L’État du Colorado facilite l’accès au cannabis

Partagez cet article

 

Excellente nouvelle pour les habitants de la ville de Denver ! Si cette ville de l’État du Colorado (un des premiers à avoir dépénalisé et légalisé la vente et la consommation de cannabis aux États-Unis) était classée parmi les plus permissives en matière de législation concernant le cannabis, elle avance encore plus en ce sens à travers l’adoption d’une nouvelle mesure. Ce nouvel arrêté municipal, qui devrait être promulgué prochainement par le maire (M. Michael Hancock), vise à faciliter encore plus l’accès au cannabis des particuliers de cette ville. 

Réduire les inégalités grâce au cannabis

Cette mesure, qui arrive à point nommé, ne vise pas uniquement à faciliter l’accès du cannabis aux particuliers. Cet État fut pendant longtemps l’un des pionniers en termes de légalisation du cannabis. La prise de cette décision revêt donc également un aspect économique et social. Il faut savoir qu’avec les difficultés -tant économiques que sociales- que l’on vit actuellement (post-crise de la COVID-19, le conflit russo-ukrainien ou encore la crise économique mondiale et l’inflation généralisée), de nombreux Américains n’arrivent plus à joindre les deux bouts. Si le chômage est en hausse, certains secteurs résistent cependant à ce raz-de-marée. C’est le cas notamment du secteur du cannabis. Si la vie devient plus dure, elle est plus facile à vivre en étant « défoncé ». 

Humour à part, il semblerait que le secteur du cannabis pourrait aider énormément de personnes et même à faire vivre de nombreuses familles. Le conseil municipal de la ville a en effet approuvé un projet de loi permettant de revoir à la baisse les frais associés aux services de livraison dans la capitale du Colorado qu’est Denver, plus grande ville de cet État. Cette mesure, à caractère économique, mais surtout social, vient ainsi réduire les inégalités.  

Une aide qui vise à l’équité sociale

Cette aide arrive au bon moment, dans cette conjoncture où l’écart entre riches et pauvres se creuse davantage. Elle vise à aider en particulier les entrepreneurs candidats à l’équité sociale et opérant dans la livraison de cannabis. L’un des points les plus visibles avec la prise de cette mesure est la réduction drastique des frais encadrant les services de livraison : 

  • Les licences de livraison passent actuellement de 2000 $ à 25 $.
  • Le permis de transporteur passe de 2500 $ à 25 $.
  • Le nouveau prix de demande de transport est de 25 $. 
  • Les frais de détails diminuent à 25 $. 

En parallèle, la loi vise également à protéger les demandeurs d’équité sociale démarrant leur activité entrepreneuriale de livraison, à travers les points suivants : 

  • Désormais, les détaillants ne peuvent plus créer leurs propres services de livraison. 
  • L’expiration en juillet 2024 des licences des entrepreneurs du capital social (qui ont reçu l’exclusivité de la licence de livraison) est annulée. 

L’ensemble de ces mesures est un souffle pour le secteur. De nombreuses entreprises de livraison ont en effet fermé pour cause de coût élevé. Les entrepreneurs candidats à l’équité sociale lésés par la prohibition, ou qui appartiennent à un quartier mal desservi sont les seuls à pouvoir démarrer un service de livraison de cannabis. Cette mesure vient faciliter le commerce du cannabis aux USA.

spot_img

Articles Similaires

Startups européennes du cannabis : Vers une révolution boursière ?

Une vague d’optimisme souffle sur les startups européennes du...

Le NFP et la Légalisation du Cannabis : Une Position Ambiguë

Avec l'ascension du bloc NFP (Nouvelle Force Progressiste) à...

Guide ultime pour conserver votre cannabis

La conservation du cannabis est une étape cruciale pour...

Distribution de cannabis médicinal sur l’Île de Man : Une nouvelle ère

Les pharmacies de l’île de Man ont désormais la...

La FDA et la FTC ciblent 6 entreprises pour vente illégale de produits au delta-8 THC

La Food and Drug Administration (FDA) américaine et la...
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img