Le chanvre serait très efficace pour réduire le taux de carbone dans l’air

Partagez cet article

 

De nos jours, le réchauffement climatique est un problème que l’on ne peut plus nier. Il est important de trouver des solutions pour redresser rapidement la situation. On a déjà effectué de nombreux sommets, réunissant tous les pays du monde afin de se concerter sur une solution durable. Des scientifiques ne cessent pas non plus de faire des recherches pour trouver des moyens radicaux pour faire face à cette situation. Saviez-vous que le chanvre pouvait être une alternative intéressante.

Zoom sur l’utilité du chanvre

Depuis la nuit des temps, de nombreuses civilisations utilisent le chanvre dans leur quotidien. En effet, cette plante est pleine de ressources qui peuvent être exploitées. À l’époque, on utilisait le chanvre pour faire des produits textiles comme des voiles, des sacs, des cordages et parfois même des vêtements. Il faut savoir qu’outre les effets relaxants qu’il procure, le cannabis est aussi un aliment riche en nutriments.

Au fil des années, le chanvre a connu une évolution tant au niveau de sa culture que de son utilisation. On retrouve désormais une version transformée. On peut tout à fait utiliser cette plante au quotidien : construction de maison, soins thérapeutiques, tissus, vêtements, etc.

Tout au long de ce processus, on a pu découvrir que le chanvre contribuait à améliorer notre environnement. On a remarqué qu’il pouvait nettoyer le sol et permettait que celui-ci soit plus productif. Récemment, des chercheurs ont découvert que cette plante pouvait aussi améliorer la qualité de l’air.

champ de chanvre

Le chanvre : Bien meilleur que les arbres

Puisque le chanvre est une plante vertueuse, de nombreux scientifiques ne cessent de faire des recherches approfondies sur lui. À part ses vertus thérapeutiques, ils ont découvert que cette plante est aussi très bénéfique pour l’environnement.

La recherche des scientifiques de Hudson Carbon sur le chanvre

À New York, il existe un centre de recherche spécialisé dans l’étude du stockage du carbone. Il s’agit du centre Hudson Carbon. Récemment, les scientifiques qui y travaillent ont affirmé que le chanvre pouvait être la solution pour résoudre le réchauffement climatique. D’après eux, la chanvre absorberait deux fois plus de dioxyde de carbone que les autres arbres.

Pour se développer, le chanvre a besoin de photosynthèse. Ce procédé consiste à absorber le dioxyde de carbone de l’air et à expulser de l’oxygène. Puisque cette plante grandit rapidement, elle a besoin de beaucoup plus de carbone. Ceci explique sa capacité exceptionnelle à absorber le fameux CO2.

Il faut savoir que Hudson Carbon a mené ces recherches afin de trouver une solution pour améliorer notre écosystème. Toujours selon lui, comme nous utilisons plus de la moitié de la surface terrestre, notre devoir est d’atténuer au maximum les effets du changement climatique. Pour lui, nous devons régénérer la surface de la Terre pour qu’elle soit saine et offre un avenir prospère à nos enfants.  

Les recherches de Darshil Shah sur le chanvre

« Centre of Natural Matérial Innovation » est un département de l’université de Cambridge. Il s’occupe des recherches sur les biomatériaux. Pour simplifier, les recherches menées par ce département se concentrent sur tous les matériaux d’origine naturelle pour remplacer les composants traditionnels. Ceci, dans le but de réduire le taux d’émission de dioxyde de carbone (CO2) dans l’air. Lors de ses travaux, Darshil Shah a été amené à étudier le chanvre, il a découvert quelques particularités sur ce dernier.

Pour le chercheur, le chanvre est une plante polyvalente. Grâce à elle, on peut obtenir de nombreux matériaux, et ce sous plusieurs formes. Les recherches de Darshil Shah lui ont aussi permis d’affirmer que la plante était bien plus efficace que les arbres pour capturer le carbone dans l’air. Il avance même qu’elle fait partie des meilleurs convertisseurs de CO2 au monde.

« Des arbres absorbent près de 2 à 6 tonnes de CO2 par hectare, tandis que le chanvre industriel peut absorber jusqu’à 8 voire même 15 tonnes de CO2 par hectare. » — Darshil Shah.

La conclusion des recherches

Si l’on se base sur ces recherches, on peut affirmer que la culture du chanvre peut aider à lutter contre le changement climatique. D’après les scientifiques, cette plante absorbe le dioxyde de carbone bien mieux que les arbres.

Le président fondateur de Hudson Carbon a même démontré un exemple qui fait réfléchir. Selon lui, si les États-Unis étaient capables de cultiver 50 millions d’hectares de chanvre, on pourrait aussi réduire la quantité de carbone dans l’atmosphère de quelques centaines de tonnes par an. Cette illustration démontre parfaitement que la culture de cannabis est efficace pour réduire le taux de carbone.

Par ailleurs, il ne faut pas oublier que le chanvre peut aussi être utilisé dans d’autres domaines : construction, textile, mécanique, médecine. Puisque cette plante est tout aussi performante et durable que les matériaux traditionnels, il n’y a aucun risque à les utiliser. On encourage même l’utilisation des briques à base de chanvre industriel dans la construction. Son huile commence aussi à devenir populaire dans le domaine de la mécanique. Les tissus qui sont fabriqués à partir de cette plante sont aussi très intéressants. Bien évidemment, on ne tarit plus d’éloge sur ses vertus thérapeutiques. À noter que lors de la production de ces innombrables produits, on utilise souvent des méthodes totalement naturelles. La fabrication n’émet donc que le minimum en termes de dioxyde de carbone.

Si on associe la culture en masse du chanvre ainsi que l’utilisation des produits transformés à base de cette plante, on peut rapidement remarquer une baisse du taux de dioxyde de carbone dans notre atmosphère. Comme ce gaz est en partie responsable du réchauffement climatique, si son taux est réduit, on peut espérer que la situation s’améliorera.

le chanvre: une solution sans carbone

Le chanvre : Une solution écologique rapide et efficace

Le problème du réchauffement climatique est très préoccupant. Il faut donc trouver une solution rapide et efficace, et le chanvre semble être la meilleure option. D’après les scientifiques, le cannabis serait deux fois plus performant que les arbres pour réduire le taux de dioxyde de carbone dans l’atmosphère. Il a une grande capacité d’absorber ce gaz et de nettoyer l’air. 

La culture de chanvre constitue un moyen efficace et rapide de lutter contre les problèmes climatiques. En effet, cette plante arrive à maturité en seulement quelques semaines (6 à 8 semaines). Si on a un espace de culture vaste, on peut rapidement nettoyer cette zone de toutes pollutions. Il faut savoir que même les jeunes pousses sont capables de purifier l’environnement qui les entoure.

En parlant de purification, le chanvre nettoie aussi le sol de toutes les substances toxiques qui peuvent s’y trouver. Il est capable d’absorber les métaux lourds comme le plomb ou le mercure dans le sol.

Pour ceux qui œuvrent dans la production de fibre textile et qui utilisent généralement le coton, il serait peut-être temps de se tourner vers la culture du chanvre. En effet, cette plante permet de réduire la consommation en eau. Contrairement au coton qui a besoin de près de 20 000 litres d’eau pour en obtenir 1 kilo, le cannabis n’a besoin que de 2 600 litres. La preuve que cette plante contribue à la protection de l’environnement.

Le chanvre pour une industrie écologique

De nos jours, on demande aux industries de respecter des normes écologiques. Ceci est fait dans le but de protéger tant l’environnement que la population. Puisque le chanvre est une plante aux vertus nettoyantes puissantes, on peut conseiller aux industries d’en cultiver. Ce sera l’occasion de diversifier l’offre. 

Pour conclure, si l’on se base sur les recherches des scientifiques, le chanvre semble être la solution écologique que l’on attend depuis longtemps. Il est capable d’absorber un taux élevé de dioxyde de carbone dans l’atmosphère, et ce sur un court laps de temps. Si toutes les industries se mettent à cultiver le chanvre, chacun peut poursuivre son activité sans pour autant nuire à l’environnement. Il suffit que l’on se concentre sur la plante pour exploiter pleinement son potentiel.

spot_img

Articles Similaires

Cannabis et Diabète : Une Révélation Surprenante sur le Contrôle de la Glycémie

Une nouvelle étude révolutionnaire a révélé que la consommation...

Personnalité et tabagisme : Fumeurs et non-fumeurs décryptés

Une étude approfondie publiée le 3 juillet dans Plos...

Boom des patients dans les cliniques de cannabis médical à Londres

Les cliniques de cannabis médical à Londres connaissent une...

Wiz Khalifa Interpellé en Roumanie pour Possession de Cannabis : Un Festival qui Tourne Mal

Le célèbre rappeur américain Wiz Khalifa a récemment fait...

Le Maroc vise le marché européen du cannabis légal

Le Maroc est en passe de devenir un acteur...
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img