Faire pousser du cannabis à partir de la graine

Partagez cet article

 

Vouloir planter du cannabis c’est bien, encore faut-il savoir comment y procéder. Beaucoup de gens préfèrent faire pousser la graine au lieu de cultiver un clone. Effectivement, une graine de cannabis est porteuse de l’ADN de ses ascendants génétiques. Sachez que la plante de chanvre peut avoir les mêmes caractéristiques de l’un ou de ses deux parents. Habituellement, les producteurs font pousser une même variété de graines de cannabis. Ils utilisent ensuite ce végétal pour multiplier la production en procédant à un clonage afin de satisfaire les demandes du marché.

La bonne manière de faire pousser la graine de cannabis

Si votre pays autorise la culture de chanvre, vous avez tout intérêt à faire pousser ses graines. Pour cela vous devez comprendre leurs phases de développement ainsi que leurs particularités.

Les différentes phases d’évolution du cannabis

Nous allons décrire ci-après les phases de croissance des graines de cannabis tout en vous expliquant au fur et à mesure les étapes à suivre pour les faire pousser.

Appréhender la phase de germination des graines de chanvre

En parlant de phases de croissance, sachez que les graines doivent d’abord germer. Elles exigent certaines conditions pour survivre notamment un peu d’eau, de l’air, de l’humidité ainsi qu’une température assez chaude. Vous pouvez placer vos graines entre des mouchoirs et deux plats le temps qu’elles germent (3 à 10 jours). Pour ce faire, mouillez délicatement 2 mouchoirs et placez-les sur un premier plat. Ensuite, déposez vos graines sur ces mouchoirs tout en laissant 2 cm d’espace entre elles. Recouvrez de 2 autres mouchoirs humides puis d’un plat pour recouvrir le tout. Gardez ce dôme au chaud (21 à 29 degrés C). Pulvérisez un peu d’eau sur les mouchoirs si vous trouvez qu’ils en ont besoin (à vérifier chaque jour). Lors de la germination des graines, la radicule commence à puiser de l’eau pour favoriser la poussée ascendante de la tigelle. Dès que la racine pivotante du végétal apparaît, vous pourrez le planter dans un pot. Il vaut mieux laisser tomber et recommencer le processus si jamais la plante ne germe pas au bout de 2 semaines.

Pour transplanter les graines, prévoyez un pot rempli de 6 mètres cubes de terre. Celle-ci doit être suffisamment aérée pour favoriser la pousse et légèrement humidifiée. Creusez un trou avec un doigt et déposez-y une graine. La profondeur du trou équivaut à peu près à deux fois sa taille. En déposant la graine, faites en sorte de diriger vers le bas la racine pivotante avant de la recouvrir de terre.

jeunes-pousses-de-cannabis

Comprendre la phase de poussée de la plantule

Après la germination, on assiste au développement en plantule. Lorsque les premières feuilles (cotylédons) de la jeune pousse apparaissent, les graines de chanvre deviennent des semis. La germination s’achève et la photosynthèse peut commencer. Les premières feuilles sont d’abord simples et dentelées, elles, mais plus tard, elles changeront de forme. La mise en pot aide la plantule à se développer et à renforcer son système racinaire. En outre, la plantule est sensible à la chaleur du soleil ainsi qu’à l’humidité durant cette phase. De ce fait, il faut l’arroser, mais pas trop pour éviter de l’étouffer. Elle a également besoin de lumière pour favoriser la croissance de ses feuilles.

Comment se passe la phase végétative du cannabis ?

La plante commencera à déployer ses branches et son feuillage. Lors de cette phase végétative pouvant durer 15 jours, les feuilles commencent à prendre leur forme en éventail. C’est à ce stade que les tiges et le feuillage se densifient. Vous pourrez savoir s’il s’agit d’une plante femelle ou mâle lorsque les bourgeons commencent à apparaître. Souvent la tige des plantes mâles est parsemée de sacs polliniques, un genre de petites billes rassemblées qui augmentent de volume rapidement. Ces microbilles ne sont pas des trichomes, mais plutôt des grains de pollen. Vous l’aurez deviné, les plantes mâles de cannabis ne donnent pas de bourgeons.

En revanche, la plante femelle a plutôt des bourgeons pointus (préfleurs sous forme de goutte) avec deux poils blancs (stigmates).

Qu’en est-il de sa phase de floraison ?

La phase de floraison varie de 8 à 11 semaines en fonction de la variété de cannabis que vous plantez. Habituellement, la souche Indica fleurit durant 8 semaines, mais cette floraison peut se prolonger de 2 semaines supplémentaires. Quant à la floraison du chènevis (Sativa), elle dure environ 10 à 12 semaines. En revanche, les variantes hybrides peuvent fleurir durant 6 à 10 semaines. Les cultivateurs peuvent alors récolter les fleurs de chanvre puis les vendre ou les consommer.

graines-de-chanvre

Connaître les caractéristiques de la graine de chanvre pour ne pas se tromper

Généralement, une graine de cannabis mesure en moyenne 4 millimètres (longueur). Toutefois, les graines de chanvre indien (Indica) ou asiatique sont relativement plus grosses que celles du Sativa ou du Ruderalis.

Les fruits du chanvre riche en acides gras et en protéines imitent souvent la couleur du bois (beige, marron, brun). Cela étant, les graines de couleur claire (blanches) sont souvent vides à l’intérieur. En outre, la graine de chanvre a parfois des rayures de tigre en guise de revêtement. Ce dernier s’enlève facilement si vous le frottez.

Comprendre la pollinisation et la reproduction des plantes de cannabis

Avant de cultiver le cannabis, vous devez comprendre comment fonctionnent sa pollinisation et sa reproduction. Après tout, la récolte dépend largement de ces deux choses.  

Alors comment obtient-on la graine de cannabis ?

C’est grâce aux sacs polliniques que les plantes mâles parviennent à polliniser les plantes femelles de cannabis. Lorsque les graines de chanvre sont matures, les plantes femelles commencent à faner puis les déposent sur le sol. Ces graines vont ensuite favoriser la pousse de nouveaux plants de cannabis. Mais on peut aussi les récolter avant qu’elles ne tombent pour produire de l’huile de graines ou des consommables (alimentaires). Une autre pratique consiste à réserver ces graines pour les planter ultérieurement.

Par ailleurs, il existe aussi des plantes de chanvre hermaphrodite qui contiennent deux organes reproducteurs (mâles et femelles). Vous l’aurez compris, ce type de plante est capable de s’autopolliniser pour ensuite produire des graines de chanvre.

Et si l’on désirait plutôt récolter des fleurs de cannabis ?

Les têtes de chanvre sont généralement produites par les plantes femelles de marijuana. Mais on doit empêcher leur reproduction pour obtenir ces têtes, sinon la plante produira des graines (plutôt que des fleurs). Pour ce faire, il est parfois nécessaire de séparer les plants femelles des plantes mâles. On appelle ce processus sinsemilla, une notion qui traduit l’inexistence de graines. On peut soit isoler leur environnement de pousse, soit retirer les plantes mâles avant que ces derniers produisent du pollen. Les fleurs et les bourgeons de cannabis ont souvent une teneur élevée en THC et sont destinés à un usage récréatif.

Principaux éléments de différence de la graine du cannabis par rapport à son clone

Les graines autant que les clones présentent à la fois des avantages et des inconvénients. Nous avons pensé qu’il serait intéressant de vous les présenter successivement ci-après.  

L’intérêt et les inconvénients de privilégier la culture de la graine de cannabis

Faire pousser des graines de cannabis est relativement plus simple que de procéder à un clonage. En fait, les graines de chanvre sont plus tenaces grâce à l’information génétique de leurs parents. Elles sont généralement capables de résister aux agressions des parasites ainsi qu’aux différentes formes d’infections. De plus, leur racine pivotante contribue à la robustesse des jeunes plants. En outre, les plantes de cannabis qui poussent à partir des graines supportent les températures fraîches (et humides). Toutefois, comme nous l’avons annoncé précédemment, il vaut mieux éviter de cultiver les jeunes pousses en extérieur. En attendant de les transplanter dehors, vous pouvez fournir de la lumière artificielle aux plantules pour les aider à grandir. Vous pouvez vous les procurer auprès des magasins physiques ou en ligne de graines de chanvre. La première option permettra de distinguer sur place l’apparence, l’odeur, le cycle de vie ainsi que le rendement d’une variété donnée. La seconde option quant à elle vous renseignera à distance de ces caractéristiques, mais à distance.

L’inconvénient majeur à la culture de cannabis via des graines c’est la difficulté à reconnaître s’il s’agit d’une plante mâle ou femelle. En effet, les commerçants mélangent les graines dans un même contenant. Or, les gens ne veulent pas forcément attendre la phase de floraison (bourgeonnement) pour les sexer. De plus, le sexage peut causer quelques désagréments. Par exemple, vous achetez des graines pour récolter des fleurs de marijuana. Si vous ne savez pas encore le sexe, toute votre récolte pourrait produire des graines à cause d’un seul plant mâle. Une manière de pallier cet inconvénient de sexage est d’effectuer un clonage. Mais si vous voulez obtenir des plants de cannabis à graines, la meilleure option consiste à planter des graines féminisées.

Comprendre les points positifs et négatifs du clonage du cannabis

En fait, le clonage est une technique de reproduction asexuée c’est-à-dire qui n’exige pas l’intervention des organes reproducteurs. Pour l’appréhender plus simplement, considérez les clones comme une bouture qui a la même identité génétique que la plante mère. Le clonage répond souvent à un besoin commercial afin de multiplier le rendement. Bien entendu, il s’agit ici d’obtenir des répliques identiques à une plante donnée. Les clones de cannabis conserveront notamment les caractéristiques que son prédécesseur (temps de culture, rendement, profil cannabinoïdes, saveur, etc.). Par conséquent, vous pouvez cloner votre phénotype préféré pour reproduire ses effets. Vous n’avez qu’à bouturer la plante mère, nul besoin de faire germer des graines ou d’identifier leur sexe à chaque fois. Mais le souci avec les clones c’est qu’ils préservent les défauts de son prédécesseur génétique. Par exemple, si ce dernier attire les pucerons ou présente une infection, le clone aussi présentera les mêmes anomalies.

Un autre inconvénient est que vous devez les prélever durant la phase végétative de la plante mère. Or, il faut respecter certaines conditions pour favoriser la croissance de la plante mère et du clone. Les deux auront besoin de différents types de lumière. Durant la phase végétative, les boutures ont plutôt besoin d’une lumière froide (diodes électroluminescentes, etc.) similaire à celle du printemps. Les cultivateurs peuvent alterner les périodes de lumière (18 heures) et d’obscurité (6 heures) pour améliorer leur croissance durant cette phase. Mais les boutures auront besoin d’une luminosité qui se rapproche du spectre rouge durant leur floraison. Par ailleurs, certains cultivateurs remarquent la dégradation progressive des clones au fur et à mesure que le temps passe.

Que pouvons-nous déduire de la culture du cannabis à partir des graines ?

Bref, vous savez maintenant comment se déroule la croissance et comment les faire germer la graine de cannabis. Faire pousser des graines de cannabis présente à la fois des avantages et des inconvénients comme le clonage. Les graines de cannabis sont faciles à planter et robustes, mais il est difficile de les sexer avant l’apparition des bourgeons. En revanche, le clonage dépend des caractéristiques de la plante mère et exige des conditions de culture particulière. Mais si vous trouvez difficile l’entretien des boutures de cannabis, vous devriez peut-être essayer de planter les graines à autofloraison. Celles-ci n’exigent pas des complications au niveau de la luminosité (quantité et cycle de lumière).

Découvrez également dans un autre article l’aéroponie, un autre procédé très intéressant pour améliorer la culture du cannabis.

spot_img

Articles Similaires

Startups européennes du cannabis : Vers une révolution boursière ?

Une vague d’optimisme souffle sur les startups européennes du...

Le NFP et la Légalisation du Cannabis : Une Position Ambiguë

Avec l'ascension du bloc NFP (Nouvelle Force Progressiste) à...

Guide ultime pour conserver votre cannabis

La conservation du cannabis est une étape cruciale pour...

Distribution de cannabis médicinal sur l’Île de Man : Une nouvelle ère

Les pharmacies de l’île de Man ont désormais la...

La FDA et la FTC ciblent 6 entreprises pour vente illégale de produits au delta-8 THC

La Food and Drug Administration (FDA) américaine et la...
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img