La confusion autour de la légalisation du THC au Minnesota

Partagez cet article

 

Le cannabis ne cesse de faire parler de lui. Cette plante est connue partout dans le monde, principalement pour les effets qu’elle apporte. En effet, la marijuana est célèbre pour apporter des effets psychotropes lors de sa consommation. De ce fait, le consommateur se retrouve euphorique et ressent comme un bien-être en lui. Ce sont d’ailleurs ces effets qui font que la ganja est illégale dans de nombreux pays dans le monde. Le principal responsable de ces derniers est une molécule, le THC. De nombreuses études ont ainsi eu lieu afin de voir ce qu’il en est réellement. Ces dernières ont eu pour objectif de cerner réellement les effets, et dé-diaboliser certains faits. Ainsi, de nombreux pays se sont mis à dépénaliser, voire légaliser le cannabis. C’est le cas de nombreux États américains, dont le Minnesota. Pourtant, une confusion règne autour de cette légalisation.

Qu’est-ce que le THC ?

De nombreuses personnes connaissent le cannabis, sans toutefois connaître le THC. Pourtant, on associe directement l’image de la marijuana à l’effet qu’il apporte. Ce que l’on sait moins c’est que le THC est responsable en grande partie des effets psychotropes de la ganja. Pour être plus précis, sa consommation apporte une euphorie à son utilisateur. C’est d’ailleurs lui qui est responsable des effets psychotropes que l’on ressent lors de la consommation de la « beuh ». Il s’agit d’une molécule caractéristique du cannabis. Son nom complet est le tétrahydrocannabinol.

Parmi les effets qu’il apporte, on peut citer l’euphorie, la bonne humeur, une montée d’inspiration ou encore une concentration plus accrue. Le consommateur se sent comme sur un nuage, d’où l’expression « high ».

Au-delà d’apporter uniquement une certaine euphorie enivrante, la consommation de THC offre également de nombreux avantages thérapeutiques. On peut évoquer son pouvoir antalgique qui aide à supprimer les douleurs. C’est également un anxiolytique naturel qui apporte le calme et la sérénité. Il aide à la concentration. Sa consommation apporte également un regain d’énergie et de motivation. Cependant, il faut consommer uniquement de petites doses pour jouir de ces bienfaits. De plus grandes quantités apportent l’euphorie mentionnée plus haut.

Une légalisation alimentaire du THC

Le cannabis est légal dans de nombreux États américains. Le THC est quant à lui légal au Minnesota depuis juillet dernier. Cet État a donc suivi le chemin de nombreux autres, comme la Californie, le Colorado ou encore l’Alaska. Cependant, cette légalisation revêt un caractère particulier. La légalisation se limite pour le moment à la vente de produits alimentaires contenant du THC. Cela sous-entend donc les aliments et les boissons. Cependant, il convient de noter que ces derniers doivent également contenir de petites quantités de THC. De ce fait, les produits sont fortement contrôlés et doivent suivre un cahier des charges strict. Les contrevenants (principalement les vendeurs et les producteurs) s’exposent à des sanctions sévères. La loi autorise les aliments et boissons contenant au maximum 5 mg de THC par portion. Au total, l’emballage doit contenir au maximum 50 mg de THC.

légalisation du THC au Minnesota
Des muffins contenant du THC 

Une difficulté au niveau de la compréhension

Malgré le fait que la loi légalise le THC, elle reste floue pour de nombreux citoyens. À vrai dire, de nombreuses personnes ne savent même pas le contenu de cette dernière, ou encore ce qu’elle autorise. Beaucoup ne savent même pas la différence entre de nombreux termes. Ainsi, pour eux « cannabis », « THC » ou « chanvre » désigne la même chose.

C’est donc toute une éducation qui repart à zéro. Selon l’avocate Burns, il est important d’éduquer toute la population sur le cannabis en général, ainsi que sur la loi. Mais avant tout, il est important d’éduquer les personnes à responsabilité. On peut citer parmi ces derniers les législateurs, les membres du conseil municipal, les procureurs ou encore les maires. Étant responsables de la création des lois, de l’administration ou encore du pouvoir judiciaire, ils se doivent de comprendre parfaitement les nuances de cet univers.

Chacun fait ce qu’il veut 

Malgré la présence de loi qui administre l’État, de nombreuses villes mettent en place des moratoires. La loi ne les satisfait pas, et ils ont décidé d’agir comme bon leur semble. Ainsi, elles font preuve d’une certaine anarchie, voire d’une rébellion. L’État se retrouve ainsi donc obligé de prendre ses dispositions. De ce fait, on remarque dans certaines villes une interdiction temporaire de la vente et la possession de produits alimentaires contenant du THC. 

Nous espérons que la situation s’améliore au Minnesota. Peut-être que le fait de ne pas limiter les taux de THC est une piste de réflexion à suivre. D’ailleurs, l’overdose de cannabis n’est pas mortelle

spot_img

Articles Similaires

Le Maroc vise le marché européen du cannabis légal

Le Maroc est en passe de devenir un acteur...

La Polynésie approuve le cannabis thérapeutique

La Polynésie française a franchi une étape significative vers...

La Nouvelle Légalité du Cannabis aux États-Unis : Une Opportunité pour la Recherche

En mai dernier, la DEA (Drug Enforcement Administration) des...

Chanvre à Victoria : Le gouvernement passe à l’action

Le gouvernement de l'État de Victoria en Australie a...

Australie: Controverse autour des bonbons gélifiés aux champignons

Un rappel massif des bonbons gélifiés "Mushroom Gummies" d'Uncle...
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img