Possession de cannabis : La demande en appel de Brittney Griner rejetée

Partagez cet article

 

L’affaire a fait la une des journaux. Jeudi 17 février 2022, la basketteuse américaine Brittney Griner est arrêtée à l’aéroport de Moscou. La double médaillée d’or olympique aurait eu en sa possession une vapoteuse ainsi que deux cartouches d’e-liquide au cannabis au moment des faits. Une violation que la justice russe n’a pas voulue laisser passer. La sentence est lourde pour la joueuse de Phoenix Mercury. 9 ans de prison. Une condamnation qu’elle a d’ailleurs décidé de porter en appel, mais le verdict n’est pas en sa faveur.

La justice russe se montre intransigeante 

Aux États-Unis, Joe Biden renforce davantage sa position à l’égard de la légalisation du cannabis récréatif sur le sol américain. C’est probablement pour cette raison que l’affaire Brittney Griner fait autant parler d’elle. Quelques semaines seulement après le décret présidentiel annulant toutes les condamnations pour possession de marijuana aux USA, le rejet de la demande en appel de la basketteuse américaine face à la justice russe passe mal. 

Il s’agit d’ailleurs d’une procédure judiciaire que Jake Sullivan — conseiller à la sécurité nationale de la Maison Blanche — n’a pas hésité à qualifier de « bidon ». Il réitère le soutien que porte Joe Biden à l’égard de Brittney Griner. Le président américain demande sa libération immédiate. Cependant, la Russie ne l’entend pas de cette oreille. La légalisation du cannabis n’est pas dans l’ordre du jour au pays de Poutine. Après l’étude du dossier mardi 25 octobre, le tribunal de Krasnogorsk s’est alors montré ferme. La star de WNBA restera en prison. Il comptabilisera tout de même les jours déjà passés derrière les barreaux dans la peine purgée.

Bien plus qu’une affaire de cannabis ? 

En Russie, la possession de cannabis constitue un délit. Griner purge sa peine dans une prison russe depuis 8 mois déjà. Un enfermement que la basketteuse — venant de fêter ses 32 ans — affirme mal supporter. D’autant plus que la quantité de cannabis détenue lors des faits est relativement infime. Substance complètement légale aux États-Unis, ce produit aurait été destiné à des fins thérapeutiques selon elle. 

Initialement peu médiatisé, le cas de Griner semble aujourd’hui susciter plus d’intérêt. Il aurait effectivement pris une ampleur géopolitique. Des négociations seraient déjà en cours entre Washington et Moscou. Les spéculations veulent que sa liberté puisse être troquée contre d’autres condamnés russes incarcérés aux États-Unis.

Une situation psychologiquement dure pour la basketteuse 

Son incarcération aurait des effets néfastes sur la santé psychologique de Brittney Griner. Elle déclare d’ailleurs n’avoir pas de communication avec ses proches, ce qui pèserait d’autant plus que le verdit. Son avocat, Alexandre Boïkov, déplore par ailleurs la sévérité de ce jugement pour simple possession de cannabis. Il demande ainsi un acquittement. L’intérêt que portent les médias actuellement sur cette affaire pourrait changer la donne. Cependant, rien n’est sûr. 

Alors, simple « monnaie d’échange » ou victime d’une Russie qui adopte une politique zéro tolérance à l’égard de la drogue en général ? Chacun son avis. En attendant, cette décision va complètement à l’opposé de la volonté du président américain à décriminaliser complètement le cannabis.  

spot_img

Articles Similaires

Startups européennes du cannabis : Vers une révolution boursière ?

Une vague d’optimisme souffle sur les startups européennes du...

Le NFP et la Légalisation du Cannabis : Une Position Ambiguë

Avec l'ascension du bloc NFP (Nouvelle Force Progressiste) à...

Guide ultime pour conserver votre cannabis

La conservation du cannabis est une étape cruciale pour...

Distribution de cannabis médicinal sur l’Île de Man : Une nouvelle ère

Les pharmacies de l’île de Man ont désormais la...

La FDA et la FTC ciblent 6 entreprises pour vente illégale de produits au delta-8 THC

La Food and Drug Administration (FDA) américaine et la...
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img