Diddy Combs fait son entrée sur le marché du cannabis avec 185 millions de dollars

Partagez cet article

 

Sean Combs, connu sur Puff Diddy, ne fait jamais rien à moitié. Vendredi 4 novembre, le magnat de la musique, de la mode, des spiritueux et des médias a fait une grande annonce. En fait, il prévoyait de faire un investissement majeur dans le jeu légal de la marijuana.

Diddy Combs déboursera 185 millions de dollars sur le marché du cannabis

L’accord vaut 185 millions de dollars pour acheter des opérations de cannabis sous licence dans trois États. S’il est approuvé, l’accord créera la plus grande société de cannabis détenue et autorisée par des Noirs du pays. De plus, Combs veut utiliser cette plateforme pour accroître la participation des Noirs dans le domaine.

« C’est diabolique », a déclaré Combs, 53 ans, au Wall Street Journal. En effet, il exprime son désir de se lancer dans le commerce du pot. Ainsi, il veut aider à remédier à la disparité de longue date dans laquelle les Noirs sont arrêtés et emprisonnés. En effet, ils sont arrêtés pour des délits illégaux liés à la marijuana malgré une part  » minuscule » du marché légal du cannabis.

« Comment emprisonner une communauté de personnes, détruire sa structure familiale et son avenir ? Et, comment s’assurer que ces mêmes personnes n’ont pas la chance d’en bénéficier ou de ressusciter leur vie ? »

Seulement, 2 % des entrepreneurs du cannabis sont noirs

Les entrepreneurs noirs du cannabis représentent actuellement moins de 2 % des entreprises de marijuana du pays. « Deux pour cent ? » dit Diddy Combs. « Chaque année, chaque douleur, chaque emprisonnement… Bref, c’est important pour moi de faire une telle affaire. »

Diddy plongera en achetant les activités de cannabis de deux plus grandes sociétés du cannabis aux USA :

Ce rachat comprend un paiement en espèces de 110 millions de dollars et un financement par emprunt de 45 millions de dollars. Cela donnera au patron de Bad Boy neuf magasins de détail et trois installations de production à New York, Massachusetts et Illinois.

« Ma mission est d’offrir des opportunités aux entrepreneurs noirs dans des secteurs traditionnellement interdits d’accès », a déclaré Combs. Il ajoute : « Cette acquisition nous donne l’élan et l’effet de levier dont nous avons besoin pour construire une relation solide pour l’avenir du cannabis. »

Puff Diddy, Sean Combs en costard blanc et noeud noir - Cannabig Info

Diddy Combs pourra opérer dans trois États

Combs peut opérer dans les trois États. Ainsi, il peut cultiver et fabriquer des produits à base de cannabis. De plus, Diddy peut vendre en gros et distribuer ces produits de marque à des dispensaires agréés. Il peut livrer à New York, Boston et Chicago, ainsi que d’exploiter des magasins de détail dans les trois États.

« L’annonce d’aujourd’hui est plus importante que la transaction. D’ailleurs, elle ne pouvait pas intervenir à un moment aussi important et dynamique », a déclaré le PDG de Cresco Labs, Charles Bachtell. « Nous avons vu le pouvoir exécutif exercé pour résoudre les problèmes d’injustice liée au cannabis. De plus, nous constatons un soutien bipartite pour des éléments de la réforme fédérale. Et nous voyons certains des États les plus grands et les plus influents du pays lancer des programmes de cannabis donnant la priorité à la société. »

Selon le PDG de Columbia, Nicholas Vita : « ces actifs offrent à l’équipe de Combs une présence significative sur le marché. Cela leur permet d’avoir le plus d’impact sur l’industrie dans son ensemble. Il est clair pour nous que Sean a la bonne équipe pour perpétuer le solide héritage de ces installations de Columbia Care et Cresco Labs. Et nous avons hâte de voir comment il contribuera à façonner l’industrie du cannabis à l’avenir grâce à son leadership entrepreneurial et à son innovation. »

Aujourd’hui, la marijuana est légale dans 19 États pour un usage récréatif par des adultes. 39 États autorisent l’utilisation de la marijuana médicale. Récemment, New York envisage de nouvelles règles sur le cannabis médical.

spot_img

Articles Similaires

Le Maroc vise le marché européen du cannabis légal

Le Maroc est en passe de devenir un acteur...

La Polynésie approuve le cannabis thérapeutique

La Polynésie française a franchi une étape significative vers...

La Nouvelle Légalité du Cannabis aux États-Unis : Une Opportunité pour la Recherche

En mai dernier, la DEA (Drug Enforcement Administration) des...

Chanvre à Victoria : Le gouvernement passe à l’action

Le gouvernement de l'État de Victoria en Australie a...

Australie: Controverse autour des bonbons gélifiés aux champignons

Un rappel massif des bonbons gélifiés "Mushroom Gummies" d'Uncle...
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img