Le cannabis contre les inflammations

Partagez cet article

 

À l’heure actuelle, le cannabis est largement démocratisé et accepté dans de nombreux États. D’une part, sa consommation est récréative. Ce n’est plus un secret pour personne : la consommation de cette plante engendre des effets psychotropes, une puissante euphorie enivrante chez le consommateur. D’autre part, la consommation de marijuana revêt un motif plus sérieux, de nombreuses personnes en consomment pour jouir de ses bienfaits. Il faut savoir que la ganja dispose de nombreuses propriétés thérapeutiques. Elle est efficace, elle traite et soigne de nombreux maux, troubles et maladies, comme les inflammations. Voyons ensemble les diverses propriétés anti-inflammatoires des cannabinoïdes et des terpènes.   

Qu’est-ce qu’une inflammation ?

Nous entendons souvent le mot inflammation, sans réellement savoir ce qu’il signifie. Dans l’imagerie populaire, nous avons tendance à penser qu’il s’agit d’une maladie, ou même d’une brûlure (sans jeu de mots). L’inflammation est en fait une réaction du corps humain. Il s’agit d’un mécanisme naturel que notre organisme met en place lorsqu’il subit une agression quelconque. Les causes peuvent être diverses. Il peut s’agir d’une agression chimique, traumatique, microbienne ou encore toxique.

Le rôle d’une inflammation 

Face à ces agressions, le corps met en place un mécanisme afin de se protéger et d’éliminer le plus rapidement possible la source de l’agression en question. Cela se traduit par un envoi massif de globules blancs sur la zone cible, afin de traiter au plus vite le problème. Plus l’inflammation est « importante », plus le corps réagit en conséquence. Le but de l’inflammation est donc d’éliminer l’agression et de réparer les dégâts occasionnés s’il y en a. Finalement, l’inflammation est donc une bonne chose, car elle prouve que le corps est réactif et que le système de défense est opérationnel.

Comment se manifeste une inflammation ?

Les inflammations peuvent apparaître n’importe où sur le corps. Elles apparaissent lorsque le corps reçoit une quelconque agression. Il existe d’ailleurs de nombreux types d’inflammations. Parmi les inflammations que le corps peut subir, on peut citer certaines douleurs, une rougeur, une chaleur localisée, un gonflement, ou encore divers types de boutons. Ces manifestations sont des zones de combat, où les défenses immunitaires se livrent une lutte sans merci contre l’agression.

À titre d’exemple, les boutons qui suivent une piqûre d’insecte sont le résultat d’une inflammation en réaction au venin (par exemple en cas de piqûre d’abeille ou de guêpe). On peut également citer la réaction du corps face à des agressions externes comme des microbes en cas de blessures, avec la présence de pus. Enfin, s’ensuit un tatouage, la zone devient rouge, avec une sensation de chaleur locale. Il s’agit là encore d’une inflammation. 

Le cannabis et ses propriétés anti-inflammatoires

Les deux types d’inflammations

De manière générale, il existe deux types d’inflammations. D’une part, on parle d‘inflammation aiguë. Elle apparaît en cas d’agression, et dure généralement peu de temps. Sa présence montre que le corps réagit bien et la réponse immunitaire efficace. Généralement, le corps n’a pas besoin d’aide-externe (comme un traitement) et se débrouille bien. Cela montre que le système immunitaire est actif et que le sujet est relativement en bonne santé.

D’autre part, on peut parler d’inflammation chronique. Elle apparaît lorsque l’inflammation aiguë ne disparaît pas par elle-même. Elle a même tendance à perdurer pour diverses raisons. Les causes de cette inflammation sont nombreuses. Elle peut apparaître si l’organisme pathogène ne peut pas être éliminé. C’est le cas lors d’une infection. Il se peut également que le corps étranger ne disparaisse pas, d’où la présence encore de cette inflammation. Enfin, le système immunitaire du sujet peut aussi être trop faible, entraînant le fait que cette inflammation chronique soit présente.

Les traitements traditionnels anti-inflammatoires

Il est courant avec nos modes de vie actuels de prendre souvent des médicaments lorsque quelque chose ne va pas dans notre corps. Les traitements anti-inflammatoires font d’ailleurs partie de notre quotidien. Pourtant, ces derniers sont souvent chimiques et comportent pas mal d’effets secondaires. C’est le cas des AINS ou anti-inflammatoires non stéroïdiens. Ils sont certes efficaces, mais comportent de nombreux effets secondaires dangereux pour la santé. Ils peuvent être à l’origine de forts maux de tête ou de vertiges, et causer de nombreux problèmes sur le système digestif (nausées, vomissements, diverses douleurs ou brûlures d’estomac, des ulcères ou une hémorragie du système digestif). Ils sont aussi être à l’origine de certaines réactions allergiques, comme l’asthme ou des éruptions cutanées.

Il est donc préférable de chercher des solutions naturelles pour traiter ces inflammations. On recommande aux personnes de suivre un mode de vie sain (faire du sport régulièrement) et d’avoir une alimentation équilibrée et variée. Il est également important d’avoir assez de repos et de sommeil. Parmi les traitements naturels, on peut citer l’homéopathie. Sinon, il est possible de prendre des plantes, comme le curcuma, le gingembre ou encore le cannabis.

Le cannabis, un puissant anti-inflammatoire naturel

Le cannabis est considéré comme un médicament naturel très efficace. De nombreux États ont légalisé son utilisation médicinale, tant il est efficace. On lui confère de multiples propriétés thérapeutiques, dont son pouvoir anti-inflammatoire. Cela est dû aux cannabinoïdes dont il dispose. Ces derniers sont des substances chimiques présentes naturellement dans la ganja. Des études récentes ont également montré le pouvoir des terpènes sur les inflammations. Ce sont des composés organiques odorants produits par la marijuana. Voyons ensemble ce qu’il en est réellement. 

Le cannabis et ses propriétés anti-inflammatoires

Le pouvoir puissant des cannabinoïdes

Ce n’est plus un secret, les cannabinoïdes disposent de propriétés anti-inflammatoires. Il en existe de très nombreux, mais les études montrent que le THC est certainement le plus efficace dans ce contexte. Le CBD est également efficace. Étant donné qu’il s’agit des deux cannabinoïdes les plus populaires, nous allons nous concentrer sur ces derniers.

Il faut savoir que notre corps dispose de récepteurs cannabinoïdes. Cela signifie que nous sommes prédisposés à ressentir les effets de ces derniers dans notre organisme. Les cannabinoïdes vont réagir sur ce système en question. L’organisme et le système immunitaire seront ainsi stimulés, cela va renforcer et accélérer le traitement. Les défenses immunitaires se retrouvent plus puissantes et agissent mieux.

En parallèle, les cannabinoïdes agissent également sur une des manifestations des inflammations, à savoir les douleurs. Les douleurs accompagnent très fréquemment les inflammations. En fonction du degré de ces dernières, elles peuvent plus ou moins être fortes. Fort heureusement, les cannabinoïdes disposent également d’un puissant effet antidouleur. Ils aident à moins ressentir ces dernières, voire les supprimer. Étant naturels, ils remplacent avec efficacité les antalgiques synthétiques, qui contiennent des effets secondaires. C’est le cas du paracétamol.

Les douleurs occasionnées par les inflammations peuvent être diverses. Il peut s’agir d’un bouton douloureux à la suite d’une piqûre. Il peut également s’agir d’une chaleur à cause d’une infection, qui peut rapidement devenir douloureuse. On peut aussi parler des douleurs causées par la présence d’un corps étranger, comme un tatouage par exemple. Dans tous les cas, ces douleurs peuvent être envahissantes, voire handicapantes. Le fait d’utiliser les cannabinoïdes va agir très rapidement sur ces dernières. 

Le pouvoir efficace des terpènes

On a souvent tendance à penser que les pouvoirs thérapeutiques du cannabis se trouvent dans les cannabinoïdes. Cela est vrai, sachant que ces derniers sont les principes actifs de la ganja. Cependant, ce serait une erreur de penser que les autres composants sont inutiles. C’est le cas par exemple des terpènes. Ces derniers sont présents dans le cannabis et disposent également d’un pouvoir anti-inflammatoire. Associés aux cannabinoïdes, ils se montrent efficaces pour lutter contre les inflammations. Leur pouvoir est tel qu’ils sont encore plus efficaces que des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), à l’exemple de l’ibuprofène ou encore l’acétaminophène.

Dans le cadre de l’étude, divers terpènes ont été analysés afin de voir concrètement comment ils impactent sur les inflammations. Parmi ceux choisis, on peut citer l’α-pinène, le trans-nérolidol, le D-limonène, le linalol et le phytol. L’étude avait pour but d’analyser les effets de ces derniers sur trois types de cellules immunitaires. Ces trois cellules ont un rôle très important dans le traitement des problèmes inflammatoires.

Les résultats ont montré que l’α-pinène était celui qui avait le plus d’efficacité sur les cellules. S’ensuivent le linalol, le phytol et le trans-nérolidol. Le limonène n’a par contre eu aucun effet.

Le cannabis pour traiter les inflammations 

Pour traiter les inflammations, vous pouvez consommer le cannabis de nombreuses manières. Vous pouvez le fumer, le vaporiser ou encore l’ingérer. Chacun a sa préférence sur la question, de ce fait vous pouvez choisir la méthode qui vous convient le mieux. Cependant, si vous souhaitez une manière saine de consommer, nous vous conseillons idéalement d’éviter de fumer. La vaporisation se rapproche le plus de cette méthode. Enfin, le fait de l’ingérer vous permet de le cuisiner à votre aise.

Il va sans dire que le cannabis reste une référence pour se soigner de manière naturelle. Son champ d’action est large. Il aide même à mieux dormir . Avis aux insomniaques !  

spot_img

Articles Similaires

Startups européennes du cannabis : Vers une révolution boursière ?

Une vague d’optimisme souffle sur les startups européennes du...

Le NFP et la Légalisation du Cannabis : Une Position Ambiguë

Avec l'ascension du bloc NFP (Nouvelle Force Progressiste) à...

Guide ultime pour conserver votre cannabis

La conservation du cannabis est une étape cruciale pour...

Distribution de cannabis médicinal sur l’Île de Man : Une nouvelle ère

Les pharmacies de l’île de Man ont désormais la...

La FDA et la FTC ciblent 6 entreprises pour vente illégale de produits au delta-8 THC

La Food and Drug Administration (FDA) américaine et la...
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img