Trulieve Cannabis : Perte de 115 millions USD et licenciements

Partagez cet article

 

Décembre 2022, on assiste à la deuxième vague de licenciement chez Trulieve Cannabis. L’entreprise floridienne avait supprimé environ trois douzaines d’emplois au sein d’une exploitation en Pennsylvanie. Ayant vécu un trimestre brutal, cet opérateur américain avait enregistré une perte de 115 millions de dollars.

Une série de licenciements dans plusieurs zones 

Plusieurs employés du Trulieve Cannabis ont reçu des indemnités de licenciement au cours de ce mois de décembre 2022. Cette dernière vague concerne surtout les travailleurs de Pennsylvanie. Ce site, employant environ 8 000 personnes, a fait l’objet de renvoi de plus de 3 douzaines de salariés. Avant cela, une série de licenciements avait eu lieu dans les installations de Midway, de Monticello et de Quincy. 

Selon le porte-parole de l’entreprise, il s’agit d’une mesure d’efficacité. Auprès d’un journal local, ce représentant de l’administration de la société avait donné son explication. Selon lui, les procédures de licenciement se trouvent nécessaires par rapport à la position de Trulieve Cannabis. En effet, cette firme avait acquis Harvest Health & Recreation, un opérateur en Arizona, en 2021.  

Autrement, Trulieve Cannabis avait investi dans les campagnes étatiques de Floride. Cela vise à modifier la constitution pour la légalisation du cannabis. Dans cette action, l’entreprise avait versé environ 15 millions de dollars. Ce programme législatif va permettre aux dispensaires de cette zone de pouvoir vendre du cannabis récréatif pour adulte. Cela concerne l’entreprise qui compte 120 dispensaires en Floride, dont 19 en Pennsylvanie. 

Un risque de recours collectif de la part des employés licenciés

L’affaire n’est pas restée sur cette série de licenciements, quelques employés de Trulieve Cannabis ont intenté une action en justice collective. Selon eux, il n’y avait pas de préavis formel. La société ne les a pas prévenus de manière appropriée. Ainsi, les procédures de licenciement n’ont pas respecté le code du travail. 

L’avocat des employés, Tiffany Cruz, avait réitéré le fait que Trulieve Cannabis n’avait pas respecté les normes légales dans les procédures de licenciement. Son principal client, Ranjill O’Neil, et bien d’autres employés, à qui elle assure la défense, n’ont pas reçu de préavis. Pourtant, la loi fédérale exige un délai de 60 jours. 

En revanche, l’avocat de la défense avait déclaré que la société avait agi en conformité avec les lois. Autrement, Maître Glenn Burhanns Jr, confirme que l’entreprise avait proposé de nouveaux postes sur le même site ou auprès d’une autre région aux employés licenciés. Toutefois, certains transferts sont irréalisables. Certains salariés ont refusé leur changement de site. C’est après cela que Trulieve Cannabis avait procédé au licenciement.

Conclusion

C’était un trimestre difficile pour Trulieve cannabis qui devait procéder au licenciement d’un grand nombre non spécifié d’employés. Novembre dernier, l’entreprise avait annoncé une perte de 115 millions de dollars. Ainsi, elle doit se heurter à l’avocat des employés qui ont intenté une action en justice collective. Selon le représentant de la société, on a déjà proposé un changement de site d’exploitation de cannabis en Floride à ces salariés, mais ces derniers ont refusé.

spot_img

Articles Similaires

Startups européennes du cannabis : Vers une révolution boursière ?

Une vague d’optimisme souffle sur les startups européennes du...

Le NFP et la Légalisation du Cannabis : Une Position Ambiguë

Avec l'ascension du bloc NFP (Nouvelle Force Progressiste) à...

Guide ultime pour conserver votre cannabis

La conservation du cannabis est une étape cruciale pour...

Distribution de cannabis médicinal sur l’Île de Man : Une nouvelle ère

Les pharmacies de l’île de Man ont désormais la...

La FDA et la FTC ciblent 6 entreprises pour vente illégale de produits au delta-8 THC

La Food and Drug Administration (FDA) américaine et la...
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img