New York: un juge empêche de délivrer des licences de cannabis récréatif

Partagez cet article

 

10 Novembre, ralentissez votre roulement, Brooklyn ! Un juge fédéral d’Albany a empêché les régulateurs de la marijuana de l’État de délivrer des licences de pot récréatif. Cependant, la livraison doit se faire dans l’arrondissement et dans quatre autres régions de New York.

Les conséquences de la décision sur l’industrie du cannabis au New York

Gary Sharpe, juge du district nord a sorti une décision bloquant la livraison de la marijuana jeudi dernier. Par conséquent, l’Office de gestion du cannabis de l’État ne pouvait pas donner un accord aux dispensaires de vente au détail. En effet, cela empêche l’obtention des licences conditionnelles aux ventes à usage adulte aux vendeurs dans les endroits suivants :

  • Brooklyn,
  • Finger Lakes,
  • centre de New York,
  • l’ouest de New York,
  • région de Mid-Hudson, y compris le Comté de Westchester.

D’ailleurs, cet événement survient alors que New York se prépare à délivrer 150 licences le 22 novembre. De plus, ce nombre a été réduit par rapport aux 903 demandes reçues par l’État entre août et septembre.

Les régulateurs du cannabis prudent dans l’affaire

Cette décision préliminaire affecte l’obtention de licences dans le cadre du programme CAURD (Conditional Adult-Use Retail Dispensary) de l’État. CAURD vise à aider les personnes touchées de plusieurs façons par la prohibition de la marijuana et l’incarcération de masse. Ainsi, elles peuvent entrer dans les phases initiales de l’industrie. D’ailleurs, les communautés noires et latinos sont constamment surreprésentées dans les arrestations de marijuana à New York.

Avec 150 licences CAURD qui devraient être délivrées dans 14 régions, la décision de Sharp ne ferme que cinq régions. En effet, cela n’affecte pas Manhattan, le Bronx, le Queens, Staten Island ou Long Island. Les régulateurs du cannabis des États ont refusé de commenter les litiges en cours. Ils proposeront un projet de réglementation pour d’autres licences non conditionnelles dans les semaines à venir. De plus, ils prévoient finaliser cette étude d’ici la mi-2023.

New York, Drapeau des USA et wooden gavel judge + Logo Cannabig Info - Cannabig Info

Dan Livingston, directeur de la Cannabis Association of New York, a conseillé aux membres de procéder avec prudence dans le paysage incertain.

«Tout ce qui empêche le lancement des ventes au détail récréatives est un gros problème pour l’industrie.» a-t-il déclaré. «En observant d’autres États mettre en place l’industrie légale du cannabis, nous savons que les poursuites font partie du lancement.»

En fait, l’affaire n’est pas le premier effort des régulateurs contestant un programme d’équité sociale lié au cannabis.

Le propriétaire majoritaire de Variscite New York One a déposé une plainte

Le 26 septembre, Variscite NY One, Inc., a déposé sa plainte contre l’État devant un tribunal fédéral. En fait, ceci est une LLC (société à responsabilité limitée) de New York créée par l’homme du Michigan Kenneth Gay. Variscite a demandé une licence dans les cinq régions qui ont maintenant été invitées à suspendre temporairement leurs procédures de licence. Gay a déclaré dans des documents judiciaires qu’il avait déjà été condamné pour cannabis en 2009 dans son État d’origine. Or, il n’a jamais vécu à New York. Cependant, le CAURD exige :

  • que les candidats aient une « présence significative » à New York et soient « impliqués dans la justice »,
  • les critères de l’État pour les infractions liées au cannabis dans l’État, comme indiqué par l’Office of Cannabis Management,
  • l’agence d’État chargée de réglementer l’industrie.

En raison de l’endroit où vit Gay et de l’endroit où son crime passé a eu lieu, sa société n’est pas éligible. Ses avocats ont fait valoir que les réglementations de l’État violaient la clause de commerce dormant de la Constitution américaine. D’autre part, Sharpe a statué qu’il y a suffisamment de motifs pour suspendre temporairement les licences dans les régions occupées par Variscite.

Bien que la décision soit temporaire, Sharpe a signalé qu’elle pourrait être durable. Toutefois, les avocats de Variscite n’ont pas répondu car les litiges sont en cours.

Découvrez également le programme de l’État de l’Illinois pour financer les entreprises de cannabis.

spot_img

Articles Similaires

Startups européennes du cannabis : Vers une révolution boursière ?

Une vague d’optimisme souffle sur les startups européennes du...

Le NFP et la Légalisation du Cannabis : Une Position Ambiguë

Avec l'ascension du bloc NFP (Nouvelle Force Progressiste) à...

Guide ultime pour conserver votre cannabis

La conservation du cannabis est une étape cruciale pour...

Distribution de cannabis médicinal sur l’Île de Man : Une nouvelle ère

Les pharmacies de l’île de Man ont désormais la...

La FDA et la FTC ciblent 6 entreprises pour vente illégale de produits au delta-8 THC

La Food and Drug Administration (FDA) américaine et la...
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img