Culture terre ou hydro : lequel choisir ?

Partagez cet article

 

Que vous fassiez pousser du chanvre pour la première fois ou que vous ayez des années d’expérience, il est utile de connaître la différence entre la culture dans le sol (terre) et hydroponique (eau). Les deux méthodes donnent d’excellents résultats, mais il existe de grandes différences en matière d’engrais et d’entretien général. Voici ce que vous devez savoir.

Culture en terre ou hydroponique : quelles sont les distinctions ?

Les plantes cultivées en terre ou en milieu de culture sont autonomes lorsqu’elles sont cultivées dans des pots individuels. Dans ce cas, les plantes ne partagent que l’eau et la solution nutritive qu’elles utilisent.

Il est ainsi plus facile de suivre les plantes individuelles. C’est aussi aisé de retirer ou de traiter les plantes malades ou en mauvaise santé.

Par rapport à l’hydroponie, la situation est très différente. Les installations d’hydroponique utilisent l’eau pour l’irrigation de la même manière.

Une fois que la racine a infecté la tige, il est presque inévitable que toute la culture soit infectée. Par conséquent, il est nécessaire d’apporter un soin particulier à ces espèces végétales, notamment par la prévention et un nettoyage approfondi.

Ce qu’il faut savoir de la culture du chanvre en terre

Culture terre

La méthode la plus simple et la plus naturelle est la culture en terre. Les racines de la plante absorbent les nutriments nécessaires du sol, tandis que l’agriculteur ajoute de l’eau et, selon la qualité du sol, d’autres nutriments.

Les avantages de la plantation sont la commodité et la simplicité. Une bonne terre est facilement disponible et une fois que vous avez des pots et des graines de bonne qualité, vous pouvez commencer immédiatement. Certains agriculteurs affirment que c’est l’herbe qui a le meilleur goût, surtout lorsqu’elle est cultivée biologiquement. Cependant, les rendements peuvent être inférieurs à ceux de l’hydroponie.

Culture de chanvre en terre : quels sont les avantages et inconvénients ?

Si le sol utilisé pour la culture contient la bonne quantité de nutriments, la culture est très facile et sûre. Le sol contient tous les éléments nutritifs et les valeurs de pH nécessaires à la bonne croissance des plantes. C’est une méthode de culture de cannabis que tout le monde peut utiliser, même ceux qui ont peu d’expérience en agriculture. Les amateurs de chanvre affirment souvent que le cannabis a meilleur goût lorsqu’il est cultivé dans la terre.

Le principal inconvénient de cette méthode est qu’il faut beaucoup de temps pour que la plante se rétablisse en cas de problème.

Surtout lorsque les problèmes peuvent être difficiles à repérer. Pour le chanvre, la période de récolte est souvent très courte et les plantes mettent longtemps à pousser.

Un autre problème du travail du sol est que les plantes peuvent avoir besoin d’un lessivage complet des nutriments juste avant la floraison. La meilleure façon de procéder est de sortir les plantes de la terre et de les mettre dans l’eau. L’eau absorbe les nutriments et les plantes peuvent survivre pendant plusieurs jours sans terre.

Focus sur l’hydroponie dans les systèmes de culture du chanvre

Culture hydro

La culture hydroponique est utilisée par les cultivateurs du monde entier. Ses principaux avantages sont une croissance rapide, une grande durabilité (pas de déchets grâce à la réutilisation continue de l’eau) et (dans des mains expérimentées) un rendement final élevé. Grâce à ces caractéristiques, l’hydroponie est largement utilisée non seulement pour la culture du chanvre, mais aussi pour d’autres cultures en intérieur sous lumière artificielle.

Il s’agit d’un système intégré dans lequel la solution nutritive est pompée hors du réservoir et l’eau restante (non potable) est renvoyée dans le réservoir. Ce cycle continu permet aux agriculteurs d’augmenter ou de diminuer les concentrations de minéraux presque instantanément (ce qui leur donne un contrôle total sur la fertilisation de leurs cultures). Si ce contrôle est insuffisant, les plantes peuvent souffrir de la gestion passive de l’agriculteur, ce qui peut entraîner une baisse des rendements.

L’hydroponie : quels sont les aspects positifs et négatifs ?

La culture hydroponique requiert des jardiniers expérimentés. Dans ces systèmes, le cultivateur a un contrôle presque total sur le pH et les niveaux de nutriments. Si elle est pratiquée correctement, l’hydroponie peut accélérer la croissance et produire des rendements élevés. Cela est dû au fait qu’il n’y a pas de sol entre les nutriments et le système racinaire pour servir de tampon. De plus, vous n’avez pas à vous soucier des maladies ou des parasites présents dans le sol. Tout problème peut être rapidement détecté et éliminé, et les plantes se rétablissent plus rapidement.

Moins de propagation de débris et de maladies

Les produits de l’hydroponie sont plus sains. En outre, l’hydroponie ne pollue pas les sols. Comme ils utilisent les nutriments au lieu du sol, ils sont moins sensibles aux maladies transmises par le sol. Cela peut réduire considérablement l’utilisation des pesticides.

Nul besoin de lutter contre les mauvaises herbes 

La lutte contre les mauvaises herbes est un problème sur les terres conventionnelles. En aquaculture, en revanche, il n’est pas nécessaire de se préoccuper des mauvaises herbes.

De plus, les problèmes de pH et de nutriments peuvent sérieusement entraver la croissance des cultures de cannabis s’ils ne sont pas traités rapidement. Plus précisément, les maladies d’origine hydrique constituent une menace constante pour les cultures de CBD.

L’agriculture biologique est également plus complexe car elle prête attention à tous les nutriments qui influent sur le goût du produit final. Ces systèmes sont également assez chers et nécessitent beaucoup d’entretien, ce qui les rend peu adaptés aux débutants.

La culture du chanvre en hydroponique ou en terre : Lequel choisir ?

Maintenant que vous connaissez les similitudes et les différences entre le sol et l’hydroponie, examinons de plus près la comparaison afin que vous puissiez prendre une meilleure décision. Nous examinerons ensuite le coût, l’espace nécessaire, le poids et la qualité des fleurs que vous cultivez. À la fin de ce chapitre, vous devriez être en mesure de faire un choix éclairé sur votre méthode de culture.

Rendement accru

Les produits de l’hydroponie se développent plus rapidement que les produits cultivés dans le sol. Les plantes comptent sur l’activité biologique du sol pour libérer les nutriments et leur permettre d’être absorbés par les racines. L’ajout d’engrais accélère ce processus, mais tous les engrais appliqués ne restent pas plus longtemps dans la plante (zone des racines) car le sol joue le rôle de tampon. Dans l’hydroponie, en revanche, les racines des plantes sont alimentées en continu ou très régulièrement et sont enfermées dans un espace fixe qui favorise leur croissance pendant la période de végétation.

Coût maîtrisé

Le prix de la culture du chanvre dépend d’un certain nombre de variables. Par exemple, le travail simplifié du sol est plus coûteux que le travail en bandes d’une seule plante. En effet, une plus grande surface doit être fertilisée à la fin de chaque saison de croissance.

Le coût de la culture des plantes dépend également du fait qu’elles soient cultivées à l’intérieur ou à l’extérieur, car les coûts d’investissement tels que les tentes et l’éclairage sont élevés.

Gestion de l’espace

Les plantes aériennes et souterraines peuvent être réduites à de petits espaces, mais toutes ne conviennent pas aux petites brasseries. Le chanvre peut être cultivé avec succès dans de petits pots ou seaux en pleine terre ou en utilisant des treillis. Cependant, les grands systèmes d’hydroponique posent également des problèmes.

Si vous cultivez des plantes en intérieur, vous disposez d’un espace limité et n’avez pas la place d’installer un système d’eau complexe avec un réservoir d’eau externe. Si vous ne faites pousser que quelques plantes en pleine terre, cet espace n’est pas nécessaire.

Qui sont les pionniers de l’hydroponie ?

La première agriculture sans engrais a été l’agriculture biologique dans des pots séparés du sol par une couche de plastique, par exemple. Elle s’est développée parce que l’espace et l’eau étaient économisés et parce que les matières premières étaient utilisées plus efficacement. Les Pays-Bas ont été le premier pays à utiliser cette méthode de culture en raison du manque d’ensoleillement. La France a rapidement suivi.

Le milieu de culture peut être minéral ou organique, neutre et inerte, par exemple du sable, de l’argile ou de la laine de roche. Ils peuvent également être produits à partir de produits industriels.

L’eau est utilisée pour l’irrigation et contient des engrais sélectionnés en fonction des espèces végétales. Outre la chaleur et la lumière, le pH et la teneur en engrais sont également des facteurs importants en aquaculture.

Le substrat doit retenir les nutriments dans l’eau et assurer une circulation adéquate de l’oxygène. Par conséquent, la porosité du substrat doit être contrôlée pour que les plantes reçoivent l’air et l’eau nécessaires.

Conclusion

Connaissez-vous déjà les principales différences et similitudes entre le sol et l’hydroponie ? Ils n’ont pas un grand impact sur le rendement ou la qualité. En revanche, ils sont différents en termes d’entretien et d’épaisseur. Heureusement, il est possible d’obtenir de bons résultats tant à l’intérieur qu’à l’extérieur. La culture en terre permet aux agriculteurs de faire des erreurs dans l’application des engrais. L’objectif est de simplifier les méthodes de culture et de plantation, tandis que l’hydroponie utilise généralement moins d’eau. A la question : quel traitement du sol devrait-on choisir ? Il n’existe pas de mode de culture de cannabis idéal. Des deux côtés, il y a des points positifs et des points négatifs. Vous devez tout simplement peser le pour et le contre et choisir de façon raisonnable.

spot_img

Articles Similaires

Le Maroc vise le marché européen du cannabis légal

Le Maroc est en passe de devenir un acteur...

La Polynésie approuve le cannabis thérapeutique

La Polynésie française a franchi une étape significative vers...

La Nouvelle Légalité du Cannabis aux États-Unis : Une Opportunité pour la Recherche

En mai dernier, la DEA (Drug Enforcement Administration) des...

Chanvre à Victoria : Le gouvernement passe à l’action

Le gouvernement de l'État de Victoria en Australie a...

Australie: Controverse autour des bonbons gélifiés aux champignons

Un rappel massif des bonbons gélifiés "Mushroom Gummies" d'Uncle...
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img