Vers une deuxième phase d’expérimentation du cannabis médical

Partagez cet article

 

Afin de légaliser le cannabis médical, la France a commencé par effectuer des expérimentations sur des malades. La première phase d’expérimentation était pleine d’espoir. Cependant, les résultats ne peuvent pas encore mener vers la légalisation du cannabis médical. Pour approfondir les recherches, on envisage d’ajouter une autre phase d’expérimentation au budget.

Zoom sur la première phase d’expérimentation sur le cannabis médical

Actuellement, on recense près de 1226 patients inscrits dans la première phase d’expérimentation. Or, on attendait près de 3000 patients pour obtenir des résultats tangibles. Tout au long de l’expérience, 540 patients se sont désistés à cause des effets indésirables ou de l’inefficacité du traitement.

Le sort de la légalisation du cannabis médical dépendra du résultat de cette expérience. Or, il n’est pas envisageable de prendre une décision basée sur un taux de participation final inférieur à 50 %.

La deuxième phase d’expérimentation sur le cannabis médical

D’après le premier rapport rendu en septembre dernier sur la première expérimentation, la légalisation du cannabis médical n’est pas encore pour les jours à venir. Même si la première phase d’expérimentation sur le cannabis médical ne prend fin qu’en mars 2023, les résultats ne sont pas encore satisfaisants. Ainsi, on a mis en place une deuxième phase d’expérimentation pour une durée indéterminée.  

Les grandes lignes de cette expérimentation

Cette prochaine expérimentation sera différente de la première puisque les produits médicaux utilisés seront payés aux fournisseurs. Cela donnera de la motivation aux fournisseurs pour procurer des produits de qualité afin que l’expérience soit optimale. Pour mettre en œuvre cette nouvelle stratégie, l’Agence Nationale de la Santé et du Médicament ainsi que la Direction générale de la Santé ont déjà demandé des grilles tarifaires aux producteurs partenaires. Cela permettra d’estimer le coût de cette phase d’expérimentation.

Puisqu’il faudra payer les fournisseurs, il faut s’attendre à ce que le coût du budget soit élevé. Ainsi, l’Agence Nationale de la Santé et du Médicament devra faire un appel d’offres pour compenser les dépenses. De cette manière, cette prochaine vague d’expérimentation est une opportunité aux autres entreprises qui n’ouvrent pas forcément dans le domaine du cannabis médical.

Les patients ont jusqu’à fin décembre pour demander son inclusion dans ce nouveau programme. Les anciens patients peuvent poursuivre l’expérimentation. Cela ne fera qu’améliorer les résultats et les rendre beaucoup plus crédibles.

Sa mise en place

Le suivi ainsi que la mise en place effective de cette deuxième phase d’expérimentation ne dépendent pas du Comité scientifique. Cela dépendra en grande partie des arbitrages politiques. En effet, le budget pour reconduire ce projet doit être intégré dans le projet de loi de financement de la sécurité sociale qui fixe les dépenses de l’État sur le plan sanitaire. De nombreux facteurs sont à considérer avant que ce projet soit bel et bien en place. D’un côté, il s’agit ici d’un projet où l’utilisation du cannabis médical est le principal sujet. De l’autre côté, on se demande si les frais pour l’achat des médicaments seront remboursables ou non.

Pour conclure, la mise en place d’une deuxième phase d’expérimentation du cannabis médical est une autre chance qui permettra de légaliser cette plante en France. Cependant, sa mise en place est encore floue jusqu’à présent et il faudra attendre 2023 pour en connaître davantage.

spot_img

Articles Similaires

Startups européennes du cannabis : Vers une révolution boursière ?

Une vague d’optimisme souffle sur les startups européennes du...

Le NFP et la Légalisation du Cannabis : Une Position Ambiguë

Avec l'ascension du bloc NFP (Nouvelle Force Progressiste) à...

Guide ultime pour conserver votre cannabis

La conservation du cannabis est une étape cruciale pour...

Distribution de cannabis médicinal sur l’Île de Man : Une nouvelle ère

Les pharmacies de l’île de Man ont désormais la...

La FDA et la FTC ciblent 6 entreprises pour vente illégale de produits au delta-8 THC

La Food and Drug Administration (FDA) américaine et la...
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img