Thaïlande : des modifications radicales sur la législation du cannabis

Partagez cet article

 

La Thaïlande a récemment dépénalisé la vente et la consommation du cannabis. Cette plante n’est plus considérée comme étant illicite dans ce pays. Toutefois, il existe quelques réglementations que tant les consommateurs que les vendeurs doivent respecter. Dernièrement, on a remarqué une modification à propos de cette législation.

La législation initiale sur le cannabis

Lors de l’annonce de la dépénalisation du cannabis en Thaïlande, on a commencé à ne plus le considérer comme une drogue illicite. Depuis ce jour, il est possible de produire, d’importer, d’exporter, de vendre et de consommer du cannabis. Cependant, il est à noter que le gouvernement a décrété que ceci n’était valable que pour les bourgeons de cannabis.

À première vue, une libéralisation du commerce et de la consommation du cannabis peut signifier la légalisation de la plante. Par contre, en Thaïlande, l’histoire est différente. Le gouvernement a choisi de dépénaliser la plante. De ce fait, le cannabis ne fait plus partie des drogues illicites, mais il est désormais catégorisé comme étant une herbe contrôlée. Il est interdit d’en fournir aux mineurs, aux femmes enceintes ou allaitantes. De plus, l’huile de cannabis reste un stupéfiant si le taux de tétrahydrocannabinol contenu dans celle-ci dépasse 0,2 %.

Avec cette annonce, la Cour a aussi révisé quelques affaires sur le cannabis. Ainsi, elle a pu libérer près de 4 200 prisonniers. Par la même occasion, les affaires en cours étaient abandonnées et les mandats d’arrêt émis étaient suspendus.

La législation actuelle du cannabis à la Thaïlande

En vue de mieux protéger les citoyens contre les effets nocifs du cannabis, le gouvernement thaïlandais a effectué quelques modifications sur la législation concernant cette plante. Certes, déjà à l’annonce de la dépénalisation du produit, il est interdit de consommer du cannabis dans les lieux publics. Ceux qui consomment du cannabis chez eux ne risquent rien. Toutefois, la police nationale peut très bien arrêter ceux qui fumaient sur des lieux publics, surtout des lieux bondés.

Avec cette nouvelle législation, un grand changement s’annonce pour les vendeurs de cannabis. En effet, il ne sera plus possible d’en vendre sur des lieux publics. Ainsi, les camionnettes qui vendent du cannabis et les livreurs à domiciles peuvent perdre leur rentrée d’argent. Le gouvernement conseille fortement aux consommateurs de s’en procurer uniquement auprès des boutiques spécialisées ou même auprès des pharmacies. Il est à noter que les publicités sur les produits à base de cannabis seront aussi restreintes lors de l’application de cette nouvelle réglementation.

Pour conclure, la Thaïlande étant le premier pays à dépénaliser le cannabis en Asie ajuste petit à petit la législation concernant cette plante. Ceci a été fait après une analyse des impacts de la consommation de la plante sur les citoyens. De même, l’analyse des risques que ces derniers encourent avec un usage abusif a mené le gouvernement à prendre des mesures de redressement. Le commerce du cannabis sera mieux réglementé : seules les boutiques agréées et les pharmacies pourront en vendre. Quant à la culture à domicile, il faudra attendre l’année prochaine pour en connaître davantage.

spot_img

Articles Similaires

Cannabis et Grossesse : Une Association Périlleuse ?

La consommation de cannabis pendant la grossesse est de...

Startups européennes du cannabis : Vers une révolution boursière ?

Une vague d’optimisme souffle sur les startups européennes du...

Le NFP et la Légalisation du Cannabis : Une Position Ambiguë

Avec l'ascension du bloc NFP (Nouvelle Force Progressiste) à...

Guide ultime pour conserver votre cannabis

La conservation du cannabis est une étape cruciale pour...

Distribution de cannabis médicinal sur l’Île de Man : Une nouvelle ère

Les pharmacies de l’île de Man ont désormais la...
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img