Lutte contre le réseau criminel en Europe

Partagez cet article

 

Depuis toujours, la lutte contre le réseau criminel est féroce en Europe. Les pays qui composent ce beau continent n’acceptent pas la prolifération des drogues. De ce fait, ils ont mis en place des comités spéciaux pour traquer les différentes organisations criminelles qui baignent dans le trafic de drogues. Récemment, ces pays ont lancé une opération pour supprimer un de ces fameux réseaux criminels.

Pourquoi a-t-on mis en place ces comités spécialisés dans la traque de réseau criminel ?

En Union européenne, il existe depuis quelques années un groupement de criminels qui ont des activités très étendues. Il faut savoir que ces activités sont présentes tant sur le territoire qu’à l’étranger. Dans ce groupement, on retrouve les plus grands criminels du continent. Ils travaillent main dans la main pour faire fructifier leurs activités.

Les pays membres de l’Union européenne, à travers Europol et Eurojust, ont lancé une offensive contre ce réseau criminel qui s’est spécialisé dans le trafic de drogue et de blanchiment d’argent. Comme l’ampleur de l’activité de ce réseau ne s’arrête même plus en Europe, mais est désormais présente sur d’autres continents, il a fallu prendre des mesures.

Le déroulement de l’opération contre le réseau criminel

Tout au long de l’opération, les agences Europol et Eurojust ont mené près d’une centaine de perquisitions. Ceci ayant pour but de débusquer les personnalités haut placées dans ce réseau criminel. Rien qu’en France, on a pu interpeller neuf personnes appartenant à ce réseau.

Lors de l’arrestation en France, les agences chargées de la mission ont annoncé que des cibles privilégiées faisaient partie du lot. En effet, le Russe et le Lituanien interpellés font partie de ces personnes « importantes » dans la chaîne de commandement. D’après certaines sources, ils sont des décideurs importants du trafic de cocaïne et de cannabis.

Ce qu’on a découvert pendant l’enquête

Il faut savoir que l’enquête approfondie menée sur les personnes arrêtées a mené à la découverte du fonctionnement du fameux réseau criminel. On a découvert que le réseau était conçu comme une grande entreprise où chaque membre avait un rôle à jouer. Grâce à leurs ressources tant financières qu’humaines, ils ont pu continuer leurs activités pour encore plusieurs années. Ils pouvaient même étendre leurs activités vers d’autres destinations puisque la chaîne de trafic est déjà bien fournie. Heureusement, lors des arrestations, on a pu saisir près de 500 000 € de biens et aussi des tonnes de cocaïnes, de cannabis et de méthamphétamine. De plus, les chefs sont désormais sous les verrous. L’organisation aura donc du mal à se relever.

Pour conclure, les 11 pays de l’Europe ont pris connaissance de la présence du réseau criminel depuis quelques années. Cependant, ils n’ont lancé les offensives que cette année lorsque les preuves étaient concluantes. Ceci a été fait dans le but d’avoir la certitude que l’on a tout ce qu’il faut pour mettre les criminels en prison. Dans tous les cas, cette opération était un succès et on espère que cela réduira le trafic lié à la drogue.

spot_img

Articles Similaires

Startups européennes du cannabis : Vers une révolution boursière ?

Une vague d’optimisme souffle sur les startups européennes du...

Le NFP et la Légalisation du Cannabis : Une Position Ambiguë

Avec l'ascension du bloc NFP (Nouvelle Force Progressiste) à...

Guide ultime pour conserver votre cannabis

La conservation du cannabis est une étape cruciale pour...

Distribution de cannabis médicinal sur l’Île de Man : Une nouvelle ère

Les pharmacies de l’île de Man ont désormais la...

La FDA et la FTC ciblent 6 entreprises pour vente illégale de produits au delta-8 THC

La Food and Drug Administration (FDA) américaine et la...
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img