Sri Lanka : la légalisation du cannabis, pour bientôt ?

Partagez cet article

 

Selon les nouvelles, les parlementaires sri-Lankais vont bientôt déposer un projet de loi concernant la culture du cannabis. Précisons toutefois qu’il s’agit ici du cannabis à usage médical. Sirira Jayakody, confirme que cette loi n’a plus qu’à attendre l’acquiescement du gouvernement.

Aperçu historique de l’usage du cannabis au Sri Lanka

Voilà déjà de nombreux siècles qu’on utilise le cannabis en Asie du Sud. Au départ, les colonisateurs britanniques se méfiaient de cette plante populaire cultivée par les indigènes sri-Lankais. À l’époque, ces fonctionnaires britanniques des Caraïbes ne se doutaient pas de la valeur du cannabis.

Au Sri Lanka, le cannabis intègre la liste des stupéfiants de la Convention de Genève de 1925. Mais l’Inde s’est opposée à cette initiative en argumentant la force de son usage ancestral. Elle remet également en question l’aspect pratique de l’application de l’interdiction du cannabis. Cependant, les délégués britanniques ont signé les conventions qui traitent principalement de l’opium. Une partie de la raison de la Convention de Genève était la pression des États-Unis. Ce pays avait autrefois interdit l’alcool, ce qui a conduit à la création de la mafia criminelle de masse (bootleggers). En 1893, la Commission indienne du cannabis et des drogues avait enquêté sur la question à la demande d’activistes britanniques. Elle avait notamment recommandé de taxer au lieu d’interdire le cannabis.

Cannabis-à-usage-thérapeutique

Les conditions du cannabis au Sri Lanka

En fait, le cannabis médical est disponible dans les nombreuses boutiques ayurvédiques nationales. Au Sri Lanka, le ministère de la Santé fait souvent des interventions sur terrain pour réprimander les marchandises illégales de chanvre. Inutile de souligner que la qualité de ces cargaisons illicites laisse à désirer.

Parmi les nombreux tradipraticiens du Sri Lanka, seuls ceux qui pratiquent l’ayurvéda peuvent commercialiser du chanvre. On recense près de 16 000 tradipraticiens ayurvédiques locaux. Hormis la vente du cannabis, ces praticiens peuvent également l’utiliser à des fins thérapeutiques.

Points de vue du Parlementaire Sirira Jayakody

Jayakody, un médecin membre du parlement souligne notamment que cette proposition de loi sur la culture du cannabis médical intègre le département de l’ayurvéda. En effet, il considère que le chanvre fait partie de cette médecine traditionnelle (originaire d’Inde).

Sirira Jayakody demeure fermement contre l’usage récréatif de la marijuana. De son point de vue, il faut maîtriser cette pratique récréative, mais autoriser uniquement les extraits du chanvre à des fins thérapeutiques.

Ce parlementaire Jayakody évoque également que la filière cannabis peut rapporter beaucoup d’argent au pays. Selon ses estimations, le Sri Lanka pourrait obtenir une somme annuelle exorbitante avoisinant les 3 milliards d’euros grâce à l’exportation du cannabis. Le projet élaboré en faveur du chanvre médical est fin prêt selon Jayakody. Ce dernier semble confiant sur la recevabilité de cette proposition légale.

Pour rappel, le gouvernement sri-Lankais avait projeté de fournir du chanvre comme matière première aux tradipraticiens ayurvédiques locaux. On voulait réserver beaucoup d’hectares de terrains (400 hectares) à proximité d’Ingiriya pour mener à bien ce projet. Le pays souhaitait éventuellement exporter les remèdes dérivés du chanvre vers l’Amérique, notamment aux États-Unis.

Résumé synthétique de la situation au Sri Lanka

Pour conclure, disons que le Sri Lanka partage une longue expérience avec le chanvre, notamment en termes d’agriculture et de consommation. Le pays exporte en Chine d’immenses cargaisons de cannabis depuis 1860 alors qu’il était sous l’emprise de la colonie britannique. En ce temps-là, la marchandise contenait également de l’opium, une sorte de drogue appartenant au groupe des narcotiques. Mais aujourd’hui, la situation a évolué, les parlementaires sri Lankais estiment judicieux de légaliser le chanvre médical. L’argument de l’usage ancestral de Sirira Jayakody se présente comme une force de proposition au niveau législatif. Sans parler du fait que le cannabis à usage thérapeutique pourrait apporter un bénéfice économique non négligeable au pays.

En parlant de culture de cannabis, un malheureux incident s’est produit à Holyoke, découvrez-en plus dans une autre rubrique.

spot_img

Articles Similaires

Startups européennes du cannabis : Vers une révolution boursière ?

Une vague d’optimisme souffle sur les startups européennes du...

Le NFP et la Légalisation du Cannabis : Une Position Ambiguë

Avec l'ascension du bloc NFP (Nouvelle Force Progressiste) à...

Guide ultime pour conserver votre cannabis

La conservation du cannabis est une étape cruciale pour...

Distribution de cannabis médicinal sur l’Île de Man : Une nouvelle ère

Les pharmacies de l’île de Man ont désormais la...

La FDA et la FTC ciblent 6 entreprises pour vente illégale de produits au delta-8 THC

La Food and Drug Administration (FDA) américaine et la...
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img