Le delta 9-tetrahydrocannabinol contre les cellules cancéreuses

Partagez cet article

 

On n’en parle pas assez du delta 9-tetrahydrocannabinol, pourtant c’est une des variantes de la molécule THC dans le cannabis. Autrement, il s’agit du THC en question, le principal composant psychoactif du cannabis. On lui attribue pour autant plusieurs propriétés bienfaisantes et thérapeutiques. Toujours au centre du débat, on se demande également si ceci pourrait agir contre les cellules cancéreuses. Selon des recherches, il y aurait bien des possibilités, car le delta-9 possède bien un grand potentiel dans le monde de la médecine. 

Présentation du delta 9-THC

Les effets du cannabis dans le cerveau se transmettent particulièrement par le biais de la molécule THC. 

Le delta 9, une composante active du cannabis

Le delta-9 est la forme la plus abondante du cannabinoïde THC, le composant le plus actif de la plante du cannabis. La molécule comprend particulièrement de l’hydrogène, du carbone et de l’oxygène. Elle se présente sous la formule chimique C₂₁H₃₀O₂. 

L’effet que l’on ressent dans le cerveau lorsqu’on fume, vapote ou en mangeant directement du cannabis provient du THC. Cette molécule est responsable des sensations d’euphorie, d’élévation et de relaxation chez le consommateur. Ainsi, c’est le cannabinoïde qui interagit directement avec le système endocannabinoïde. Le Delta 9 se fixe sur les récepteurs CB1 et CB2. 

Le THC agit dans l’ensemble du système nerveux, les poumons, les reins, l’appareil digestif et dans le système immunitaire. Il est sûr que la molécule n’aurait pas les mêmes effets sur chaque individu. Toutefois, à l’excès, cet élément cannabinoïde peut entraîner un déséquilibre. 

Connaître les autres versions du THC

On ne peut pas se familiariser avec le cannabis sans avoir des idées sur tout ce qu’il y a autour. Le delta 9 est la version par excellence du THC. Toute mention du tétrahydrocannabinol fera référence à cette version. Toutefois, il existe d’autres versions de ce cannabinoïde à noter le delta 8 et le delta 10. 

Le delta 8-tetrahydrocannabinol est une sorte de THC. Il se distingue du delta 9 par l’organisation des atomes d’hydrogène, de carbone et d’oxygène. Selon les consommateurs, il serait moins puissant par rapport au tétrahydrocannabinol original. L’extraction de cette molécule se fait exclusivement à partir des équipements spécifiques et une expertise particulière. En effet, cet élément est en très faible quantité dans la plante de cannabis. 

Pour comparer le delta 8, le delta 9 et le delta 10, les scientifiques vont noter sur l’organisation des compositions chimiques – hydrogène, carbone et oxygène. Toutefois, du côté des utilisateurs, on fait la différence par les effets. Sur ce, le delta 10, la dernière version du THC présente les mêmes effets, mais en faible consistance. 

Etudes sur les efficacités du delta 9

Le delta 9-THC en effet d’entourage

Il est rare que l’on utilise le THC en solo pour la conception des produits à base de cannabis sauf dans le but de faire des expériences sur une seule molécule. En effet, les cannabinoïdes travaillent en groupe pour faire des effets variés. 

On parle de l’effet entourage pour rapporter la synergie entre les différentes souches de cannabinoïdes : THC, CBD, CBN, CBG ou même le HHC. Cette combinaison augmente la puissance. Toutefois, cela devrait se faire intelligemment afin que le produit puisse produire les effets recherchés. 

Le THC est la seule molécule qui contient des effets psychoactifs. C’est ce cannabinoïde qui donne au mélange un effet stone ou un effet high. Autrement, c’est par le tétrahydrocannabinol que l’on peut mesurer la puissance d’un produit à base de cannabis. Par conséquent, on se réfère au taux de THC pour conditionner la vente et la législation d’une marchandise. 

Les effets contre les cellules cancéreuses

On entrevoit des propriétés anticancéreuses dans la plante de cannabis. Plusieurs expériences ont été réalisées auprès des sujets animaux. Cela avait mis un espoir pour continuer les recherches sur une possibilité de découvrir des effets antitumoraux à partir du Delta 9. 

Les réalités d’une propriété antitumorale

Il nous faudrait encore un long processus de recherche pour pouvoir attribuer une propriété antitumorale aux cannabinoïdes. Toutefois, les résultats de recherches permettent d’ouvrir la voie sur la potentialité du THC contre les cellules cancéreuses

Des études ont pu démontrer les effets du delta 9 pouvant causer la mort d’une cellule. Ce cannabinoïde serait donc capable de provoquer une apoptose et une autophagie. Par rapport à cela, on peut estimer que le THC pourrait programmer l’autodestruction des cellules cancéreuses. Cette action est stimulée par ses interactions dans le système endocannabinoïde et des récepteurs CB1 et CB2. 

Selon des théories, le cannabis serait capable de distinguer les cellules saines et les cellules cancéreuses. Les actions du delta 9 inhibent le développement des tumeurs bénignes. Grâce à des propriétés anti-angiogéniques, le THC ralentit la croissance des cellules tumorales dans l’organisme. 

Les efficacités du cannabis contre le cancer 

Aux Etats-Unis, l’Institut Nationale de la Santé avait publié des résultats de recherche démontrant les potentiels effets des cannabinoïdes contre le cancer. Si l’on ne croit pas aux efficacités, on peut se limiter au fait que la plante de cannabis pourrait aider à soulager les symptômes du cancer. Par ailleurs, il s’agit d’une manière tout à fait naturelle par laquelle on ne risque pas trop d’effets toxiques. 

Toujours dans le continent américain, plusieurs patients ont témoigné sur les propriétés thérapeutiques du THC contre le cancer. Par rapport à de nombreux cas de guérison, on encourage les recherches sur les effets curatifs du Delta 9 et des autres cannabinoïdes dans le traitement des infections tumorales. 

Le Delta 9-THC pour soulager les symptômes de la chimiothérapie

L’espoir du traitement du cancer demeure pour l’instant dans l’efficacité de la chimiothérapie. En ce moment, cela reste le seul soin conventionnel contre le développement des cellules cancéreuses. En revanche, cela expose le patient à des effets secondaires très toxiques. 

solidarité aux patients du cancer

Le Delta 9 diminue les différents symptômes de la chimiothérapie. En effet, on reconnaît bien les effets des cannabinoïdes contre le vomissement et les nausées, des effets secondaires des traitements contre le cancer. Autrement, le patient peut retrouver le sommeil et l’appétit. 

Delta 9-THC, faut-il prendre garde ?

On reconnaît désormais les potentiels effets du Delta 9 dans le traitement du cancer et le soulagement des effets des traitements. Sur ce, chaque consommateur doit se mettre en garde sur quelques points par rapport à l’utilisation de cette substance. Du côté de la loi et en matière de santé, rangez-vous du côté des utilisateurs avertis. 

Est-ce que c’est une molécule légale ?

Bien que l’on assiste à une avancée à grand pas sur la légalisation du cannabis, le cas du delta 9-THC reste dans une situation aléatoire. On admet ses effets entourages dans les produits infusés au cannabidiol. C’est pour cela que l’on autorise en France et dans plusieurs pays membres de l’Union européenne un taux de THC limité à 0,3%

Le delta 9 est encore classé dans l’ordre des stupéfiants. Ainsi, on interdit la consommation, la possession et la commercialisation dans tout le territoire français. Sûrs, les produits à base de cannabis sont autorisés pour des fins thérapeutiques et avec une limitation stricte sur la consistance en tétrahydrocannabinol.

Effectivement, l’interdiction du delta 9 se repose sur ses effets psychoactifs et psychotropes. Par rapport aux autres cannabinoïdes, le THC agit sur le comportement physique et mental du consommateur. 

Commercialisation du THC en France 

Comme la loi interdit le delta 9 en France, il est donc interdit de consommer, de posséder et surtout de commercialiser des produits à fortes teneurs en THC. Pour l’instant, la consistance limitée à 0,3% en tétrahydrocannabinol permet de combler les effets entourages des différents cannabinoïdes. 

Tant que le produit respecte le seuil sur le teneur en THC, cela reste légal. On estime qu’au-dessous de ce chiffre, le cannabis ne présente pas de risques psychoactifs. Cela constitue donc une condition importante dans l’autorisation de chaque produit dans la consommation et la commercialisation en France. 

Faites attention aux effets du THC

Les usagers et les professionnels de la santé reconnaissent les bienfaits du delta 9 dans le cadre thérapeutique. Toutefois, le patient et le consommateur sous l’effet du THC s’exposent à des effets indésirables. Il faut donc faire attention en notant les contre-indications de cette molécule. 

Ainsi, la consommation du THC n’est pas conseillée à tout individu souffrant d’insuffisance rénale ou de problème cardiaque. Il en est également du cas des patients à la schizophrénie et des troubles psychotiques. 

Par ailleurs, les effets indésirables du THC sont : 

  • Troubles intestinaux 
  • Difficultés de concentration
  • Dérangements comportementaux
  • Sécheresse au niveau de la bouche
  • Sensation d’euphorie

On souligne encore que le delta 9 THC expose l’utilisateur à des effets psychoactifs. Sur ce, si la législation française impose des conditions sur la consommation de cette molécule, c’est surtout pour des raisons de prudence. 

Pour conclure, les effets reconnus du cannabis ont poussé les chercheurs à étudier les effets du cannabis contre les cellules cancéreuses. On attend donc une confirmation si le delta 9 peut traiter les différents symptômes du cancer ainsi que de la chimiothérapie. Toutefois, pour différentes raisons, la loi n’autorise pas encore totalement l’utilisation du tétrahydrocannabinol. Le delta 9 tétrahydrocannabinols est encore interdit

spot_img

Articles Similaires

Le Maroc vise le marché européen du cannabis légal

Le Maroc est en passe de devenir un acteur...

La Polynésie approuve le cannabis thérapeutique

La Polynésie française a franchi une étape significative vers...

La Nouvelle Légalité du Cannabis aux États-Unis : Une Opportunité pour la Recherche

En mai dernier, la DEA (Drug Enforcement Administration) des...

Chanvre à Victoria : Le gouvernement passe à l’action

Le gouvernement de l'État de Victoria en Australie a...

Australie: Controverse autour des bonbons gélifiés aux champignons

Un rappel massif des bonbons gélifiés "Mushroom Gummies" d'Uncle...
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img