Le cannabis sur les réseaux sociaux

Partagez cet article

 

Le cannabis est une plante qui a longtemps été considérée comme taboue, mais l’arrivée d’Internet a permis une plus grande liberté d’expression et d’information pour les passionnés de cette plante. Les réseaux sociaux comme Instagram, Facebook, Twitter et TikTok ont ​​​​joué un rôle important dans cette évolution en permettant aux amateurs de cannabis de partager des photos, des informations et des opinions sur cette plante. Cependant, l’utilisation de ces plateformes est soumise à des restrictions, notamment en raison de la nature illégale du cannabis dans de nombreux pays.

L’importance des réseaux sociaux pour la communauté du cannabis

La communauté du cannabis apprécie les échanges pour en connaître davantage sur la plante et ses bienfaits.

Les forums, les premiers lieux de rencontre des passionnés de cannabis

Au début de l’Internet grand public, les cultivateurs et les passionnés de cannabis se rencontraient sur les forums. Ces plateformes de discussion étaient un lieu d’échange d’informations et de conseils sur la culture du cannabis, les techniques de culture, les variétés de plantes, etc. Les forums étaient également un lieu de rencontre pour les passionnés de cannabis, un endroit où ils pouvaient se sentir compris et soutenus dans leur passion.

Cependant, les forums ont rapidement montré leurs limites. Ils étaient souvent peu attractifs visuels et peu interactifs, ce qui limitait la participation des utilisateurs. En outre, les forums étaient souvent peu sécurisés et peu fiables, ce qui pouvait dissuader certains utilisateurs de partager des informations sensibles.

L’arrivée des réseaux sociaux comme Instagram et Facebook

Avec l’arrivée des réseaux sociaux, la communauté du cannabis a trouvé un nouvel espace d’expression et de partage. Les réseaux sociaux permettent de communiquer publiquement mais aussi en petit comité grâce aux pages privées. Ils sont également très visuels et interactifs, ce qui les rend plus attractifs pour les utilisateurs.

Instagram est particulièrement apprécié par la communauté du cannabis car il est basé sur les photographies et que le cannabis est très photogénique. On y trouve ainsi les plus belles photos de plantes, de haschisch et d’extractions, ainsi que des macrophotographies prises avec un microscope. Les « histoires », qui ont également beaucoup de succès, la créativité.

Facebook, quant à lui, offre plus de possibilités que les autres réseaux. Il s’articule autour des comptes personnels, des pages et des groupes qui permettent à tous les membres de diffuser des informations ou de poser des questions. Facebook permet également le partage d’articles grâce aux liens hypertexte, le partage de photos de tous formats et de vidéos jusqu’à 240 minutes sur le fil principal.

réseaux sociaux et cannabis

 

Les avantages des réseaux sociaux pour les passionnés de cannabis : partage de photos, d’informations, de promotions, de concours, etc.

Les réseaux sociaux permettent aux passionnés de plantes de partager leurs photos et d’échanger des informations. Ils sont donc très appréciés par la communauté du cannabis. Les entreprises du secteur communiquent également sur les réseaux sociaux. Elles peuvent présenter leurs produits et leurs promotions et organiser des concours. Les militants pour la légalisation du cannabis utilisent aussi beaucoup ces réseaux pour diffuser leur message.

Pour les sites d’information comme Soft Secrets, les réseaux sociaux sont indispensables pour présenter les articles et communiquer avec les lecteurs. Les réseaux sociaux permettent également aux passionnés de cannabis de se constituer un réseau d’amis et de contacts partageant les mêmes centres d’intérêt.

Les restrictions imposées aux pages cannabiques sur les réseaux sociaux

Bien évidemment, le cannabis est très réglementé. Ainsi, les réseaux sociaux ont aussi quelques règles concernant le cannabis.

Le « shadow ban » et les algorithmes de visibilité

Les pages de cannabis sont souvent victimes du « shadow ban » qui est une technique utilisée par les réseaux sociaux pour cacher les contenus d’une page sans en avertir l’utilisateur. Ce procédé est souvent appliqué aux pages de cannabis qui peuvent être problématiques comme étant en violation des règles de la plateforme. Les algorithmes de visibilité peuvent également affecter les pages de cannabis en limitant leur portée organique et en les rendant plus difficiles à trouver pour les nouveaux utilisateurs.

La politique différente de chaque réseau social 

Chaque réseau social a sa propre politique en ce qui concerne les contenus liés au cannabis. Par exemple, Facebook interdit la vente de produits liés au cannabis, tandis qu’Instagram permet la promotion de produits liés au cannabis, mais uniquement dans les États où c’est légal. Les pages de cannabis doivent donc être particulièrement vigilantes quant aux règles de chaque plateforme pour éviter la suppression de leur compte.

Les limitations d’Instagram : photos carrées, vidéos courtes, un seul lien dans la bio

Instagram a des restrictions en matière de formats pour les photos et les vidéos, avec des photos carrées et des vidéos courtes. Cela peut rendre difficile la présentation de produits ou la promotion de marques liées au cannabis. De plus, Instagram ne permet qu’un seul lien cliquable dans la bio de la page, ce qui peut limiter la capacité des pages de cannabis à rediriger les utilisateurs vers des sites Web tiers.

Les avantages de Facebook : partage de liens hypertexte, de photos de tous formats et de vidéos plus longues sur le fil principal 

Facebook offre plus de flexibilité en matière de formats pour les photos et les vidéos, avec des photos de tous formats et des vidéos plus longues pouvant être partagées directement sur le fil principal. Les pages de cannabis peuvent également partager des liens hypertexte vers des sites tiers, ce qui peut être utile pour la promotion de produits ou de marques liées au cannabis.

L’engagement des militants pour la cause cannabique sur Twitter

Twitter est un réseau social populaire pour les militants de la cause cannabique en raison de sa nature plus politique et de son engagement pour la liberté d’expression. Les utilisateurs peuvent partager des liens, des photos et des vidéos liées au cannabis sans être soumis aux mêmes restrictions que sur d’autres plateformes. Les pages de cannabis peuvent également utiliser les hashtags pour rejoindre des conversations plus larges autour de la légalisation et de la normalisation du cannabis.

Note sur Twitter

Twitter a changé sa politique concernant la publicité sur le cannabis aux États-Unis. Désormais, les marques, produits et services liés au CBD et aux cannabinoïdes similaires, ainsi que les produits de cannabis réglementés contenant du THC et du CBD, peuvent être promus sur la plateforme. La nouvelle politique autorise la publicité autogérée, ce qui signifie que la conformité à la réglementation au niveau de l’État relève de la responsabilité du distributeur.

Les marques doivent passer par un processus d’approbation des annonceurs Twitter pour s’assurer qu’elles sont légitimes et informées sur la plate-forme, après quoi elles auront accès à tous les produits publicitaires de Twitter. Le ciblage géographique et par âge sera disponible pour les marques afin de garantir le respect de toutes les lois et réglementations.

Auparavant, seules les marques d’actualités CBD étaient autorisées à faire de la publicité sur Twitter. Twitter a déjà autorisé la publicité sur le cannabis via sa plateforme au Canada, où la drogue est légale au niveau fédéral.

Selon ADCANN, ce changement est une étape importante vers l’acceptation générale du cannabis en tant que catégorie de biens de consommation emballés (CPG) réglementés et encourage d’autres réseaux sociaux, plateformes de marketing et agences de réglementation gouvernementales à faire de même.

le cannabis sur les réseaux sociaux

Les nouvelles plateformes comme TikTok

Récemment, on entend parler de TikTok de plus en plus. Il est tout aussi intéressant que les autres réseaux sociaux déjà disponibles.

Le succès de TikTok pour la diffusion de vidéos courtes

TikTok est une application de médias sociaux qui permet aux utilisateurs de créer et de partager des vidéos courtes avec des effets spéciaux, des filtres et des musiques.

La plateforme est devenue extrêmement populaire auprès des jeunes utilisateurs, avec plus d’un milliard d’utilisateurs actifs mensuels dans le monde entier. Les vidéos de TikTok sont souvent ludiques, créatives et virales, ce qui peut conduire à une énorme exposition pour les utilisateurs et les créateurs de contenu.

La vitesse de TikTok peut également être attribuée à son algorithme de recommandation, qui utilise l’intelligence artificielle pour personnaliser l’expérience de l’utilisateur et mettre en avant du contenu populaire qui peut s’intéresser aux utilisateurs.

Les règles strictes de TikTok concernant la promotion de la marijuana

TikTok a des règles strictes en matière de promotion de la marijuana sur sa plateforme. En effet, la plateforme interdit toute promotion, vente ou consommation de produits de cannabis sur sa plateforme. TikTok à des politiques de contenu claires qui interdisent la promotion de produits illégaux ou réglementés, tels que les drogues, le tabac, les armes à feu, les produits pharmaceutiques et autres.

TikTok s’efforce de maintenir un environnement sûr et sain pour les utilisateurs de tous âges et cela inclut la lutte contre la promotion de produits dangereux ou illégaux. La promotion de la marijuana peut également être en violation des lois locales et nationales dans de nombreux pays, et TikTok se doit de respecter ces lois.

Pour conclure, internet et les réseaux sociaux ont permis une plus grande liberté d’expression et d’information pour les passionnés de cannabis, mais les restrictions imposées par les plateformes sont un rappel constant de la nature illégale du cannabis dans de nombreux pays. Les réseaux sociaux ont également créé de nouvelles opportunités pour les entreprises de cannabis de se faire connaître, mais elles doivent naviguer avec prudence pour éviter d’être bloquées ou supprimées. Malgré cela, les amateurs de cannabis continuent d’utiliser les réseaux sociaux pour partager leur passion et défendre la légalisation de cette plante controversée.

spot_img

Articles Similaires

La Thaïlande réinterdira le cannabis en 2025

La Thaïlande, qui avait marqué l’histoire en devenant le...

Cannabis et ados : Ce que les parents doivent savoir

Ah, le cannabis ! Avec sa légalisation au Canada, il...

Booba se lance dans le cannabis !

Le célèbre rappeur Booba ne se contente plus de...

26 nouvelles drogues en Europe en 2023

L’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies (EMCDDA) a...

Trois États Américains Envisagent la Légalisation du Cannabis en Novembre

Alors que les discussions sur la légalisation du cannabis...
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img