L’interdit pénal n’empêche pas la consommation de cannabis

Partagez cet article

 

C’est un constat que l’on peut dresser avec certitude : le cannabis a de plus en plus le vent en poupe. Cette plante diabolisée autrefois n’a jamais été aussi populaire. Il faut dire que les circonstances ont favorisé son image. D’une part, sa consommation récréative est mieux vue. La facilité d’acquisition d’informations et la franchise autour de celle-ci ont permis de démystifier certaines informations. À l’heure actuelle, on ne le considère plus comme une drogue dangereuse. En parallèle, son usage médical est de plus en plus démocratisé. On vante à cette plante des propriétés thérapeutiques très puissantes, capables de soigner et traiter de nombreux maux et maladies. Ces diverses raisons font ainsi que l’interdit pénal n’empêche pas la consommation de cannabis.

Les raisons qui poussent à consommer du cannabis malgré l’interdiction

Le cannabis n’a jamais été aussi populaire qu’à l’heure actuelle. Pour ainsi dire, cette plante considérée autrefois comme une drogue est à l’heure d’aujourd’hui légale dans de nombreux États. D’une part, elle est dépénalisée dans nombre de pays. Cela signifie que sa consommation n’est certes pas « légale », cependant elle n’entraîne pas de peine de prison. Ensuite, elle peut être complètement légale. Cela signifie que sa vente, sa culture et sa consommation sont autorisées. Parmi les pays ayant légalisé le cannabis, on peut citer le Canada, l’Uruguay ou encore de nombreux États américains. Dans ces pays, la consommation de cannabis ne vous entraînera pas de problèmes.

Cependant, dans le reste des pays du monde, la consommation du cannabis vous vaudra des problèmes avec la justice. Dans certains cas, vous risquerez des rappels à la loi. Vous pourrez également risquer une amende plus ou moins élevée (en fonction de la quantité que vous possédez). Parfois, vous pourrez risquer des peines de prison plus ou moins sévères. Dans le pire des cas, il arrive que vous encouriez une peine de mort. Cela est valable dans des États considérés comme dictatoriaux ou très conservateurs (comme l’Arabie Saoudite, Singapour ou les Philippines).

Pourtant, ces raisons énoncées n’empêchent pas les gens d’en consommer. Beaucoup bravent les interdits, quitte à devoir en assumer les conséquences. Voyons ensemble les diverses raisons qui poussent à consommer du cannabis.

Une consommation récréative

Qui dans sa vie peut dire avec certitudes n’avoir jamais consommé du cannabis ? Sûrement pas nous les Français. En plus d’être les champions européens de la consommation de marijuana, près de la moitié des adultes (46,1 %) en ont au moins déjà essayé dans leur vie. La consommation de cannabis est de plus en plus croissante. Pour ainsi dire, nous consommons plus que les Hollandais. Alors que dans ce pays l’herbe est totalement légale !

Il faut dire que sa consommation apporte des effets psychotropes. Cela induit une euphorie et une grande relaxation aux consommateurs. Bien différente de l’alcool, ses effets peuvent être plus festifs, plus amusants et plus relaxants. De plus, il est impossible de faire une overdose de cannabis. C’est tout le contraire de l’alcool. S’il est consommé en trop grande quantité, il peut tuer.

En parallèle, les contextes qui poussent à consommer du cannabis sont très nombreux. Il existe de nombreuses variétés de cannabis. Certains apportent une énergie, d’autres de l’inspiration. À côté, certains aident à se relaxer, voire à mieux dormir. Voilà pourquoi les gens consomment pour le plaisir !

Une personne qui va partir en randonnée va vouloir consommer pour mieux apprécier son voyage. Un artiste (qu’importe le domaine) va consommer pour augmenter son inspiration. Une personne travaillant dans un secteur très physique va consommer pour se détendre et relaxer son corps. Un groupe d’amis en recherche d’amusement va consommer pour rendre le moment encore plus convivial. Voilà quelques exemples de contextes « récréatifs » qui poussent à consommer malgré l’interdit.

Une consommation médicale

Le cannabis ne se consomme pas uniquement pour « se défoncer ». Au-delà de l’aspect récréatif, ce sont également des raisons médicales qui poussent à la consommation. Il faut savoir que le cannabis est une plante qui dispose de nombreuses propriétés thérapeutiques. Bien qu’il ne soit pas considéré comme un médicament, il a fait ses preuves. La classe médicale le considère plus comme une alternative médicale, comme le serait par exemple la réflexothérapie.

Cela n’empêche pas qu’il soit d’une efficacité déconcertante. On peut par exemple parler de son pouvoir antalgique. Grâce à ceci, il réduit et supprime les douleurs. Il a fait ses preuves en cas d’arthrose, de rhumatisme ou encore de migraine. On peut également citer son pouvoir anxiolytique. Cela a permis d’apporter calme et sérénité en situation de crise. Il est un allié de choix pour les personnes en proie à la dépression ou de syndrome de stress post-traumatique. On peut avancer son puissant pouvoir somnifère. Il aide à mieux dormir. Le temps d’endormissement est plus court. Les nuits sont de bien meilleures qualités. La personne dort d’une traite et se réveille en meilleure forme.

De plus, le cannabis remplace certains traitements lourds et dangereux comme la morphine. Il aide à mieux gérer la douleur et à se sentir en meilleure forme. Ce traitement est relativement plus sûr et moins dangereux pour la santé. C’est pourquoi certains bravent les interdits et la justice pour se soigner et pour survivre. Ce témoignage très touchant illustre un cas parmi tant d’autres en France. Les opioïdes « légaux » sont de très loin plus dangereux et mortels, contrairement au cannabis « illégal ».  

La puissance des médias

Les médias actuels sont également des outils de propagande qui poussent à la consommation de cannabis. D’une part, de nombreux artistes n’hésitent pas à afficher leur engagement vis-à-vis du cannabis. En regardant les clips musicaux actuels, vous tomberez très souvent sur des références au cannabis. Vous pourrez même voir l’artiste en train d’en consommer. Cela fut et est toujours très populaire aux USA. En France, cela reste très courant. Pourtant, le cannabis reste toujours illégal dans l’Hexagone. On peut citer par exemple l’artiste Taïro ou plus récemment Diddi Trix. Cela fait que de plus en plus de jeunes, surtout des fans de ces artistes, en consomment de plus en plus.

Il existe également des médias en ligne, comme Konbini, qui sont dans le combat pour la légalisation du cannabis. De ce fait, ils ont mis en place une émission appelée « l’interview Sandwich ». Cette dernière interviewe de nombreuses personnalités. On en apprend sur leurs expériences vis-à-vis du cannabis, ou encore de leurs positions quant à la dépénalisation et la légalisation. Cela a poussé le ministre de l’Intérieur Darmanin a lancé le combat contre le soft power de ce média pro-légalisation.

Toujours concernant ces artistes, on peut citer le cas du rappeur Mister You. Ce dernier a en effet été poursuivi et incarcéré pour des faits de promotion de consommation de cannabis. Il a fait la promotion d’un point de vente de drogue dans le Val-de-Marne en 2019. La promotion a été faite sur son compte Snapchat, où il est suivi par de très nombreuses personnes. Cela lui a valu un séjour en prison. Il s’agit d’un exemple parmi tant d’autres qui poussent à la consommation malgré l’interdiction.

La consommation pour des raisons spirituelles ou culturelles

Le cannabis se consomme également pour des raisons spirituelles ou culturelles. Et cela se fait malgré l’interdiction dans de nombreux pays. Pour commencer, évoquons les raisons spirituelles.

Prenons le cas de la Jamaïque. Ce pays est devenu célèbre dans le monde grâce à Bob Marley et au mouvement rastafari. Ces derniers consomment la ganja ou la kaya pour des raisons spirituelles. Cela les permet de méditer et d’élever l’esprit pour pouvoir prier et louer leur Dieu, Jah. Les rastas en consomment quotidiennement. On aurait donc tendance à croire que la ganja est légale dans ce pays. Ce qui est drôle c’est que c’est tout le contraire. Le cannabis n’y est dépénalisé que depuis 2015. De ce fait, tous les rastas étaient techniquement dans l’illégalité. D’ailleurs, Bob Marley a effectué un court séjour en prison à cause de cela.

Concernant les raisons culturelles, elles sont diverses. Nous allons évoquer le cas de Madagascar. Cette île de l’océan Indien fait partie des pays où l’on consomme le plus de cannabis dans le monde. Pourtant, la « zamal » y est totalement interdite. D’ailleurs, en consommer ou en vendre expose à des peines très sévères de prison. Pourtant, la consommation du cannabis est très inscrite dans la culture locale. Un événement d’ailleurs est sujet à sa consommation. Il s’agit de la fête du retournement des morts. C’est une fête où l’on sort les cadavres des tombeaux pour ajouter des linceuls à ceux-ci. Il est courant de fumer du cannabis lors de ce jour. Cela est tellement ancré dans la culture que les autorités n’y peuvent rien.

Informer sans faire culpabiliser

Pour lutter contre la consommation des drogues (dont le cannabis), il vaut mieux informer que faire culpabiliser. Il faut donner aux personnes toutes les informations nécessaires. Cela englobe les risques, mais aussi les accompagnements à l’arrêt et les bénéfices du sevrage. Ainsi, les gens prendront conscience eux-mêmes et choisiront leur avenir. Le Portugal est l’exemple ultime. Toutes les drogues y sont dépénalisées. Mais en mettant l’accent sur l’information et l’aide, la consommation ne fait que baisser chaque année.

Pour l’instant, le cannabis reste illégal en France. Pourtant, cela n’empêche pas sa consommation. Pourra-t-on voir un jour sa légalisation en Hexagone ? Rien n’est moins sûr, comme le montre cet article.

 

spot_img

Articles Similaires

Cannabis et Grossesse : Une Association Périlleuse ?

La consommation de cannabis pendant la grossesse est de...

Startups européennes du cannabis : Vers une révolution boursière ?

Une vague d’optimisme souffle sur les startups européennes du...

Le NFP et la Légalisation du Cannabis : Une Position Ambiguë

Avec l'ascension du bloc NFP (Nouvelle Force Progressiste) à...

Guide ultime pour conserver votre cannabis

La conservation du cannabis est une étape cruciale pour...

Distribution de cannabis médicinal sur l’Île de Man : Une nouvelle ère

Les pharmacies de l’île de Man ont désormais la...
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img