USA : la marijuana récréative peut faire gagner les élections

Partagez cet article

 

Vous n’y croirez peut-être pas, mais c’est pourtant la situation actuelle au pays de l’Oncle Sam. Dans sa forme récréative, la marijuana peut faire gagner les élections. Pour s’en convaincre, il suffit de porter un regard sur la décision récente de Joe Biden. Le Président s’est finalement résolu à gracier toutes les personnes condamnées pour possession fédérale de marijuana récréative. Un choix qui s’explique à travers des éléments majeurs selon les observateurs.

La marijuana récréative séduit la majorité des électeurs

Aux États-Unis et dans de nombreux pays à travers le monde, la voix des électeurs joue pour beaucoup dans les élections. C’est un élément incontournable à prendre en compte pour ceux qui veulent se faire entendre ou arriver au pouvoir.

Dans ce domaine, ce ne sont pas les sujets qui manquent. La marijuana récréative détient une place privilégiée dans cette liste. Les analystes s’accordent même à dire qu’elle se trouve à la troisième position des facteurs influençant la politique américaine. Savez-vous pourquoi ? Parce que les partis politiques, les candidats et le pouvoir public sont forcés d’admettre que ce produit a séduit la majorité des électeurs.

Grinnell College en donne la preuve dans l’un de ses rapports. Celui démontrant qu’en 2020 déjà, la marijuana a obtenu le feu vert de 45% des républicains et 64% des démocrates. Un niveau qui passe à 83% pour les électeurs de Joe Biden et à 50% du côté de Donald Trump à fin 2021 selon une autre étude menée par Gallup.

Ainsi, le cannabis gagne du terrain auprès des électeurs des deux côtés de la barrière. Ce qui est chose rare selon les observateurs indiquant que la marijuana a bien fait de réduire la frontière entre les partisans démocrates et républicains.

La marijuana récréative gagne du terrain auprès des États

Il y a une décennie encore, la marijuana récréative n’était autorisée nulle part aux États-Unis. Mais il faut croire que les choses ont changé. Le cannabis a obtenu le feu vert des autorités dans 19 États. Ce, depuis 2020 quand trois nouveaux territoires se sont ajoutés à la liste. À savoir :

  • Arizona ;
  • Montana ;
  • New Jersey.

Les mesures électorales comme leviers

Puisqu’il est question de légalisation ou de dépénalisation, il faut préciser que la décision de ces États s’explique essentiellement à travers des mesures électorales. Eh oui ! Les Américains ont voté pour la légalisation du cannabis récréatif sur ces territoires. D’autres devraient s’ajouter à liste dès cette année. Simplement parce que cinq États ont décidé d’accorder une chance légale à la marijuana à travers les votes :

  • Arkansas ;
  • Maryland ;
  • Missouri ;
  • Dakota du Nord ;
  • Dakota du Sud.

Concernant le Dakota du Sud, il faut préciser qu’un premier pas dans ce sens est effectué en 2020, mais les résultats ont été annulés par les Tribunaux d’États.

Toutes les catégories d’électeurs lui sont favorables

La marijuana récréative progresse aux USA en démontrant que toutes les catégories de la population adulte sont d’avis pour sa légalisation. Leur proportion dans les bulletins de vote en est une preuve irréfutable. Ce, en précisant que là encore, le cannabis a bien fait de réduire les frontières sur de nombreux points.

À commencer par les points de vue politiques. Le cannabis a aussi bien obtenu la faveur des électeurs auprès des États démocrates (bleus) que républicains (rouges) y compris les états violets. De quoi permettre aux analystes de dire que :

La légalisation de la marijuana est une question sur laquelle il existe un accord politique assez large entre les démocrates et les républicains.

Et pas seulement puisque toutes les catégories ethniques sont aussi de son côté. Pour le dire, il suffit de porter un regard sur ces États qui ont pour particularité de représenter la plus forte proportion d’électeurs blancs, noirs et hispaniques. À savoir :

  • Le Nevada qui est fortement représenté par les électeurs hispaniques ;
  • Le Maine pour les électeurs blancs ;
  • Le Maryland pour les électeurs noirs.

Et ce ne sont là que des exemples parmi d’autres pour ainsi dire que toutes les races ont permis à la marijuana de gagner sa place auprès de ces 19 États. En parallèle, les enquêtes ont également démontré que le niveau d’éducation ne constitue en aucun cas une barrière quant au choix des électeurs. Celui d’accorder leur faveur à la libéralisation du cannabis récréatif.

C’est simple, la marijuana a obtenu le feu vert auprès de ces États comptant de nombreux diplômés universitaires. Ce qui est bien le cas pour le Massachusetts ou le Colorado. Situation similaire du côté de ces territoires comme le Nevada et le Michigan où les non-universitaires sont majoritaires.

En bref

Dans un pays comme les États-Unis où tout passe par les élections, la voix des électeurs joue pour beaucoup dans la stratégie politique adoptée. Dans le cas de la marijuana récréative, la situation est claire. Elle a gagné son ticket d’entrée dans la liste des facteurs influençant le choix des politiciens. Ces derniers se doivent de soutenir le cannabis récréatif s’ils veulent mettre toutes les chances de leur côté lors des élections. Une façon de dire que dans sa forme récréative, la marijuana est bien partie pour séduire l’ensemble des États américains dans le domaine de la légalisation. La grâce présidentielle récemment annoncée par Joe Biden devrait y jouer un rôle majeur.

spot_img

Articles Similaires

Startups européennes du cannabis : Vers une révolution boursière ?

Une vague d’optimisme souffle sur les startups européennes du...

Le NFP et la Légalisation du Cannabis : Une Position Ambiguë

Avec l'ascension du bloc NFP (Nouvelle Force Progressiste) à...

Guide ultime pour conserver votre cannabis

La conservation du cannabis est une étape cruciale pour...

Distribution de cannabis médicinal sur l’Île de Man : Une nouvelle ère

Les pharmacies de l’île de Man ont désormais la...

La FDA et la FTC ciblent 6 entreprises pour vente illégale de produits au delta-8 THC

La Food and Drug Administration (FDA) américaine et la...
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img