Le THC active-t-il les récepteurs de la sérotonine ?

Partagez cet article

 

Parmi les consommateurs de cannabis, quelques-uns ont constaté une certaine amélioration de leur humeur. Ils ont ressenti un certain degré de relaxation avec différentes variétés de cannabis. Selon les études menées, cela serait dû à l’interaction de la sérotonine avec le cannabis. L’objectif est de comprendre le pourquoi et le comment de cette interaction ainsi que sa capacité à traiter certaines pathologies comme l’anxiété. Comment le THC agit-il sur les récepteurs de la sérotonine ?

Qu’est-ce que la sérotonine ?

La sérotonine, ou 5-Hydroxytryptamine (5-HT), fait partie des neurotransmetteurs monoamines. Elle possède une fonction complexe aux multiples facettes. Également connue sous le nom d’hormone du bonheur, elle contribue à réguler l’état d’esprit en favorisant la transmission de messages par les cellules nerveuses du corps. 

De plus, la sérotonine est impliquée dans l’apprentissage, la mémoire, ainsi que dans des processus physiologiques comme la vasoconstriction ou les vomissements. Par ailleurs, plus de 90 % de la sérotonine présente dans l’organisme se trouve dans le tractus gastro-intestinal, où elle est utilisée pour réguler les mouvements intestinaux. Plusieurs classes d’antidépresseurs, comme les inhibiteurs sélectifs du recaptage de la sérotonine, ciblent le système sérotoninergique.

En outre, les niveaux de sérotonine sont faibles chez les personnes qui souffrent de dépression. Un certain nombre d’études justificatives ont été publiées, notamment une étude de 2015 de Philip J. Cowen et Michael Browning publiée dans le Journal of World Psychiatry, qui associe la sérotonine à la dépression. Selon des recherches récentes, d’autres facteurs pourraient être impliqués dans la dépression, comme le facteur neurotrophique dérivé du cerveau.

Quel est le lien entre le THC et la sérotonine ?

Le THC est le cannabinoïde le plus connu, il est responsable de nombreux bienfaits du cannabis pour la santé ainsi que de ses effets psychoactifs. Il fait partie des centaines de cannabinoïdes qui agissent avec les terpènes pour créer l’effet global d’une variété de cannabis.

Le lien entre le cannabis et la sérotonine est très intéressant. Les cannabinoïdes peuvent stimuler certains récepteurs de la sérotonine tout en inhibant potentiellement à d’autres. Cela permet de déduire que les cannabinoïdes peuvent augmenter les niveaux de sérotonine pour certaines maladies et les diminuer pour certaines situations. 

La migraine, par exemple, est une maladie qui est corrélée à une réduction des niveaux de sérotonine dans le cerveau. Dans ce cas, l’activation des récepteurs inhibiteurs de la recapture peut constituer une solution. En effet, lorsque le THC est consommé, il active les récepteurs de la sérotonine tout en inhibant sa recapture. Des études ont même montré que certaines souches de cannabis peuvent avoir un impact sur la migraine.

Serotonine neurotransmetteurs

Que disent les études sur l’interaction entre le THC et la sérotonine ?

Une étude animale de 2015 a révélé que certains des effets indésirables du THC peuvent être évités en bloquant un récepteur de la sérotonine. Par contre, d’autres effets bénéfiques étaient toujours observés. En outre, une étude menée en 2007 sur des animaux à l’Université McGill a révélé que de faibles doses de cannabis augmentent la sérotonine. En revanche, des doses plus élevées entraînent une baisse significative des niveaux de sérotonine.

Une autre étude de 2011 a examiné le lien entre les effets des endocannabinoïdes et la régulation de la sérotonine. Les chercheurs ont découvert un rapport crucial entre les récepteurs CB1 et le système sérotoninergique. En effet, les endocannabinoïdes peuvent moduler la libération de la sérotonine, ce qui fait que le THC le peut sûrement aussi. Ces études montrent ce qui semble être un lien fort entre le THC et la sérotonine, mais il faudra attendre que d’autres recherches soient menées pour en connaître précisément les détails.

Comment le THC stimule-t-il les récepteurs de la sérotonine ?

En effet, il a été constaté que le THC empêchait le recaptage de la sérotonine. Ce phénomène est à l’origine de l’action des inhibiteurs spécifiques du recaptage de la sérotonine. Autrement dit, le THC ne libère pas de sérotonine, mais il peut, à faible dose, augmenter le niveau de neurotransmission de la sérotonine. Toutefois, la consommation chronique de cannabis a un effet différent sur le système sérotoninergique.

Ainsi, la consommation à long terme de cannabinoïdes modifie la signalisation des récepteurs de la sérotonine, également abrégée en 5-HT, en régulant à la hausse l’activité du gène 5-HT2A. En revanche, l’activité du gène 5-HT1A est régulée à la baisse. Cette conclusion est significative car un constat similaire a été observé dans la dépression. En outre, ces deux récepteurs semblent provoquer des comportements opposés. En effet, l’activation du 5-HT1A provoque l’anxiolyse ou la diminution de l’anxiété. Tandis que l’activation du 5-HT2A provoque l’anxiété. Comme le cannabis affecte la sérotonine, les surdoses de cannabis peuvent reproduire les symptômes du syndrome sérotoninergique. 

Cannabis contenant du THC

Quels sont les effets d’une carence en sérotonine ?

La sérotonine est l’une de ces substances biochimiques qui, lorsqu’elle est en baisse, se fait sentir. Lorsque votre taux de sérotonine est trop élevé, vous pouvez vous sentir confus et avoir le cœur qui s’emballe. Néanmoins, il ne faut pas croire qu’une dépression annonce nécessairement une carence en sérotonine. En effet, une telle carence peut non seulement avoir des conséquences psychiques, mais aussi sur le corps. Les symptômes suivants peuvent apparaître

  • Douleurs musculaires 
  • Des problèmes sexuels tels que l’éjaculation précoce 
  • Une diminution de la libido
  • Maux de tête 
  • Le syndrome du côlon irritable 
  • Une pression sanguine élevée 
  • Des maladies cardiovasculaires
  • Une diminution de la sensation de satiété
  • Des problèmes de concentration
  • Troubles du sommeil 

Par ailleurs, d’autres symptômes psychologiques dus à une carence en sérotonine peuvent apparaître : troubles de l’humeur infondés, phobies, névroses, anxiété, agressivité accrue, crises de panique, nervosité, et épuisement.

Comment augmenter la production de sérotonine ?

Si vous êtes particulièrement désireux d’augmenter votre activité sérotoninergique, voici quelques suggestions à ce sujet

  • Faites de l’exercice : les exercices qui vous mettent à l’aise et qui font battre votre cœur contribuent à améliorer votre humeur pendant et après votre séance. De plus, il semblerait que l’activation des muscles pendant l’exercice permet à une plus grande quantité de tryptophane, que l’organisme convertit en sérotonine, de traverser la barrière hémato-encéphalique.
  • Une bonne hygiène alimentaire : Les aliments qui contiennent du tryptophane pourraient augmenter la production de sérotonine dans l’organisme. Mélangez donc des aliments riches en tryptophane avec des glucides complexes. Par exemple, du pain de blé entier avec de la dinde ou du fromage, des flocons d’avoine avec des noix, du saumon et du riz, de l’ananas et des craquelins, entre autres.
  • Une exposition à la lumière du soleil : Effectuez une promenade au soleil ou passez du temps à l’extérieur au beau milieu de la journée. Une corrélation directe existe entre la lumière vive et le système sérotoninergique.
  •  Le sommeil : Dans le sommeil, la mélatonine produite par notre organisme se transforme en sérotonine. Or, le manque de sommeil a deux effets importants. En effet, d’une part, nous sommes plus émotifs car notre amygdale cérébrale est surstimulée. D’autre part, nous sommes moins rationnels car notre lobe frontal gauche est sous-estimé.Image d'une femme dormant

Il convient de noter que les exercices cardiovasculaires sont bons pour le cœur, tandis que les exercices très brefs et intenses jusqu’à l’épuisement sont excellents pour le cerveau. Dans un tel état de fatigue, l’organisme brûle des protéines et utilise des métabolites liés aux protéines pour fabriquer de la sérotonine. Ainsi, pratiquer un exercice pendant sept minutes à une fréquence cardiaque d’environ 160 battements par minute suffit pour obtenir ce résultat. 

Qu’en est-il du CBD, la dépression et la sérotonine ?

De même que le THC, le CBD présenterait un rôle inhibiteur de la recapture de la sérotonine. Ainsi, les récepteurs de la sérotonine 5-HT1A seraient directement activés par la prise de CBD, favorisant la régulation des niveaux de sérotonine. Cette augmentation des niveaux de sérotonine générée par la prise de CBD déclencherait un sentiment de bien-être qui réduirait la sensation d’anxiété.

Par ailleurs, le CBD s’est avéré avoir un effet anxiolytique et aider à réduire le stress. Cependant, malgré les avantages du CBD pour sortir du cycle stress-dépression, cela ne signifie pas qu’il soit nécessaire d’en consommer pendant une longue période. En effet, les effets sur le corps seront différents. 

Par ailleurs, le corps humain est une machine parfaite qui possède ses propres mécanismes d’autorégulation. Néanmoins, les cannabinoïdes peuvent fournir le coup de pouce nécessaire pour rééquilibrer ces mécanismes, sans pour autant en faire une consommation permanente et prolongée.  Face à la dépression, le CBD peut être très efficace. À proprement parler, le CBD n’est pas un antidépresseur, mais c’est une solution naturelle pour soulager les symptômes de la dépression.

Conclusion

En bref, le maintien d’un niveau sain de sérotonine, que ce soit par la consommation régulière de produits à base de cannabis ou par d’autres moyens, est d’une importance capitale pour un certain nombre de raisons. Il peut être extrêmement bénéfique pour ceux qui souffrent d’une carence en sérotonine. Qui plus est, grâce au cannabis, d’autres personnes ont pu retrouver leur santé et leur bonheur. Si vous faites face aux effets d’une faible sérotonine, le cannabis médical peut en effet valoir la peine d’être essayé.

spot_img

Articles Similaires

La Thaïlande réinterdira le cannabis en 2025

La Thaïlande, qui avait marqué l’histoire en devenant le...

Cannabis et ados : Ce que les parents doivent savoir

Ah, le cannabis ! Avec sa légalisation au Canada, il...

Booba se lance dans le cannabis !

Le célèbre rappeur Booba ne se contente plus de...

26 nouvelles drogues en Europe en 2023

L’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies (EMCDDA) a...

Trois États Américains Envisagent la Légalisation du Cannabis en Novembre

Alors que les discussions sur la légalisation du cannabis...
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img