Les règles du cannabis médical ne seront plus les mêmes à New York

Partagez cet article

 

Les règles du cannabis médical évoluent de plus en plus de nos jours. C’est le cas surtout aux États-Unis avec différents dispositifs votés et mis en place pour faciliter la vie des patients. Chaque pays fédéré propose son propre programme. Pour New York, il s’agira cette année de réformer les licences de plantation et d’exploitation de marijuana médicale. 

Une culture plus libre du cannabis médical à New York

Une nouvelle réglementation vient changer le monde de la culture et l’exploitation de la marijuana à New York. De nouvelles licences conditionnelles ont été accordées à 19 cultivateurs et 10 transformateurs. Ce qui va entraîner un bouleversement dans la filière du cannabis médical dans le pays. 

Désormais, les patients comme soignants peuvent créer leur propre plantation. Cependant, le nombre de plants de cannabis sera contrôlé. Pour un particulier, la plantation ne devra pas excéder les 6. Les soigneurs, quant à eux, peuvent aller jusqu’à 12. La culture se fera évidemment à domicile. Ce qui pourrait faciliter les soins des patients. Une situation qui a néanmoins de quoi inquiéter le MMJ de New York. En effet, les consommateurs de cannabis médical auront donc la possibilité de s’en sortir sans ses dispensaires certifiés. 

Attention toutefois, cette mesure ne s’applique que pour les patients qui sont officiellement enregistrés en tant que tel. Et bien sûr, elle s’accompagne de règles bien strictes afin d’éviter les abus. Outre le nombre de plants autorisés, il y a des variétés à utiliser. Ce sera ainsi 3 plantes en cours de croissance et 3 autres en floraison par patient. Et ce nombre maximal n’est pas fixé en fonction du nombre de patients. Ce sera 6 plantes pour toute la résidence. 

De même, seuls les soignants qui sont officiellement reconnus peuvent cultiver leur propre marijuana. Dans ce cas, il est possible d’utiliser des graines ou des plantes miniatures. 

Une nouvelle licence également pour les producteurs

Ces nouvelles règles du cannabis médical s’appliqueront également aux producteurs. En effet, le CCB ou Cannabis Control Board, prévoit de nouvelles licences pour les producteurs de chanvre. Ils pourront ainsi revendre les fleurs issues de leur exploitation. 

Le législateur envisage aussi d’augmenter le taux de cannabinoïdes par portion de fleur à 100 mg contre 75 mg auparavant. De quoi faciliter la production et booster le marché du chanvre médical. Sans compter que l’expérience sera ainsi bien meilleure pour les adultes consommateurs.

Cette mesure a été prise sur la constatation des bienfaits thérapeutiques du cannabis. En outre, permettre une exploitation plus libre de cette plante augmenterait la sécurité des patients. Cela mettrait à mal le marché noir dans ce secteur. De plus, cela pourrait impacter sur la qualité des produits proposés aux patients. 

Il convient néanmoins de noter que ces mesures concernent uniquement le cannabis médical. La marijuana récréative fait encore l’objet de plusieurs interdictions. Les licences en question seront délivrées cette année alors que la légalisation de la marijuana à New York date déjà de 2021. 

spot_img

Articles Similaires

Startups européennes du cannabis : Vers une révolution boursière ?

Une vague d’optimisme souffle sur les startups européennes du...

Le NFP et la Légalisation du Cannabis : Une Position Ambiguë

Avec l'ascension du bloc NFP (Nouvelle Force Progressiste) à...

Guide ultime pour conserver votre cannabis

La conservation du cannabis est une étape cruciale pour...

Distribution de cannabis médicinal sur l’Île de Man : Une nouvelle ère

Les pharmacies de l’île de Man ont désormais la...

La FDA et la FTC ciblent 6 entreprises pour vente illégale de produits au delta-8 THC

La Food and Drug Administration (FDA) américaine et la...
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img