Plus de 15 kilos de cannabis découvert à Montpellier

Partagez cet article

 

C’est le fait divers qui a étonné la commune de Montpellier. Plus de 15 kilos de cannabis ont été trouvés par le groupe stupéfiants de la Sûreté départementale, dans un box du quartier de la Croix d’Argent. Le butin était composé d’une importante quantité de résine de cannabis, d’herbes de cannabis, et également d’une somme d’argent considérable. Le propriétaire du box est actuellement entre les mains de la police.

Saisie record de cannabis

Cette découverte est le résultat d’une enquête menée depuis longtemps par le groupe stupéfiants de la Sûreté départementale. À l’issue de l’enquête, le 02 décembre, les autorités ont trouvé exactement 15,3 kilos de résine de cannabis, plus d’un kilo d’herbe de marijuana, et 6 liasses de 1 000 euros chacune : soit 6 000 euros. Une saisie record pour la brigade du groupe stupéfiants de la Sûreté départementale.

La brigade était sur le coup depuis fin septembre. Le propriétaire du box ne leur est pas inconnu. C’est grâce à un appel anonyme qu’ils ont pu faire le lien, et fouiller le box de cannabis en question. Après le signalement, l’homme suspect n’était pas encore sur le territoire français. Ce n’est que plus tard, quand il est rentré d’Espagne que la police l’a interpellé.

Dans le signalement, il est dit que l’individu soupçonné se livrerait au trafic de cannabis, en faisant régulièrement des allers-retours entre la France et l’Espagne. Le 02 décembre, apprenant que le suspect allait rentre d’Espagne, les autorités ont déployés un système de surveillance bien rodé. Des agents ont été mis autour de son domicile et du box à son nom. Puis vers 20 h 30, l’individu a été interpellé dans son garage.

Pion d’un trafic national

En plus de la quantité considérable de cannabis découvert dans son box, trois téléphones portables, ainsi que 335 euros en liquide ont été découvert sur le suspect. Placé en garde à vue depuis, le suspect affirme qu’il n’est qu’une « nourrice », au service d’une personne plus « haut placée ». Pour le reste, il a choisi de se taire, et n’a pas révélé d’où provient le cannabis et l’argent.

Le trafiquant risque gros, car les délits qu’il a commis la classe dans la catégorie des « gros trafiquants ». Même si rien n’est sûr, le code pénal peut le punir de :

–          10 ans d’emprisonnement et 7 500 000 euros d’amende pour détention, offre, vente ou achat de stupéfiant,

–          20 ans de réclusion criminelle et amende de 7 500 000 euros pour production et fabrication illicites de stupéfiant. Une peine pouvant aller jusqu’à 30 ans si jamais il est prouvé qu’il agit en bande organisée,

–          10 ans d’emprisonnement et amende de 7 500 000 euros pour exportation et/ou importation illicite de stupéfiant. Une peine pouvant aller jusqu’à 30 ans d’emprisonnement, si jamais il est prouvé qu’il agit en bande organisée,

Il semble que les arrestations liées au cannabis soient de plus en plus nombreuses en cette fin d’année. Comme l’exemple du surveillant en milieu carcéral emprisonnée pour trafic de cannabis en prison.

spot_img

Articles Similaires

Le Maroc vise le marché européen du cannabis légal

Le Maroc est en passe de devenir un acteur...

La Polynésie approuve le cannabis thérapeutique

La Polynésie française a franchi une étape significative vers...

La Nouvelle Légalité du Cannabis aux États-Unis : Une Opportunité pour la Recherche

En mai dernier, la DEA (Drug Enforcement Administration) des...

Chanvre à Victoria : Le gouvernement passe à l’action

Le gouvernement de l'État de Victoria en Australie a...

Australie: Controverse autour des bonbons gélifiés aux champignons

Un rappel massif des bonbons gélifiés "Mushroom Gummies" d'Uncle...
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img