Cultiver du cannabis savoureux : Une aventure aromatique !

Partagez cet article

 

Chaque variété de cannabis possède son propre caractère olfactif et gustatif, qu’il soit puant, fruité ou tout à fait unique. Bien que les cultivateurs valorisent les rendements élevés et les têtes puissantes, rien ne surpasse la satisfaction de cultiver une Weed à l’odeur séduisante et au goût délicieux.

Dans le monde du cannabis, les cultivateurs recherchent généralement une récolte abondante, produisant des têtes de haute qualité. Les consommateurs accordent également une grande importance à la puissance du produit, pour obtenir la dose de cannabinoïdes souhaitée tout en obtenant un bon rapport qualité-prix. Cependant, l’élément qui ajoute vraiment du caractère et de la valeur à une récolte de ganja est l’odeur et le goût du produit. Certaines variétés sont si emblématiques de leurs arômes distincts qu’elles portent des noms évocateurs comme « Cheese », « Diesel », « Skunk » ou encore des notes plus fruitées comme « Pineapple », « Blurberry » et « Apple ».

Lorsqu’on cherche à acheter de l’herbe, la première chose que l’on fait souvent est de plonger son nez dans le sac ou le bocal, pour s’imprégner de ce parfum délicieux. Le goût et l’odeur jouent un rôle essentiel dans les préférences des fumeurs. Bien qu’il existe de nombreuses informations sur la manière de produire des récoltes abondantes et de garantir des têtes chargées en cannabinoïdes, il est crucial de prendre des mesures pour maximiser l’odeur et le goût de vos cultures, car cela ne fera qu’améliorer la qualité globale de votre récolte.

Les héros du parfum : Terpènes et terpénoïdes

Les acteurs clés pour magnifier le goût et l’odeur de votre cannabis sont sans aucun doute les terpènes et les terpénoïdes. Ces composés se forment aux côtés des cannabinoïdes sur les petites glandes à résine des fleurs de cannabis, connues sous le nom de trichomes. Prendre des mesures directes pour favoriser une production accrue de terpènes et de terpénoïdes vous permettra de maximiser les saveurs et les arômes que votre variété est capable de déployer. Chaque variété possède un profil aromatique spécifique, dicté par ses facteurs génétiques. Ces arômes peuvent être améliorés grâce à des techniques de culture appropriées, mais il est essentiel de savoir quelle odeur et quel goût vous recherchez et de choisir la variété en conséquence.

Les terpènes et les terpénoïdes sont les molécules responsables du large éventail d’odeurs et de goûts que l’on retrouve dans les nombreuses variétés de cannabis. On les trouve également ailleurs dans le règne végétal et ils sont responsables des parfums familiers de lavande, de pin, d’agrumes, de basilic et bien d’autres. Outre leur rôle primordial dans les arômes et les saveurs, il a été découvert qu’ils peuvent également influencer le type d’effet que produit une plante de cannabis. Le potentiel de ces composés dans le domaine du cannabis médicinal est également prometteur.

Faire pousser du cannabis en parfumeur averti

La culture du cannabis peut devenir une véritable aventure aromatique. Pour maximiser le goût et l’odeur de votre récolte, voici quelques conseils ludiques :

  • Choisissez votre propre quête olfactive : Optez pour des variétés de cannabis réputées pour leurs arômes spécifiques. Si vous aimez les notes fruitées, tournez-vous vers le « Fruitopia Kush » ou le « Citrus Dream ». Pour les amateurs d’arômes terreux et boisés, le « Forest Magic » ou le « Cedar Crush » vous ravira.
  • L’orchestre aromatique : Assurez-vous de fournir à vos plants les meilleures conditions pour développer leur bouquet aromatique. Contrôlez soigneusement l’environnement, y compris l’humidité, la température et la qualité de l’air.
  • L’amour est dans l’air : Introduisez des plantes compagnes parfumées dans votre jardin de cannabis. Des herbes comme la lavande, la menthe et le romarin peuvent ajouter leurs fragrances enchanteresses aux bourgeons en croissance.
  • Soyez un maître cuisinier : Lorsque vient le moment de la récolte, assurez-vous de faire sécher et de faire durcir vos têtes correctement. Un séchage et un affinage appropriés peuvent intensifier les arômes et les saveurs de votre cannabis.
  • Un nez joueur : Organisez une dégustation de cannabis avec des amis et des connaisseurs pour comparer les profils aromatiques de différentes variétés. C’est une expérience amusante et instructive pour affiner vos préférences.

Trichomes : La clé des saveurs et des arômes envoûtants

Les cultivateurs du cannabis se posent souvent cette question cruciale : « Comment obtenir une Weed au goût exquis ? » Heureusement, il existe quelques facteurs ajustables qui peuvent décupler la production de terpènes, les responsables de ces saveurs enchanteresses.

Avez-vous déjà entendu parler des trichomes ?

Ces minuscules glandes recouvrent la surface des fleurs de cannabis, leur conférant leur aspect « givré ». Ces petites usines à résine produisent quotidiennement des cannabinoïdes et des terpènes sous forme d’une substance visqueuse. Étant donné que les terpènes proviennent des trichomes, il est logique de tout mettre en œuvre pour maximiser leur production et ainsi améliorer le goût et l’odeur de vos têtes.

Découvrez ci-dessous des méthodes efficaces pour augmenter la production de trichomes et ainsi révéler des saveurs alléchantes et des arômes hypnotisants.

cannabis

Choisissez les variétés appropriées

Les gènes jouent un rôle primordial dans la production de trichomes et les profils de terpènes. Le génotype d’une plante détermine ses principales caractéristiques, y compris son odeur et son goût. Certaines variétés sont fruitées et sucrées, d’autres dégagent des notes florales et terreuses, tandis que certaines évoquent des senteurs de pétrole et de musc.

Les gènes influencent non seulement le type de terpènes produits, mais aussi la quantité de ces molécules aromatiques. Grâce à des sélections intentionnelles, les sélectionneurs créent des variétés qui produisent bien plus de résine que d’autres cultivars. Au fil de ce processus continu, de nouveaux hybrides voient le jour et les variétés de cannabis deviennent de plus en plus collantes et parfumées chaque année.

Pour cultiver le meilleur cannabis possible, il est essentiel de commencer avec des variétés ayant un bon patrimoine génétique, propice à une production élevée de trichomes. Bien sûr, vous devrez aussi choisir des variétés en fonction des saveurs qui vous enchantent. Voici quelques exemples de variétés riches en terpènes :

  • Fruit Spirit : Issue d’un croisement entre Blueberry et White Widow, vous aurez du mal à trouver des têtes plus givrées.
  • Fat Banana : Comme son nom l’indique, cette variété hybride à dominance indica produit des têtes riches en terpènes tropicaux.
  • Haze Berry : Ses couches de trichomes denses sécrètent des niveaux de THC atteignant 20 %, accompagnés d’arômes terreux et fruités.
  • Sherbet Queen : Rien qu’en voyant une photo de cette variété, on comprend à quel point elle est givrée ! Profitez d’un niveau de THC scandaleux de 24 %, avec des saveurs de bonbons, d’agrumes et de menthe.
  • Wedding Crasher : Sa forte concentration de trichomes ajoute une couche éclatante à ses fleurs stupéfiantes de couleur verte et violette. Préparez-vous à savourer des notes de fruits et de vanille.

Stress contrôlé : Libérez le potentiel de vos trichomes !

Pour tirer le meilleur parti d’une variété, il est essentiel d’optimiser son environnement de culture, même si les gènes jouent un rôle central. Le phénotype décrit les caractéristiques exprimées par une plante en interaction avec son environnement, tandis que le génotype renvoie à sa constitution génétique.

En appliquant un stress contrôlé et en offrant les bons soins à vos plantes, vous pouvez libérer leur véritable potentiel génétique. Découvrez ci-dessous des astuces pour faire jaillir la résine à flots.

Appliquez le bon stress

Stresser les plantes de manière inadéquate peut causer divers problèmes, allant des brûlures dues à l’éclairage à un arrosage excessif. Cependant, un stress adéquat peut en réalité provoquer des adaptations favorables. Dans le domaine de la botanique, le terme « hormèse » décrit une réponse positive à une condition négative où la plante augmente sa réponse.

Nous avons tendance à considérer les terpènes comme étant destinés au plaisir humain. Certes, ces composés phytochimiques offrent des saveurs exquises et modulent l’effet du cannabis, mais dans le monde végétal, ils sont en réalité des armes de défense. Classées comme des métabolites secondaires, ces molécules n’aident pas à la croissance ou à la reproduction, mais elles éloignent les nuisibles et les prédateurs.

Le cannabis ne produit pas des terpènes de manière aléatoire. Lorsqu’il subit des dommages causés par des herbivores, certaines parties de la plante commencent à produire des terpènes défensifs aux saveurs désagréables pour ces prédateurs affamés. Certaines plantes utilisent même les terpènes comme des signaux aériens pour prévenir leurs voisines d’une attaque imminente.

Comment cela s’applique-t-il à la culture de délicieux cannabis maison ? Tout comme vous pouvez imiter la lumière du soleil avec des lampes de culture, vous pouvez reproduire le stress causé par les herbivores en pratiquant le palissage. Non seulement cela augmentera la production de trichomes, mais cela améliorera également la structure et la productivité de chaque plante. Découvrez les techniques de palissage les plus populaires ci-dessous.

Low-Stress Training (LST)

Le Low-Stress Training implique de plier délicatement la plante pour la position désirée. Il n’entraîne pas un stress excessif, juste ce qu’il faut pour observer une différence dans la production de trichomes. Cette méthode présente peu de risques et améliore considérablement la forme de la canopée ainsi que l’uniformité des têtes.

Mise en place assez tôt pendant la phase de croissance, le LST est utilisé pour forcer la tige principale à se développer parallèlement au substrat de culture. Cela permet aux branches latérales de croître vers le haut et de former une canopée dense et productive sous une lumière uniformément distribuée. Pour ce faire, utilisez un peu de ficelle de jardin et une petite perceuse à main.

Défoliation

La défoliation complète parfaitement le LST. Nous vous recommandons de la pratiquer une fois pendant la croissance et une fois pendant la floraison. Comme son nom l’indique, elle consiste à élaguer les feuilles de manière contrôlée, imitant ainsi les dégâts causés par des prédateurs herbivores. La défoliation offre également des avantages supplémentaires tels qu’une meilleure aération et une pénétration lumineuse améliorée.

Super Cropping

Le Super Cropping est une forme de stress plus intense, impliquant une main ferme et expérimentée. Cette technique consiste à pincer les branches de cannabis pour rendre les tissus internes plus malléables, sans endommager la couche externe. Correctement réalisée, cette méthode rend les branches souples, permettant aux cultivateurs de diriger leur croissance selon leurs souhaits. Le Super Cropping permet d’obtenir des canopées magnifiquement gérées, très productives, tout en soumettant la plante à un stress suffisant pour stimuler la production de terpènes et de trichomes.

Fendre les tiges

Fendre les tiges peut sembler étrange pour les non-initiés, mais passer un couteau à travers la tige principale pendant la dernière semaine de floraison contribue à améliorer les résultats et stimuler la production de trichomes.

En appliquant ces techniques de stress contrôlé, vous serez capable de maîtriser la production de trichomes et de sublimer les saveurs et les arômes de votre cannabis.

Utiliser les meilleurs nutriments pour des saveurs exquises

Les cultivateurs se plaignent souvent du manque de saveur dans leurs têtes. Parfois, un simple changement de régime nutritif peut propulser les trichomes vers de nouveaux horizons. Intégrez les suppléments suivants dans le régime alimentaire de vos plantes pour enflammer vos papilles.

  • Mélasse : La mélasse est un sous-produit sucré issu de la production de sucre, riche en glucides, calcium, fer, sélénium, cuivre et magnésium. Elle nourrit les microbes bénéfiques présents dans le sol ainsi que vos plantes. Ajoutez simplement 4 à 5 ml de mélasse par litre d’eau tiède et appliquez 1 à 2 fois par semaine pendant la phase de croissance. Augmentez la dose à 8 à 10 ml pendant la floraison.
  • Acides Aminés : Les acides aminés sont les éléments constitutifs des protéines. Ils sont nécessaires à la production d’énergie, au transport des nutriments et à la synthèse de vitamines essentielles. Appliquez des formules d’acides aminés par pulvérisation foliaire pour favoriser le développement floral pendant la floraison.
  • Choisir une approche biologique : Opter pour une approche biologique signifie se concentrer sur la santé du sol et privilégier des méthodes naturelles plutôt que synthétiques. L’utilisation de techniques de culture simplifiées telles que le « No-till » et l’introduction de microbes bénéfiques dans le sol amélioreront la santé du milieu de culture et augmenteront la production de terpènes. En particulier, les champignons mycorrhiziens sont une méthode éprouvée pour stimuler les niveaux de terpènes.

Tableau des suppléments nutritifs pour maximiser les saveurs :

Supplément Nutritif Fonction Dosage et Application
Mélasse Nourrit les microbes bénéfiques dans le sol et les plantes 4-5 ml par litre d’eau tiède, 1-2 fois par semaine en croissance ; 8—10 ml pendant la floraison
Acides Aminés Favorise le développement floral Appliquer par pulvérisation foliaire pendant la floraison
Approche Biologique Améliore la santé du sol et augmente la production de terpènes Utiliser des techniques « No-till » et introduire des champignons mycorrhiziens dans le sol

En utilisant ces suppléments nutritifs et en adoptant une approche biologique, vous donnerez à vos plantes les meilleurs ingrédients pour des saveurs exquises.

Des têtes débordant de terpènes et de saveurs 

Pour obtenir des têtes débordant de terpènes et de saveurs exquises, quelques ajustements dans votre processus de culture peuvent faire toute la différence. Voici quelques astuces supplémentaires pour maximiser la production de terpènes :

Commencer dans un mélange Super Soil

Créez un mélange super soil pour offrir à vos plantes le meilleur départ possible. Voici une formule simple mais efficace :

  • 3 mesures de terreau à semis biologique
  • 1 mesure de perlite
  • 1 mesure de lombricompost
  • ½ cup de sable vert
  • ⅓ cup de guano
  • ½ cup de chaux dolomitique

Faire baisser les températures la nuit 

Réduisez les températures nocturnes à environ 12 °C pendant les deux dernières semaines de floraison en intérieur. Cela aidera légèrement à stresser la plante et à stimuler la production de terpènes. Les basses températures contribuent également à préserver les composés volatils.

Utiliser une lampe UV

Choisissez une lampe UV pour améliorer la production de trichomes et, par conséquent, l’odeur et le goût de la récolte. La lumière UV-B en particulier stimule la production de trichomes, car la plante produit davantage de ces glandes pour se protéger des rayons. Assurez-vous de prendre des mesures de sécurité lors de l’utilisation de cette source lumineuse, notamment en portant des lunettes de protection.

Rincer vos plantes

Si vous utilisez des engrais chimiques, effectuez un rinçage des plantes deux semaines avant la récolte. Cela forcera vos plantes à consommer les nutriments stockés, améliorant ainsi la saveur des fleurs.

Privation lumineuse

Éteignez toutes les lumières pendant 24 à 48 heures avant la récolte pour booster les trichomes et ajouter une touche savoureuse à vos têtes.

Enfin, pour savoir quand récolter votre cannabis, recherchez les signes suivants :

  • Les trichomes sont blancs et laiteux (méthode la plus fiable)
  • 60 à 70 % des pistils sont devenus rouge foncé
  • Les feuilles nourricières commencent à jaunir

Séchage et affinage : La touche finale pour des saveurs exquises

Vous avez choisi les meilleures variétés de cannabis et offert à vos plantes tout ce dont elles avaient besoin pour exprimer pleinement leur potentiel génétique. Cependant, le travail ne s’arrête pas à la récolte. Vous devez maintenant sécher et affiner vos têtes pour améliorer leur conservation et sublimer leurs saveurs.

L’importance du séchage

Le séchage du cannabis permet d’éliminer l’excès d’humidité des fleurs, d’éviter la formation de moisissures et de conserver la récolte sur de longues périodes. Pour sécher vos têtes, coupez des branches entières et suspendez-les dans une pièce dédiée à cet effet. Maintenez une humidité relative de 45 à 55 % et assurez un bon flux d’air. Après 7 à 12 jours, vos têtes seront prêtes pour l’affinage.

L’affinage transforme et améliore les saveurs

Une fois séchées, il est temps d’affiner vos têtes. Cette étape finale permet aux fleurs d’atteindre le taux d’humidité optimal et améliore grandement leurs saveurs. Placez-les dans des bocaux remplis au ¾ de leur volume et ajoutez un sachet de contrôle de l’humidité (humidipack). Conservez les pots dans un endroit sec, à l’abri de l’humidité et à une température de 21 °C pendant 2 à 8 semaines, en ouvrant les pots régulièrement pour remplacer l’air présent par de l’air frais.

Techniques d’aromatisation

Vous pouvez également utiliser des techniques spéciales d’aromatisation avant, pendant et après la récolte. Il existe de nombreuses options, allant de l’application de solutions aqueuses au trempage de boules de coton dans des huiles essentielles. Faites des essais et trouvez la méthode qui vous convient le mieux.

Un cannabis savoureux : Vous êtes aux commandes

Bien que les gènes jouent un rôle primordial dans la culture d’une Weed délicieuse, vous, en tant que cultivateur, êtes aux commandes. Comme nous l’avons vu, il y a de nombreuses choses que vous pouvez faire pour améliorer la production de trichomes et sublimer les saveurs de vos têtes. Utilisez des techniques de palissage, cultivez en super soil, exploitez le pouvoir de la mélasse, intégrez des champignons symbiotiques et prenez le temps de sécher et d’affiner vos têtes correctement. En faisant tout cela, ce sont vos papilles qui vous remercieront.

Ainsi, vous serez en mesure de cultiver un cannabis savoureux et exquis, un vrai régal pour les sens !

 

spot_img

Articles Similaires

DEA : La teneur en THC du cannabis illicite atteint 16% aux États-Unis

Selon la DEA, les États-Unis connaissent actuellement une hausse...

Cannabis aux USA : La lutte pour la légalisation fédérale

Lors d'une audience fédérale, des entreprises de cannabis du...

Cannabis : Plus de fumeurs que de gros buveurs aux États-Unis

Une étude révèle que le nombre de consommateurs quotidiens...

Une Nouvelle Étude Révèle les Effets du THCV et du CBD sur la Perte de Poids

Les cannabinoïdes continuent de fasciner les chercheurs pour leurs...

Une nouvelle étude révèle les impacts insoupçonnés du cannabis sur le cœur et le cerveau

Le cannabis, longtemps utilisé pour ses propriétés médicinales, est...

Découvrez la Recette de Smoothie au CBD pour une Journée sans Stress

Le CBD, abréviation de cannabidiol, gagne en popularité en...
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img