Rapid City rejette une demande de licences de cannabis

Partagez cet article

 

Le Conseil municipal de Rapid City vient de rejeter la demande de licence de cannabis de Puffy’s Dispensary. Cet établissement spécialisé dans la production et la vente de cannabis a reçu lundi soir une objection pour son projet d’extension dans le Dakota du Sud. 

Le Conseil municipal dit non à la demande de Puffy’s dispensary 

Les autorités municipales de la ville du Rapid City ont reçu une demande de licence de cannabis de la part de Puffy’s Dispensary. Cette entreprise souhaite étendre ses activités dans le 910 Main Street. Il s’agit d’une demande de permis d’utilisation conditionnelle, pour pouvoir opérer dans cette zone. 

À la première étape, la Commission d’urbanisme de la ville avait voté en faveur de la requête. Mais à la dernière minute, une objection a été lancée auprès du Conseil municipal. C’est cette objection administrative qui conduira au refus du permis d’exploitation à Puffy’s Dispensary. 

Lundi soir, le Conseil municipal a voté. Une déception pour cette entreprise qui souhaitait ouvrir ses activités de vente de cannabis dans d’autres endroits du Dakota du Sud. L’avis de l’institution publique est ferme à ce sujet : Puffy’s Dispensary ne peut pas s’étendre entièrement sur cette zone comme elle le souhaitait. 

Une demande d’extension d’activité

Suite à cette décision en sa défaveur, l’entreprise Puffy’s Dispensary s’exprime par le biais de la propriétaire, Kittrick Jeffries. Celui-ci déclare au Conseil de la ville que, durant l’installation de leur activité à Main Street, le bilan était toujours positif, et le voisinage, très harmonieux. 

Ce serait surtout une demande en faveur de la clientèle. L’entreprise avait déjà obtenu une licence de cannabis au 902 Main Street, juste à quelques pas du 910. À cette époque, on devait déménager, car les arroseurs automatiques n’étaient pas encore disponibles. La société avait déposé cette demande de licence, comme il est normal de trouver de nombreuses activités dans cette zone résidentielle. 

Les conditions du conseil

C’est inscrit dans les conditions de départ : la demande de licences de cannabis doit se conformer à quelques critères. L’année dernière, le Conseil municipal de Rapid City avait rejeté 9 requêtes. La raison, les entreprises intéressées voulaient s’installer à proximité d’une église, d’un parc public, d’un aire de jeu, d’un établissement scolaire et d’un quartier résidentiel. 

Le conseiller municipal Jason Salumun avait voté contre l’autorisation de Puffy’s Dispensary. Celui-ci n’a rien contre l’entreprise, mais il estime qu’il n’est pas acceptable d’installer une dispensaire de cannabis à cet endroit. Apparemment, le Conseil autorise les activités dans les zones vertes. La demande de licence de Puffy’s n’est pas dans une zone verte. Cet administrateur de la ville se dit ne pas pouvoir jouer en favoritisme. 

Après la délibération du Conseil municipal, Puffy’s Dispensary n’a pas obtenu sa licence de cannabis dans le 910 Main Street. L’autorité de la ville a opté pour un rejet, car la société voulait s’installer sur une zone rouge. Il est à rappeler que le Dakota du Sud vient de voter non à la légalisation du cannabis récréatif

spot_img

Articles Similaires

Startups européennes du cannabis : Vers une révolution boursière ?

Une vague d’optimisme souffle sur les startups européennes du...

Le NFP et la Légalisation du Cannabis : Une Position Ambiguë

Avec l'ascension du bloc NFP (Nouvelle Force Progressiste) à...

Guide ultime pour conserver votre cannabis

La conservation du cannabis est une étape cruciale pour...

Distribution de cannabis médicinal sur l’Île de Man : Une nouvelle ère

Les pharmacies de l’île de Man ont désormais la...

La FDA et la FTC ciblent 6 entreprises pour vente illégale de produits au delta-8 THC

La Food and Drug Administration (FDA) américaine et la...
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img