Reclassement du cannabis aux USA, les militants disent NON

Partagez cet article

 

Le président des Etats-Unis avait demandé un reclassement du cannabis, une décision qui ne satisfait pas les militants américains. Selon ces derniers, cela pourrait entraîner des conséquences inattendues. 

Un reclassement pour interdire le cannabis

Si Joe Biden avait décidé de gracier les personnes condamnées pour des infractions liées au cannabis, il s’agirait tout simplement d’une décision à contresens. Ainsi, il avait demandé à son administration de rééchelonner cette substance au niveau fédéral. Dans son tweet du 6 octobre, le président américain avait annoncé que le fait de classer le cannabis au même titre que l’héroïne, dans l’annexe 1, n’a aucun sens. 

Les réactions n’ont pas tardé par rapport à cette décision du numéro un des Etats-Unis. La déclaration du juriste Robert A. Hendricks exprime un espoir pour des conversations plus prudentes. Cet homme de loi attend, dans sa prémonition, des négociations bien réfléchies sur les méfaits de l’illégalité du cannabis. Ainsi, il n’est pas question de laisser aux Etats de décider entre eux. Serait-il temps d’ouvrir et de maintenir la conversation à ce propos ? 

D’un côté, les militants défenseurs estiment qu’il s’agit d’un véritable point négatif. Le fait de déclassifier le cannabis serait pour eux une grave erreur. Cette substance tomberait donc dans les annexes 2 et 3. Ainsi, elle fera l’objet de contrôle du CSA (Controlled Substance Act). On peut espérer la mise en place de nouvelles recherches, mais pour le moment, cela reste interdit, surtout en usage récréatif.    

Un obstacle à la légalisation 

Le reclassement du cannabis le répertoriera dans l’annexe 2 ou même 3. Ainsi, cette substance sera sur le même piédestal que la cocaïne et le fentanyl ; on ira même jusqu’à la comparer avec la kétamine et les stéroïdes. Le juriste Hendricks s’attend à ce que le cannabis médical soit affecté dans l’annexe 2. 

D’un point de vue général, le fait de soumettre le cannabis au contrôle de la CSA mettra en conflit entre le gouvernement fédéral et les États. De nombreux États ont déjà procédé à la légalisation du cannabis récréatif et à usage adulte. La seule voie pour atténuer les conflits serait de faire une classification vers une annexe moins restrictive

Le fait de laisser le cannabis dans l’ordre des substances contrôlées par la CSA constitue également un obstacle aux approches pour la légalisation. On se demande même sur la situation de ces États qui ont déjà autorisé le cannabis. Il serait difficile de trouver une issue. Pour régler le conflit, on pourrait proposer la création d’une nouvelle annexe spécialement destinée au cannabis. Cela va permettre au Congrès de modifier la criminalité de cette substance aux yeux de la CSA. 


En somme, le cannabis est au centre d’un débat controversé aux Etats-Unis. Le Président américain, Joe Biden, avait proposé des mesures tendant à classifier cette substance. Cette décision se heurte aux procédures de légalisation au niveau des Etats, mais surtout aux militants défenseurs du cannabis. Ainsi, pour régler ce conflit, une négociation plus prudente doit s’ouvrir dans un cadre fédéral.

spot_img

Articles Similaires

Startups européennes du cannabis : Vers une révolution boursière ?

Une vague d’optimisme souffle sur les startups européennes du...

Le NFP et la Légalisation du Cannabis : Une Position Ambiguë

Avec l'ascension du bloc NFP (Nouvelle Force Progressiste) à...

Guide ultime pour conserver votre cannabis

La conservation du cannabis est une étape cruciale pour...

Distribution de cannabis médicinal sur l’Île de Man : Une nouvelle ère

Les pharmacies de l’île de Man ont désormais la...

La FDA et la FTC ciblent 6 entreprises pour vente illégale de produits au delta-8 THC

La Food and Drug Administration (FDA) américaine et la...
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img