Santé Publique Ottawa : appel au renforcement des règles sur le cannabis

Partagez cet article

 

Le Canada fait partie des premiers pays à légaliser la consommation de la marijuana. Cette année, le gouvernement fédéral a demandé un examen de cette loi. La Santé publique Ottawa (SPO) a profité de la situation pour émettre quelques recommandations sur le sujet. Dans ces recommandations, elle demande au gouvernement de renforcer les réglementations concernant le cannabis.

L’examen de la loi sur le cannabis

Le gouvernement fédéral canadien effectue régulièrement un examen fédéral sur les lois appliquées dans le pays. La loi sur le cannabis n’y échappe pas. Cet examen est fait pour déterminer la portée de la loi sur les citoyens. En général, à l’issue de cet examen, on peut déterminer les failles et proposer des solutions de redressement.

L’examen sur les réglementations du cannabis a débuté en septembre. Il étudie surtout l’impact du cannabis dans le quotidien de chaque citoyen à tous les niveaux. En effet, on définit les impacts de la culture et la consommation de la plante. À la fin de l’examen, le gouvernement doit pouvoir déterminer si les réglementations appliquées correspondent tant aux attentes qu’aux besoins des citoyens.

Les recommandations de la Santé Publique Ottawa pour renforcer les règles sur le cannabis

Lors de cet examen fédéral sur la loi concernant le cannabis, la Santé publique Ottawa (SPO) a voulu apporter sa contribution. Ainsi, elle propose quelques recommandations pour mieux réglementer l’usage de la plante. Lors de la soumission de ces recommandations, la SPO a avancé qu’elle effectuait ce geste dans l’intérêt favorable de la santé publique.

En effet, cet organisme a remarqué une augmentation d’empoisonnement accidentel au cannabis après la légalisation de la plante. De même, de nombreux produits à base de marijuana ainsi que leurs emballages attirent beaucoup de mineurs. Or, ces produits ne leur sont pas destinés. Ainsi, il est indispensable de faire quelques redressements pour améliorer la situation.

D’un côté, la SPO recommande quelques interdictions :

          Les produits à base de marijuana doivent être sans arômes.

          On ne doit plus vendre du cannabis en poudre ou sous d’autres formes que l’on pourra saupoudrer.

          Les packagings ne devraient pas attirer les enfants. Le produit ne leur est pas destiné.

          Si possible, ne pas mettre le terme « bonbon » sur les produits.

De l’autre côté, la SPO a aussi formulé quelques demandes :

          Les produits doivent comporter un estampillage portant le sigle « THC ».

          Maintenir le taux de THC accepté à son seuil actuel.

          Limiter la possibilité de culture à domicile à quatre plants par habitation.

          Permettre aux pharmacies de vendre du cannabis médical.

          Sensibiliser la population surtout les jeunes et les femmes enceintes sur les effets du cannabis.

Pour conclure, les recommandations de la Santé publique Ottawa sur les réglementations concernant le cannabis tendent à protéger les citoyens. En effet, l’application de ses mesures mène à limiter l’usage abusif de la marijuana. De plus, grâce à ces nouvelles mesures, on peut contrôler la consommation des citoyens. Les mineurs n’y auront plus accès et les adultes ne pourront s’en procurer qu’auprès des boutiques agréées.

spot_img

Articles Similaires

Startups européennes du cannabis : Vers une révolution boursière ?

Une vague d’optimisme souffle sur les startups européennes du...

Le NFP et la Légalisation du Cannabis : Une Position Ambiguë

Avec l'ascension du bloc NFP (Nouvelle Force Progressiste) à...

Guide ultime pour conserver votre cannabis

La conservation du cannabis est une étape cruciale pour...

Distribution de cannabis médicinal sur l’Île de Man : Une nouvelle ère

Les pharmacies de l’île de Man ont désormais la...

La FDA et la FTC ciblent 6 entreprises pour vente illégale de produits au delta-8 THC

La Food and Drug Administration (FDA) américaine et la...
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img