Toxicité : Le cannabis moins toxique que l’alcool

Partagez cet article

 

Les drogues récréatives ont longtemps été associées à des risques pour la santé, mais une étude récente publiée dans Scientific Reports a classé ces substances en fonction de leur toxicité, révélant des résultats surprenants. En effet, le cannabis a été classé comme ayant une toxicité relativement faible, tandis que l’alcool a été identifié comme la substance la plus dangereuse pour le corps humain. Cette étude renforce les données antérieures qui ont montré des résultats similaires en utilisant différentes méthodes de mesure. De plus, le cannabis est de plus en plus reconnu pour ses bienfaits médicinaux potentiels, ce qui a conduit des scientifiques, des pédiatres et des membres du Congrès à demander son reclassement. Dans cette perspective, cette étude pourrait être un élément important pour promouvoir la réforme de la réglementation du cannabis.

Le classement des drogues récréatives en fonction de leur toxicité

Le classement des drogues récréatives en fonction de leur toxicité est une étude qui a été publiée dans Scientific Reports. Cette étude a classé les drogues récréatives en fonction de leur toxicité, en utilisant l’approche de la marge d’exposition, qui est un mode de mesure prenant en compte le rapport entre le seuil toxicologique d’une substance et l’absorption humaine estimée. Les résultats de cette étude ont montré que l’alcool, l’héroïne, le tabac et la cocaïne ont été classés dans la catégorie « risque élevé », tandis que l’ecstasy et les méthamphétamines ont été classées dans la catégorie « risque moyen ». Le cannabis, quant à lui, a été classé tout en bas de la liste, avec une toxicité 114 fois moins élevée que celle de l’alcool.

Ce classement des drogues récréatives en fonction de leur toxicité a des implications importantes pour la politique de lutte contre la drogue, car il souligne la nécessité de prendre en compte la toxicité réelle des drogues plutôt que de se fier à des perceptions culturelles ou politiques. Il est important de noter que ce classement est basé sur une méthode de mesure spécifique, et que d’autres méthodes de mesure pourraient donner des résultats différents. Cependant, ces résultats renforcent les données antérieures qui classaient les drogues récréatives de manière similaire en utilisant des méthodes de mesure différentes.

toxicité du cannabis et de l'alcool

Le cannabis : une toxicité relativement faible comparée à l’alcool

L’étude publiée dans Scientific Reports a révélé que le cannabis était 114 fois moins toxique que l’alcool en utilisant l’approche de la marge d’exposition. Cette étude a classé les drogues récréatives en fonction de leur toxicité, en utilisant le rapport entre le seuil toxicologique d’une substance et l’absorption humaine estimée pour déterminer le niveau de risque associé à chaque drogue.

Les résultats de cette étude ont montré que l’alcool était la substance la plus toxique, suivie de près par l’héroïne, le tabac et la cocaïne, qui ont tous été classés dans la catégorie « risque élevé ». L’ecstasy et les méthamphétamines ont été classées dans la catégorie « risque moyen ». En revanche, le cannabis a été classé tout en bas de la liste, avec une toxicité considérablement plus faible que les autres substances.

Ces résultats ont des implications importantes pour la politique de lutte contre la drogue, car ils remettent en question la perception populaire selon laquelle le cannabis est une drogue dangereuse. En effet, cette étude montre que l’alcool, qui est légal et largement consommé dans de nombreux pays, est en réalité beaucoup plus toxique que le cannabis. Il est important de noter que la toxicité du cannabis peut varier en fonction de la méthode de consommation et de la fréquence d’utilisation, mais cette étude souligne néanmoins que le cannabis n’est pas aussi dangereux que certaines autres drogues récréatives.

En conclusion, cette étude sur la classification des drogues récréatives en fonction de leur toxicité a fourni des informations importantes sur la sécurité relative de différentes substances. Les résultats ont montré que le cannabis est beaucoup moins dangereux que l’alcool et d’autres drogues réglementées, ce qui renforce l’argument en faveur de sa légalisation et de son utilisation à des fins médicales. De plus, le fait que des scientifiques, des pédiatres et des membres du Congrès appellent au reclassement du cannabis souligne l’importance de poursuivre les recherches sur les effets potentiels de cette plante. En somme, cette étude contribue à une meilleure compréhension de la toxicité des drogues récréatives et pourrait aider à promouvoir une réforme de la réglementation du cannabis, en tenant compte à la fois de ses risques et de ses avantages.

spot_img

Articles Similaires

Le Maroc vise le marché européen du cannabis légal

Le Maroc est en passe de devenir un acteur...

La Polynésie approuve le cannabis thérapeutique

La Polynésie française a franchi une étape significative vers...

La Nouvelle Légalité du Cannabis aux États-Unis : Une Opportunité pour la Recherche

En mai dernier, la DEA (Drug Enforcement Administration) des...

Chanvre à Victoria : Le gouvernement passe à l’action

Le gouvernement de l'État de Victoria en Australie a...

Australie: Controverse autour des bonbons gélifiés aux champignons

Un rappel massif des bonbons gélifiés "Mushroom Gummies" d'Uncle...
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img