Naviguer dans le labyrinthe japonais des lois liées au cannabis

Partagez cet article

 

Une exploration des règlements complexes et en évolution concernant le cannabis au Japon

Le pays du Soleil Levant, connu pour sa culture raffinée et ses traditions anciennes, se débat dans un labyrinthe juridique complexe en ce qui concerne le cannabis. Alors que d’autres nations ont opté pour la légalisation ou la décriminalisation de la marijuana, le Japon maintient une politique de tolérance zéro à l’égard de cette substance, interdisant strictement sa possession et sa vente.

Cependant, l’ambiguïté entoure la légalité d’autres produits à base de cannabis sur le marché, y compris ceux contenant du CBD. De plus, des discussions sont en cours sur la légalisation potentielle de produits médicaux à base de marijuana. Cet article explore les méandres des lois japonaises liées au cannabis, en examinant la situation actuelle et les évolutions possibles.

Le paysage actuel des lois sur le cannabis au Japon

Le samedi dernier, Noriyasu Kitabatake, étudiant en troisième année à l’Université Nihon de Tokyo, a été appréhendé pour possession présumée de marijuana et d’un stimulant illégal. Les rapports suggèrent que ces substances ont été découvertes dans le dortoir réservé aux membres du club de football américain, auquel il appartient. Cet incident retentissant s’ajoute à d’autres récents, dont l’arrestation de trois membres de l’équipe de rugby de l’Université Asahi pour trafic de marijuana en ligne, et le cas de deux membres du club de boxe de l’Université d’agriculture de Tokyo, arrêtés pour détention présumée de marijuana en vue de la revente.

Bien que certains pays aient choisi de légaliser ou de décriminaliser la marijuana, le Japon reste inflexible dans son approche. La loi japonaise interdit fermement l’importation, l’exportation, la culture, le transfert et la possession de plantes et de produits de cannabis, passibles de peines allant jusqu’à 10 ans de prison et de lourdes amendes. En revanche, l’usage de stimulants tels que les amphétamines et la méthamphétamine est explicitement prohibé en vertu de la loi sur le contrôle des stimulants.

cannabis

Les subtilités de la législation japonaise sur la marijuana

La législation japonaise concernant la marijuana est complexe et comporte des nuances intrigantes. Bien que la loi sur le contrôle du cannabis ne mentionne pas spécifiquement l’« utilisation » de la marijuana, elle vise à interdire toute activité liée à cette plante. Cette lacune apparente trouve son origine dans la longue tradition de culture du cannabis au Japon. Au fil des siècles, le chanvre, également connu sous le nom de plante de cannabis, a été cultivé pour sa fibre, utilisée dans la fabrication de vêtements, de cordes pour les sanctuaires shintoïstes et de filets de pêche. Cette plante entre également dans la composition du shichimi tо̄garashi, un mélange d’épices populaire dans la cuisine japonaise.

Un rapport du ministère de la Santé de 2021 souligne que la consommation de cannabis n’était pas mentionnée dans la loi pour éviter des sanctions injustes envers les cultivateurs de chanvre susceptibles d’inhaler involontairement du cannabis pendant la récolte. Cette approche légale soulève des questions, notamment en ce qui concerne les ressortissants japonais voyageant dans des pays où la consommation de cannabis est légale. Ils risquent des poursuites au Japon pour des actes légaux à l’étranger.

Pour combler les lacunes dans la loi existante, le gouvernement japonais envisage une révision afin de criminaliser l’usage de la marijuana. Une proposition de loi en ce sens pourrait être présentée lors de la prochaine session parlementaire, prévue pour début octobre. Malgré les appels à une législation plus stricte, le gouvernement japonais semble résolu à maintenir sa position ferme contre l’usage récréatif de la marijuana. Un rapport d’un panel du ministère de la Santé en 2022 a mis en garde contre la propagation du cannabis, arguant qu’elle pourrait entraîner des problèmes de santé mentale tels que la dépression et les tendances suicidaires.

Les débats sur les produits médicaux à base de cannabis

Bien que les produits médicaux à base de cannabis soient actuellement illégaux au Japon, des évolutions sont en cours dans cette sphère. Les produits dérivés du cannabis pour des applications médicales pourraient bientôt être légalisés, bien que dans des contextes restreints. Des recommandations ont été émises en faveur de la levée des interdictions sur les médicaments sur ordonnance à base de cannabis, comme l’Epidiolex, qui est déjà approuvé dans d’autres pays. Un essai clinique d’Epidiolex est en cours au Japon pour le traitement de troubles épileptiques rares.

Le CBD et le THC : entre ambivalence et réglementation

Les cannabinoïdes CBD et THC suscitent un débat complexe au Japon. Alors que le CBD est largement utilisé dans les produits, le THC, responsable de l’effet psychotrope de la marijuana, est strictement interdit. Selon la loi japonaise, les tiges et les graines mûres de la plante de cannabis ne sont pas réglementées, en opposition avec les feuilles et les fleurs. Cette distinction reflète l’ancienne méconnaissance des composés chimiques de la plante. Cependant, cette distinction s’avère parfois insuffisante dans le contexte moderne.

Les produits contenant du CBD sont de plus en plus populaires au Japon, souvent commercialisés comme compléments alimentaires, cosmétiques ou huiles. Cependant, il y a eu des cas de produits prétendument sans THC qui en contenaient, entraînant le rappel de certains produits. Les produits à base de THC synthétisé sont également réglementés en vertu de la loi sur le contrôle des stupéfiants et des psychotropes, mais des appels ont été lancés pour interdire spécifiquement le THC en vertu de la loi sur le cannabis.

Le Japon, réputé pour son riche patrimoine culturel, navigue dans un labyrinthe complexe de lois concernant le cannabis et ses dérivés. Alors que le pays reste inflexible dans son opposition à l’usage récréatif de la marijuana, des discussions sont en cours sur la légalisation potentielle de produits médicaux à base de cannabis. Les questions liées au CBD et au THC soulignent l’ambiguïté qui persiste dans la législation actuelle. Alors que le pays se penche sur l’avenir de sa politique en matière de cannabis, il est clair que les débats et les évolutions juridiques continueront de façonner le paysage complexe et en constante évolution des lois sur le cannabis au Japon.

 

spot_img

Articles Similaires

DEA : La teneur en THC du cannabis illicite atteint 16% aux États-Unis

Selon la DEA, les États-Unis connaissent actuellement une hausse...

Cannabis aux USA : La lutte pour la légalisation fédérale

Lors d'une audience fédérale, des entreprises de cannabis du...

Cannabis : Plus de fumeurs que de gros buveurs aux États-Unis

Une étude révèle que le nombre de consommateurs quotidiens...

Une Nouvelle Étude Révèle les Effets du THCV et du CBD sur la Perte de Poids

Les cannabinoïdes continuent de fasciner les chercheurs pour leurs...

Une nouvelle étude révèle les impacts insoupçonnés du cannabis sur le cœur et le cerveau

Le cannabis, longtemps utilisé pour ses propriétés médicinales, est...

Découvrez la Recette de Smoothie au CBD pour une Journée sans Stress

Le CBD, abréviation de cannabidiol, gagne en popularité en...
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img