Expérimentation médicale : deuxième rupture de stock

Partagez cet article

 

La rupture de stock du produit le plus prescrit dans l’expérimentation du cannabis thérapeutique a créé un climat d’inquiétude chez les patients souffrant de douleurs neuropathiques résistantes. Les autorités de santé recommandent l’utilisation d’une huile CBD:THC 20:1 en remplacement, mais cette option est également en rupture de stock. Les patients sont donc limités dans leurs options de traitement, ce qui soulève des questions quant à l’avenir de l’expérimentation du cannabis thérapeutique. Les professionnels de santé, qui ont déjà été confrontés à des problèmes de disponibilité des produits dans le passé, sont également préoccupés par cette situation. La rupture de stock est un problème récurrent dans l’expérimentation du cannabis thérapeutique, qui pourrait entraver sa généralisation en France. Découvrez plus d’informations sur ce sujet dans cet article.

L’huile CBD:THC 20:1 également en rupture de stock

La rupture de stock de l’huile CBD:THC 20:1 est un nouvel obstacle dans l’expérimentation du cannabis thérapeutique. Cette huile est souvent recommandée en remplacement du produit le plus prescrit, qui est également en rupture de stock. Les patients souffrant de douleurs neuropathiques résistantes qui ont été traités avec cette huile sont maintenant confrontés à une situation difficile, car leur option de traitement est limitée. Les professionnels de santé qui prescrivent ces traitements se retrouvent également dans une impasse, car ils ne possèdent plus les produits nécessaires pour traiter leurs patients. Cette rupture de stock soulève des questions quant à la disponibilité et la régularité de l’approvisionnement en produits de cannabis thérapeutique en France.

rupture de stock de CBD

Enquête quant à l’avenir de l’expérimentation du cannabis thérapeutique

L’enquête sur l’avenir de l’expérimentation du cannabis thérapeutique est en cours alors que la France est confrontée à une pénurie de produits. Les professionnels de santé qui prescrivent ces traitements se retrouvent dans une situation difficile, car ils ne possèdent plus les produits nécessaires pour traiter leurs patients. Les patients atteints de douleurs neuropathiques résistantes qui ont été traités avec des produits de cannabis thérapeutique sont maintenant confrontés à une incertitude quant à leur traitement à venir. La réunion d’information qui s’est tenue le 21 avril à la Direction Générale de la Santé (DGS) devrait donner une indication quant à l’avenir de l’expérimentation du cannabis thérapeutique en France, notamment en ce qui concerne son éventuel remboursement et sa légalisation. Cette situation soulève des questions sur la régularité et la disponibilité de l’approvisionnement en produits de cannabis thérapeutique en France, ainsi que sur la nécessité de mettre en place des mesures pour garantir l’accès des patients aux traitements nécessaires. Il est crucial que des décisions soient prises rapidement pour éviter une interruption prolongée de l’expérimentation et pour assurer un approvisionnement régulier et fiable des produits de cannabis thérapeutique.

Des professionnels de santé désormais limités dans leurs options de traitement

La rupture de stock du produit le plus prescrit dans l’expérimentation du cannabis thérapeutique, ainsi que celle de l’huile CBD:THC 20:1, a mis les professionnels de santé en quant à leurs options de traitement pour leurs patients atteints de douleurs neuropathiques résistantes. Certains patients ne supportent pas le THC, et les professionnels de la santé n’ont plus rien à leur proposer. Le Pr Authier déplore cette situation transitoire et considère que le signal envoyé est très inquiétant. La réunion d’information prévue à la DGS sur la question du statut du cannabis thérapeutique, de son possible remboursement et de son éventuelle légalisation est très attendue pour que des décisions soient prises rapidement et que le cannabis ne soit pas laissé de côté dans la généralisation des traitements.

La Direction Générale de la Santé pointée du doigt pour la rupture de stock

La Direction Générale de la Santé (DGS) est pointée du doigt pour la rupture de stock des produits les plus prescrits dans l’expérimentation du cannabis thérapeutique. Selon le Professeur Authier, les appels d’offres ont été lancés trop tard et des erreurs administratives ont été commises, ce qui a évité la situation actuelle. Cette situation met les professionnels de santé dans une position difficile, en limitant leurs options de traitement pour les patients souffrant de douleurs neuropathiques résistantes. Les conséquences de cette situation pourraient être graves, car les professionnels de santé risquent de perdre confiance dans l’expérimentation du cannabis thérapeutique. Il est donc urgent que des mesures soient prises pour éviter que cette situation ne se reproduise à l’avenir.

rupture de stock de CBD

La DGS tente de limiter les dommages après l’échec de l’appel d’offres

La Direction Générale de la Santé (DGS) a échoué à allouer tous les lots d’un premier appel d’offres visant à fournir la prolongation des deux premières années de l’expérimentation du cannabis thérapeutique, ce qui a conduit à la rupture de stock du produit le plus prescrit ainsi que de l’huile CBD:THC 20:1. Little Green Pharma, le fournisseur en question, n’a pas souhaité renouveler le contrat pour une année supplémentaire, entraînant ainsi une situation de crise. La DGS est maintenant en train de limiter les pots cassés en lançant un deuxième appel d’offres pour remplacer le fournisseur et/ou l’huile CBD 50 qui a fait défaut en premier lieu. Cependant, cela soulève des questions quant à l’avenir de l’expérimentation et de son possible remboursement et légalisation, car les professionnels de santé sont désormais limités dans leurs options de traitement. Les erreurs administratives répétées de la DGS sont pointées du doigt par le Pr Authier, ce qui met en évidence la nécessité de prendre rapidement des décisions pour ne pas louper le coche de la généralisation du cannabis thérapeutique.

Un deuxième appel d’offres en cours pour remplacer le fournisseur et/ou l’huile CBD 50

Le deuxième appel d’offres lancé par la Direction Générale de la Santé (DGS) vise à trouver un nouveau fournisseur pour remplacer Little Green Pharma, l’Australien qui fournissait à la fois l’huile CBD:THC 20:1 et l’huile CBD 50 qui sont en rupture de stock. Cette situation critique a mis en lumière l’importance de la question de l’approvisionnement en cannabis thérapeutique, qui est soumise à des contraintes strictes en France.

La DGS a donc lancé un nouvel appel d’offres afin de garantir la continuité de l’expérimentation et de fournir les patients en attente de traitement. Cependant, le processus d’appel d’offres peut prendre du temps et il n’est pas certain que la situation sera résolue rapidement.

En effet, les fournisseurs potentiels doivent répondre à des exigences très strictes en matière de qualité, de sécurité et de traçabilité des produits, ce qui peut limiter le nombre d’acteurs capables de répondre aux critères de la DGS.

Dans l’intervalle, les professionnels de santé et les patients qui dépendent de ces produits sont dans une situation précaire, avec des options de traitement limitées. Cette situation met en évidence la nécessité de trouver des solutions durables pour garantir l’approvisionnement en cannabis thérapeutique en France.

En conclusion, la rupture de stock du produit le plus prescrite dans l’expérimentation du cannabis thérapeutique ainsi que celle de l’huile CBD:THC 20:1 a mis en difficulté les professionnels de santé qui sont désormais limités dans leurs options de traitement pour certains patients. La Direction Générale de la Santé est pointée du doigt pour son rôle dans cette situation, tandis que Little Green Pharma, le fournisseur des deux produits en rupture de stock, a refusé de poursuivre son partenariat. La DGS tente maintenant de limiter les dommages après l’échec de l’appel d’offres et un deuxième appel d’offres est en cours pour remplacer le fournisseur et/ou l’huile CBD 50. L’avenir de l’expérimentation du cannabis thérapeutique reste incertain.

spot_img

Articles Similaires

THC et lait maternel : Révélations

Une équipe de chercheurs de l’Université d’État de Washington...

Cannabis et Soulagement de la Douleur : Les Terpènes plus Puissants que la Morphine ?

Une révolution médicale semble en marche. Des chercheurs de...

Décrocher du cannabis : 5 étapes essentielles !

Le cannabis fait partie du quotidien de nombreux Français,...

La Rébellion des Cherokees : Le Cannabis comme Acte de Souveraineté !

Cherokee, Caroline du Nord – Dans une salle de...

Royaume-Uni : Premier cannabis médical national disponible

Le cultivateur britannique de cannabis médical Glass Pharms a...
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img