Le HHC rend-il positif un test de dépistage ?

Partagez cet article

 

Depuis que le chanvre est légal en France, de nouveaux produits dérivés du chanvre ont trouvé leur place sur le marché légal. En effet, il existe une gamme croissante de cannabinoïdes qui offrent une gamme d’effets et de bénéfices similaires à ceux traditionnellement associés au THC. Ainsi, le HHC apporte de nouvelles propriétés.

Le HHC est une version hydrogénée du THC. Ainsi, la double liaison est rompue et remplacée par de l’hydrogène. Cela a pour conséquence d’augmenter sa stabilité et sa biodisponibilité. On pense que le HHC produit des effets semblables à ceux du THC. Toutefois, des recherches supplémentaires sont nécessaires pour mieux comprendre ses effets.

Qu’est-ce que le HHC ?

HHC et test de dépistage

Le HHC ou hexahydrocannabinol est une forme hydrogénée de THC. Il est obtenu par un procédé similaire à celui utilisé par les fabricants de margarine pour durcir les huiles végétales. Il s’agit de l’hydrogénation. Cela consiste à ajouter d’atomes d’hydrogène à une structure chimique pour la rendre stable.

Le HHC se trouve naturellement dans le cannabis, mais seulement à l’état de traces. Pour extraire une concentration utile, il existe un processus complexe d’ajout d’atomes d’hydrogène au THC à l’aide d’un catalyseur tel que :

  • le nickel
  • ou le palladium sous haute pression.

Cela rompt la structure chimique de la double liaison THC, la remplaçant par de l’hydrogène tout en maintenant la puissance et l’effet du cannabinoïde. À ce jour, les scientifiques ont découvert au moins dix isomères de cette forme hydrogénée de THC.

Cette légère modification augmente l’affinité de liaison du THC pour :

  • les récepteurs cannabinoïdes (CB1 et CB2)
  • et les récepteurs de la douleur TRP.

Plus intéressant encore, l’hydrogénation du THC renforce sa structure moléculaire, le rendant moins sensible à l’oxydation et à la dégradation que son cannabinoïde parent.

Après oxydation, le THC est dépouillé de ses atomes d’hydrogène, formant deux nouvelles doubles liaisons. Cela crée du CBN (cannabinol), qui n’a qu’environ 10 % de la puissance psychoactive du THC. 

Quels sont les effets du HHC ?

Créé dans les années 1940, le HHC reste un cannabinoïde peu étudié et a donc des effets relativement méconnus. Peu d’études sur ce sujet se contredisent également. Certaines pensent qu’il est deux fois moins fort que le THC, d’autres beaucoup plus puissant, notamment pour soulager la douleur. Cependant, il semble y avoir une liste d’effets qui doivent être traités avec prudence :

  • Action antidouleur,
  • Stimulation de l’appétit,
  • Hallucinations,
  • Gain d’énergie,
  • Sentiment d’euphorie,
  • Modification de l’humeur,
  • Altération de la perception du temps,
  • Augmentation de la température corporelle.

Le HHC n’est vraiment étudié que depuis quelques années. L’espoir d’une application médicale reste cependant l’une des principales motivations des scientifiques sur le sujet. Sa capacité antalgique, évoquée dans l’étude de 2007, est certainement l’un des aspects les plus prometteurs. Une autre étude met en évidence le potentiel de certains analogues du HHC à bloquer la croissance des cellules cancéreuses dans le cadre du cancer du sein. Toutefois, ce ne sont que des résultats obtenus en laboratoire, sur des modèles animaux.

Dérivé direct du THC, le HHC a des effets secondaires similaires, notamment parce que les deux cannabinoïdes sont psychoactifs. Le HHC peut donc causer, entre autres, des épisodes de paranoïa et d’anxiété, des étourdissements et des troubles du sommeil. 

Le HHC apparaît-il dans le dépistage des drogues ?

Il a été avancé que le HHC pourrait ne pas apparaître dans un test de dépistage de drogue. Cependant, les résultats ne sont pas encore définitifs. Pour l’instant, toute personne qui est sur le point de subir un test de dépistage de drogue dans un proche avenir n’est pas conseillée d’utiliser ces produits.

Tout ce que notre corps consomme est traité par le foie et est transformé en métabolite. Les tests antidrogue détectent les métabolites produits par certaines substances. Le métabolite qui lit la consommation de THC est le 11-hydroxy-THC. Il peut être détecté avec toutes les variantes connues de Delta. Néanmoins, la théorie est que le HHC n’est pas converti en 11-hydroxy-THC. Hypothétiquement, il ne sera pas détecté par un test de dépistage de drogue.

La recherche sur le HHC en est encore à ses débuts et rien n’a été confirmé quant à savoir si le HHC apparaîtra ou non dans un test de dépistage de drogue. Le HHC gagne déjà des adeptes et la recherche va certainement se poursuivre, alors peut-être aurons-nous bientôt une meilleure compréhension du HHC et de ses effets.

spot_img

Articles Similaires

Startups européennes du cannabis : Vers une révolution boursière ?

Une vague d’optimisme souffle sur les startups européennes du...

Le NFP et la Légalisation du Cannabis : Une Position Ambiguë

Avec l'ascension du bloc NFP (Nouvelle Force Progressiste) à...

Guide ultime pour conserver votre cannabis

La conservation du cannabis est une étape cruciale pour...

Distribution de cannabis médicinal sur l’Île de Man : Une nouvelle ère

Les pharmacies de l’île de Man ont désormais la...

La FDA et la FTC ciblent 6 entreprises pour vente illégale de produits au delta-8 THC

La Food and Drug Administration (FDA) américaine et la...
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img