Les effets potentiels du cannabis chez les patients de l’hépatite

Partagez cet article

 

170 millions, ce serait le nombre de personnes souffrantes de l’hépatite C dans le monde. Pour l’Hexagone, on compterait 360 000 patients selon Santé publique France. Il s’agit principalement d’une pathologie infectieuse touchant le foie, due à un virus appelé VHC. Les traitements actuels se reposent essentiellement sur la prise de médicaments antiviraux. Cependant, de nouvelles alternatives naturelles, comme le cannabis médical, suscitent aujourd’hui l’intérêt grandissant de la communauté scientifique. Pour l’heure, la plante interviendrait surtout dans la diminution des risques de développer de l’hypertension ou d’autres troubles métaboliques.

Une étude marseillaise se penche sur le sujet 

Les patients infectés par le VHC doivent faire face à de nombreux symptômes à intensité variable. Ils vont des nausées à la perte d’appétit, aux douleurs articulaires et à la fatigue. Il serait également à l’origine de l’hypertension portale et d’autres troubles métaboliques. Dans une récente étude menée à Marseille, les chercheurs ont cependant pu évaluer la relation entre le cannabis et la baisse des risques de développement de l’hypertension si vous souffrez de cette maladie. Les résultats se montrent d’ailleurs prometteurs à cet égard. Ils resteraient aussi satisfaisants, que ce soit dans le cadre d’une consommation antérieure ou présente. 

De l’autre part, cette étude préliminaire vient appuyer les théories d’études précédentes. Pour rappel, le cannabis médical participerait notamment à la baisse de troubles métaboliques associés à l’infection par le VHC. C’est d’autant plus intéressant quand on considère certaines recherches qui indiquent par exemple que le cannabis pourrait prévenir l’apparition du diabète. Selon l’équipe de scientifiques de Brightseed, il entrerait également en jeu dans le traitement potentiel de la stéatose hépatique non alcoolique (NAFLD).      

Cannabis médical : Un avenir prometteur dans le milieu médical ? 

Les patients souffrant d’hépatite C chronique présentent un risque accru de troubles métaboliques. D’après les résultats préliminaires d’une récente recherche marseillaise, le cannabis pourrait aider dans la maîtrise de ces symptômes. L’étude se portait sur 6 364 sujets infectés par le VHC. Ceux qui ont déjà fait l’expérience de la marijuana (actuellement ou antérieurement) auraient alors présenté de meilleurs résultats à cet égard.  

De recherches plus approfondies sont toutefois encore attendues pour explorer tout le potentiel de la plante dans ce cas. On devrait d’ailleurs assister dans les années qui suivent à l’apparition de nouvelles recherches sur le sujet. En attendant, le cannabis a déjà trouvé sa place dans le monde médical. À l’heure actuelle, les preuves de ses bienfaits thérapeutiques ne cessent effectivement de se multiplier. De l’épilepsie à l’asthme, en passant par la dépendance et la schizophrénie, les pathologies sur lesquelles il pourrait agir sont nombreuses.

À l’heure actuelle, son utilisation la plus populaire se concentre sur le soulagement de la douleur chronique. Il serait également un somnifère naturel particulièrement efficace pour ceux qui sont victimes de troubles du sommeil. Quoi qu’il en soit, le cannabis constitue une solution envisageable dans le cadre d’un soin alternatif, qu’il s’agisse de l’hépatite C ou d’autres maladies. L’avis d’un médecin reste néanmoins primordial pour un usage efficient et sécuritaire.

spot_img

Articles Similaires

Cannabis et Grossesse : Une Association Périlleuse ?

La consommation de cannabis pendant la grossesse est de...

Startups européennes du cannabis : Vers une révolution boursière ?

Une vague d’optimisme souffle sur les startups européennes du...

Le NFP et la Légalisation du Cannabis : Une Position Ambiguë

Avec l'ascension du bloc NFP (Nouvelle Force Progressiste) à...

Guide ultime pour conserver votre cannabis

La conservation du cannabis est une étape cruciale pour...

Distribution de cannabis médicinal sur l’Île de Man : Une nouvelle ère

Les pharmacies de l’île de Man ont désormais la...
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img