Les consommateurs de marijuana médicale ne boivent pas d’alcool ?

Partagez cet article

 

On a tendance à penser que la consommation de marijuana influence la consommation de drogues ou de produits alcoolisés. Selon une étude, les consommateurs de marijuana médicale ne sont pas obligatoirement attirés par l’alcool. Cette recherche réfute la corrélation entre la prise de cannabis et d’alcool. D’après cette étude, il n’existe pas de lien de causalité entre la consommation d’alcool et de la marijuana médicale. Toutefois, la vente de marijuana réduirait celle de la consommation d’alcool.

Armstrong : Étude sur la marijuana et les produits alcoolisés

La publication de Michael J. Armstrong, un scientifique canadien témoigne d’une corrélation négative entre la prise d’alcool et de cannabis. Cette recherche effectuée au Canada entre 2015 et 2018 a été publiée en novembre, dans la revue Health Policy.

Elle compare la vente de marijuana à celle des produits alcoolisés (bière, vin et alcool). Il s’avère la vente de cannabis diminue des ventes de produits alcoolisés au Canada. Pour un dollar de cannabis vendu, on a une baisse d’achat d’alcool (1 à 100 dollars soit 0,84 à 74 $ CA). Si la corrélation semble évidente, la causalité n’est pas vérifiée.

La vente de marijuana médicale réglementée réduit celle de l’alcool

La recherche Armstrong démontre que la prise de cannabis médical a remplacé une certaine consommation d’alcool. Les ventes d’alcool au Canada entre 2017 et 2018 étaient environ 1,8 % inférieures à ce qu’elles auraient été sans la marijuana. Cette recherche considère les différences de prix de l’alcool, le taux de chômage et les sanctions pour conduite en état d’ivresse. Effectivement, ce taux (1,8 %) est plus faible que la baisse de la demande d’alcool (5 %) et de tabac (12 %) estimée pour l’État de Washington.

La recherche de Keaton Miller et Boyoung Seo portait sur le cannabis récréatif. Pour éviter toute confusion, l’étude d’Armstrong s’intéresse plutôt au cannabis médical réglementé. La réduction des ventes d’alcool pourrait partiellement compenser les inconvénients et les avantages de la légalisation de la marijuana. L’augmentation des problèmes de santé liés au cannabis pourrait ainsi engendrer une diminution de ceux liés à l’alcool. En outre, les recettes issues de la taxation de la marijuana peuvent être compensées par une baisse de celle de l’alcool.

Conclusion

Bref, l’étude d’Armstrong suggère que le cannabis n’augmente pas de la consommation d’alcool. Bien au contraire, les chiffres de vente d’alcool sont plus susceptibles de baisser face à la consommation de la marijuana médicale réglementée. La hausse de la prise de cannabis médical pourrait ainsi engendrer une diminution des conséquences nocives de l’alcoolisme. Par extension, la taxation de la marijuana peut compenser une éventuelle baisse des taxes sur l’alcool. Après tout, si la prescription médicale de la marijuana encourage son utilisation, les recettes fiscales sur les produits alcoolisés pourraient baisser. 

Découvrez également que le cannabis est moins meurtrier que l’alcool sur les routes.

spot_img

Articles Similaires

Startups européennes du cannabis : Vers une révolution boursière ?

Une vague d’optimisme souffle sur les startups européennes du...

Le NFP et la Légalisation du Cannabis : Une Position Ambiguë

Avec l'ascension du bloc NFP (Nouvelle Force Progressiste) à...

Guide ultime pour conserver votre cannabis

La conservation du cannabis est une étape cruciale pour...

Distribution de cannabis médicinal sur l’Île de Man : Une nouvelle ère

Les pharmacies de l’île de Man ont désormais la...

La FDA et la FTC ciblent 6 entreprises pour vente illégale de produits au delta-8 THC

La Food and Drug Administration (FDA) américaine et la...
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img