Une plantation illégale de cannabis à Tinchebray-Bocage

Partagez cet article

 

Fin août 2022, une patrouille de gendarmerie avait découvert une plantation illégale de cannabis à Tinchebray-Bocage. 16 pieds de chanvre et 120 grammes de produits ont été trouvés pendant la descente dans l’endroit suspecté.

Du cannabis découvert grâce à l’odeur

Pendant leur passage de routine dans la commune de Tinchebray-Bocage, les éléments patrouilleurs de la gendarmerie de Domfront-en-Poiraie du département de l’Orne ont découvert un arsenal de cannabis. Ils ont suspecté cet endroit, car ils ont ressenti l’odeur de chanvre planté sur les lieux. Ils ont seulement suivi leur flair pour identifier le domicile suspect.

Après avoir procédé à la perquisition des lieux, les brigadiers ont trouvé 16 pieds de cannabis cultivés sous serre. En plus de cette plantation, ils ont perçu 120 grammes d’herbe à l’intérieur de la maison. Le commandant Laurent Soulary de la compagnie de la gendarmerie de Domfront a mis la main sur la culture illégale ainsi que les produits détenus de manière illicite.

Une culture de cannabis chez lui

Un homme a été arrêté. Celui-ci serait à l’origine de cette plantation et pour autant le propriétaire de ces feuilles de chanvre. Après son enquête auprès de la gendarmerie, il a reçu sa convocation au tribunal correctionnel d’Argentan pour la détention illégale de stupéfiants. Pour le mois d’octobre 2022, il doit tout expliquer devant le juge.

Effectivement, le prévenu doit répondre en justice pour ces petites pratiques. Tout d’abord, il avait lancé une culture sous serre de plante illicite. En outre de la plantation, il possédait une quantité de produits de cannabis chez lui. Sachant que cette activité est encore qualifiée d’irrégulière en France, les contrevenants sont passibles d’une peine de prison et d’une amende. Le suspect attend la fixation de son sort.

Département de l’Orne, le contrôle est strict !

Il ne s’agit pas de la première affaire qui avait attiré l’attention des observateurs dans ce département. Deux ans auparavant, en septembre 2020, la gendarmerie avait fait une importante découverte d’une ferme de cannabis dans l’enceinte d’un ancien restaurant asiatique. Les enquêtes judiciaires ont permis d’arrêter plusieurs suspects. Le tribunal avait pu effectuer une chaîne d’interpellation jusqu’en novembre 2021.

Les investigations ont mis un lien entre cette affaire avec les mafias vietnamiennes. À l’intérieur du site, les éléments de la gendarmerie découvrent des pieds de cannabis, des outils pour la cannabiculture et une arme à feu. Le principal suspect est un contrevenant récidiviste, mais c’est pour la première fois dans le cadre du trafic de stupéfiants.

Une activité illégale en France

La loi est ferme : la plantation et la détention de cannabis restent interdites. Plusieurs affaires ont fait éclat et ont pu conclure que la justice française est intransigeante à l’égard de cette filière. Ce fut le cas du paysagiste qui faisait pousser du cannabis décoratif dans son jardin. Malgré une solide défense, il a reçu une condamnation.

Une issue légale est pourtant possible. Renseignez-vous sur l’obtention d’une autorisation à la culture de chanvre. Après les démarches administratives, il faut également s’informer sur les variétés permises.   

spot_img

Articles Similaires

Le Maroc vise le marché européen du cannabis légal

Le Maroc est en passe de devenir un acteur...

La Polynésie approuve le cannabis thérapeutique

La Polynésie française a franchi une étape significative vers...

La Nouvelle Légalité du Cannabis aux États-Unis : Une Opportunité pour la Recherche

En mai dernier, la DEA (Drug Enforcement Administration) des...

Chanvre à Victoria : Le gouvernement passe à l’action

Le gouvernement de l'État de Victoria en Australie a...

Australie: Controverse autour des bonbons gélifiés aux champignons

Un rappel massif des bonbons gélifiés "Mushroom Gummies" d'Uncle...
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img