L’alcool est plus meurtrier que le cannabis sur les routes

Partagez cet article

 

Nous savons que les stupéfiants sont dangereux lorsqu’il s’agit de conduire. Toutefois, de plus en plus de consommateurs de substances alcoolisées et de cannabis s’intéressent à leur effet sur la route. Il s’avère que la consommation d’alcool est largement plus meurtrière que le cannabis sur route, découvrez cela dans cet article.

Conclusions d’une étude japonaise sur l’effet meurtrier du cannabis par rapport à l’alcool

La revue PLOS-One a publié que des scientifiques de l’Université de Lyon avaient examiné les accidents mortels en France en 2011. Les chercheurs ont voulu estimer le risque accru de conduire sous l’influence de diverses substances. Les résultats ont confirmé une différence notamment entre la conduite en état d’ivresse et la conduite sous l’emprise du cannabis. Cette étude démontre notamment que l’alcool est 10 fois plus meurtrier que le cannabis sur la route.

L’alcool est environ dix fois plus susceptible de causer des accidents mortels que la marijuana. Les conducteurs sous l’emprise de drogue seraient impliqués dans plus de 3 600 accidents de la circulation de la route. La recherche soutient que les conducteurs ivres sont 17,8 fois plus susceptibles de causer un accident mortel que les conducteurs sobres. En revanche, les conducteurs sous l’influence de la marijuana sont largement moins susceptibles (1,65 fois) de causer des accidents.

conduire-sous-l-influence-des substances-toxiques

Un rapprochement par rapport à l’étude de David Bienenstock  

Ces résultats japonais sont cohérents avec les anciennes recherches sur l’alcool et la marijuana et les risques liés à la conduite. Il y a quelque temps, David Bienenstock a examiné la science derrière les estimations de la conduite sous l’influence de drogues. Cet éditeur américain a constaté que les conducteurs sous l’influence du THC avaient 5 % de risque supplémentaire d’accident que les conducteurs sobres. Ces derniers n’auraient pris ni de drogue ni d’alcool avant de conduire. Ces 5 % proviennent d’une grande étude cas-témoins américaine, publiée par l’agence fédérale National Highway Traffic Safety Administration. La même étude a révélé que les conducteurs ivres étaient 293 % plus susceptibles d’être impliqués dans un accident de voiture. Ils avaient une alcoolémie de 0,08, soit la limite légale dans la plupart des États. En outre, les conducteurs qui ont envoyé des messages étaient 310 % plus susceptibles d’être impliqués dans un accident.

Des similarités avec d’autres recherches expérimentales sur l’effet du cannabis sur route

Selon les recherches documentaires, la marijuana affecte certaines facultés de conduite même à des doses faibles (6 mg). Elle diminuerait la capacité d’attention et de contrôle de la direction lorsqu’on conduit. La consommation de THC provoquerait également une augmentation du temps de réaction de la part des conducteurs.

Toutefois, la synthèse d’une certaine étude démontre que les conducteurs sous l’influence du cannabis ont tendance à conduire plus prudemment. Les chercheurs de l’université de Yale ont établi que leurs fonctions conscientes ne sont altérées qu’à des doses élevées.

En revanche, les conducteurs sous l’influence de l’alcool auraient plutôt tendance à conduire plus vite. Selon ces chercheurs américains, cela est fortement dû à une surestimation de leurs propres capacités. Il semblerait que l’alcool perturbe davantage le contrôle cognitif que les réflexes du conducteur. Or, le cannabis produit l’effet inverse en aidant le conducteur à rester vigilant.

Par ailleurs, il est imprudent de combiner l’usage de l’alcool et du cannabis même à des doses faibles. Cette association risquerait d’altérer plus fortement les facultés de conduite que lorsqu’on les prend isolément.

Bref, les conducteurs doivent toujours être prudents sur route pour éviter les accidents mortels. Il vaut mieux éviter l’usage d’alcool et de stupéfiants. Quoi qu’il en soit, les études s’accordent à dire que le cannabis provoque 10 fois moins d’accidents de la route que l’alcool. Les conducteurs sous l’influence du cannabis conduiraient plus prudemment contrairement aux conducteurs ivres qui ont tendance à accélérer.

Par ailleurs, on a tendance à croire que le cannabis provoque des psychoses, découvrez si cela est vrai dans un autre article

spot_img

Articles Similaires

Startups européennes du cannabis : Vers une révolution boursière ?

Une vague d’optimisme souffle sur les startups européennes du...

Le NFP et la Légalisation du Cannabis : Une Position Ambiguë

Avec l'ascension du bloc NFP (Nouvelle Force Progressiste) à...

Guide ultime pour conserver votre cannabis

La conservation du cannabis est une étape cruciale pour...

Distribution de cannabis médicinal sur l’Île de Man : Une nouvelle ère

Les pharmacies de l’île de Man ont désormais la...

La FDA et la FTC ciblent 6 entreprises pour vente illégale de produits au delta-8 THC

La Food and Drug Administration (FDA) américaine et la...
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img