des tendances addictives a révélé que la consommation de tabac, de cannabis et d’alcool chez les jeunes de 17 ans a diminué, une nouvelle encourageante que l’observatoire a publié ce jeudi.

Une baisse des tendances liées à la cigarette, à l’alcool et au cannabis

L’usage de drogues, d’alcool et de tabac en France chez les jeunes de 17 ans est en baisse, selon une nouvelle étude publiée par l’Observatoire français des drogues et des tendances addictives (OFDT) ce jeudi. Cette étude a interrogé 23 000 jeunes en mars 2022 dans le cadre de la 9ème étude Escapad menée lors des journées d’appel de préparation à la défense.

L’OFDT se réjouit de constater que tous les niveaux d’usage de drogues ont baissé, notamment celui de la cigarette. En effet, moins d’un jeune de 17 ans sur deux a déclaré avoir déjà fumé une cigarette, soit 13% de moins qu’en 2017, et 15,6% ont déclaré fumer quotidiennement, soit une baisse de 10 points en cinq ans.

La consommation d’alcool a également diminué chez les jeunes, avec près d’un adolescent sur cinq déclarant n’avoir jamais bu d’alcool et moins d’un sur deux déclarant n’avoir jamais été ivre. Bien que la pratique des alcoolisations ponctuelles importantes (API) persiste, l’OFDT observe une « recul généralisé » de la consommation d’alcool.

La même tendance baissière est observée pour le cannabis, deux fois moins consommé sur une base régulière ou quotidienne, ainsi que pour les drogues illicites qui ont enregistré une baisse notable par rapport à 2017. Malgré tout, l’OFDT souligne que des efforts supplémentaires doivent être faits pour prévenir et réduire la consommation de drogues chez les jeunes.

L’essor de la cigarette électronique et du CBD

consommation

Selon la dernière étude de l’Observatoire français des drogues et des tendances addictives (OFDT), deux nouvelles pratiques ont gagné en popularité auprès des jeunes. Tout d’abord, l’usage de la cigarette électronique a triplé en cinq ans et a même été multiplié par six chez les filles. Ensuite, le cannabidiol (CBD), qui était inclus dans le questionnaire pour la première fois, a été expérimenté par plus de 17 % des jeunes interrogés.

Cependant, l’étude de l’OFDT met également en lumière une disparité dans les pratiques de consommation en fonction de la situation scolaire des jeunes. Les niveaux d’usage fréquent sont plus importants chez les adolescents en apprentissage et ceux sortis du système scolaire que chez les élèves scolarisés dans le secondaire.

Face à ces nouvelles tendances, la prévention et l’éducation restent essentielles pour sensibiliser les jeunes aux dangers de la cigarette électronique et du CBD, ainsi que pour prévenir une éventuelle addiction. Les pouvoirs publics et les professionnels de santé doivent être vigilants et poursuivre leurs efforts de prévention pour garantir la santé et le bien-être des jeunes.

Un état de santé mentale préoccupant chez les adolescents

Malgré les restrictions liées à la pandémie de Covid-19, les niveaux d’usage de drogues chez les adolescents sont en baisse, mais l’état de santé mentale des jeunes semble se dégrader. Selon l’OFDT, les adolescents sont touchés par une augmentation des troubles liés à l’anorexie, l’obésité et les syndromes anxiodépressifs.

La crise sanitaire n’aurait pas entraîné d’effet de rattrapage en matière de consommation de drogues chez les adolescents. Cette tendance à la baisse s’inscrit dans la durée, selon l’étude. Cependant, l’OFDT souligne la nécessité de rester vigilant sur la santé mentale des adolescents, en particulier dans le contexte de la pandémie.

Les jeunes seraient ainsi plus touchés par les troubles anxieux et dépressifs, avec une augmentation significative des syndromes anxiodépressifs chez les adolescentes, passant de 28,9% en 2017 à 36,2% en 2022. Les troubles du comportement alimentaire sont également en hausse chez les filles, avec une augmentation de l’anorexie mentale.

spot_img

Articles Similaires

Cannabis et Diabète : Une Révélation Surprenante sur le Contrôle de la Glycémie

Une nouvelle étude révolutionnaire a révélé que la consommation...

Personnalité et tabagisme : Fumeurs et non-fumeurs décryptés

Une étude approfondie publiée le 3 juillet dans Plos...

Boom des patients dans les cliniques de cannabis médical à Londres

Les cliniques de cannabis médical à Londres connaissent une...

Wiz Khalifa Interpellé en Roumanie pour Possession de Cannabis : Un Festival qui Tourne Mal

Le célèbre rappeur américain Wiz Khalifa a récemment fait...

Le Maroc vise le marché européen du cannabis légal

Le Maroc est en passe de devenir un acteur...
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img