L’huile CBD pharmaceutique pour l’expérimentation du cannabis médical est en rupture de stock !

Partagez cet article

 

Les appréhensions exprimées par les patients ont été confirmées. En effet, une communication officielle a récemment été diffusée à l’attention des parties prenantes de l’expérimentation, confirmant ainsi la possible pénurie de produits médicaux à base de cannabis en France, que nous avions évoquée la semaine dernière. Cette annonce met en lumière une situation préoccupante pour les patients qui bénéficient actuellement de cette alternative thérapeutique, ainsi que pour les professionnels de santé impliqués dans leur prescription.

Une possible pénurie de produits médicaux à base de cannabis

Une communication récente à destination des parties prenantes de l’expérimentation sur l’utilisation du cannabis à des fins thérapeutiques en France a confirmé les craintes exprimées par les patients. Selon cette communication, l’expérimentation risque de subir une pénurie de produits médicaux à base de cannabis, notamment en ce qui concerne l’huile CBD pharmaceutique sans THC produite par Little Green Pharma.

L’huile CBD 50 de Little Green Pharma représentait environ 60% des produits prescrits dans le cadre de l’expérimentation et n’a plus de stock disponible. En effet, le laboratoire ne souhaite pas continuer à proposer son produit ni gratuitement ni au prix de 14€ par flacon, un tarif largement inférieur à ses coûts de fabrication, de transport et de douanes, comme l’exigeait l’appel d’offres lancé par le ministère de la Santé pour la prolongation de l’expérimentation.

Des solutions alternatives proposées

Face à cette situation, des solutions alternatives ont été proposées pour les patients qui sont traités avec l’huile CBD 50 de Little Green Pharma. Pour les enfants épileptiques stabilisés par de l’Epidyolex, il est proposé de remplacer l’huile CBD 50 par ce médicament. Quant aux adultes stabilisés et souffrant de spasticité et/ou de sclérose en plaques, il leur est suggéré de se tourner vers une huile CBD:THC 20:1.

cannabis

Des patients contraints de changer de traitement suite à la possible pénurie de produits médicaux à base de cannabis en France

La possible pénurie de produits médicaux à base de cannabis en France, notamment de l’huile CBD pharmaceutique sans THC produite par Little Green Pharma, risque de contraindre les patients adultes qui ont trouvé satisfaction dans cette alternative thérapeutique à changer de traitement et expérimenter une nouvelle huile CBD avec THC, une substance que certains ne tolèrent pas bien.

De nombreuses sources contactées pointent du doigt l’absence d’anticipation et le manque d’intérêt de la Direction Générale de la Santé (DGS) envers cette expérimentation qui a des impacts sur la santé des personnes malades. Selon Yann Bisiou, spécialiste du droit de la drogue, la DGS est soit incompétente, soit elle souhaite couler l’expérimentation.

La DGS finance la prolongation de l’expérimentation avec le budget des associations de patients victimes d’accidents thérapeutiques

L’expérimentation du cannabis thérapeutique en France est confrontée à de graves difficultés. En effet, la Direction Générale de la Santé aurait financé la prolongation de l’expérimentation en prélevant des fonds sur le budget des associations de patients victimes d’accidents thérapeutiques, comme le révèle l’appel d’offres disponible en ligne. Cette situation est dénoncée par de nombreux experts, dont Yann Bisiou qui qualifie cette pratique de « scandaleuse et honteuse ».

La DGS tardive pour trouver des solutions

Malgré les nombreuses alertes des industriels, la DGS se serait aperçue tardivement qu’un produit n’avait pas trouvé preneur dans le cadre de l’appel d’offres pour la prolongation de l’expérimentation. Depuis, elle essaie de trouver des solutions pour éviter une rupture de produits. Dans ce contexte, elle aurait sorti les médicaments à base de CBD de la liste des stupéfiants pour les placer sur la liste des substances vénéneuses. Cette décision, qui a court-circuité l’ANSM normalement compétente sur le sujet, aurait pour but de diminuer les coûts à l’importation et faciliter l’approvisionnement de l’expérimentation.

Des questions en suspens

Ce changement de classification aurait-il pu être effectué avant la pénurie ? Quel sera le délai pour le retour de l’huile manquante pour les patients ? Autant de questions qui attendent des réponses de la part de la DGS. Nous suivrons cette situation de près et mettrons à jour cet article au besoin.

spot_img

Articles Similaires

Startups européennes du cannabis : Vers une révolution boursière ?

Une vague d’optimisme souffle sur les startups européennes du...

Le NFP et la Légalisation du Cannabis : Une Position Ambiguë

Avec l'ascension du bloc NFP (Nouvelle Force Progressiste) à...

Guide ultime pour conserver votre cannabis

La conservation du cannabis est une étape cruciale pour...

Distribution de cannabis médicinal sur l’Île de Man : Une nouvelle ère

Les pharmacies de l’île de Man ont désormais la...

La FDA et la FTC ciblent 6 entreprises pour vente illégale de produits au delta-8 THC

La Food and Drug Administration (FDA) américaine et la...
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img