Légalisation du cannabis au Wisconsin : La bataille acharnée de la sénatrice Agard

Partagez cet article

 

Au cœur de l’État du Wisconsin, la sénatrice Melissa Agard, leader de la minorité sénatoriale, s’est engagée dans une bataille fervente pour inciter le corps législatif, contrôlé par le GOP, à tenir une audience publique sur son ambitieux projet de loi sur la légalisation du cannabis. Malgré une popularité croissante en faveur de cette réforme, les législateurs républicains ont jusqu’à présent évité de programmer une audition publique, incitant la sénatrice Agard à prendre les devants en lançant une pétition en ligne. Cet article plonge dans les détails de cette initiative et explore les obstacles auxquels la législation du Wisconsin est actuellement confrontée dans le contexte de la légalisation du cannabis.

La pétition de la sénatrice Agard : Une voix pour la volonté du peuple

La sénatrice Melissa Agard, fervente partisane de la réforme du cannabis, a récemment initié une pétition en ligne visant à rallier le public derrière son projet de loi. Cette pétition, fortement médiatisée, exhorte le corps législatif républicain à organiser une audition publique, mettant en lumière la disparité entre les législateurs et la volonté du peuple. La pétition proclame avec force :

« Les Républicains ne peuvent pas continuer à ignorer la volonté du peuple et doivent entendre la voix des Wisconsiniens ! ».

Le Projet de Loi d’Agard : Vers une industrie du cannabis réglementée

Le projet de loi de la sénatrice Agard sur la légalisation du cannabis est un document complet qui vise à établir une industrie du cannabis réglementée et équitable dans le Wisconsin. Parmi ses dispositions clés, on compte la permission pour les adultes âgés de 21 ans et plus de posséder jusqu’à cinq onces de cannabis (140 grammes) à des fins personnelles et de cultiver jusqu’à 12 plantes.

De manière novatrice, le projet de loi propose une taxe d’accise de 15 % sur les producteurs de cannabis et de 10 % sur les détaillants et les lounges. Notamment, les patients consommant du cannabis à des fins médicales seraient exempts de cette taxe. Une stratégie financière astucieuse est également intégrée, affectant 60 % des recettes fiscales à un fonds de subvention pour le réinvestissement communautaire. Ce fonds soutiendrait diverses initiatives, allant de la promotion de la participation des femmes et des minorités dans l’industrie à l’équité en matière de soins de santé et à la formation des forces de l’ordre pour lutter contre la conduite sous cannabis.

Obstacles dans le paysage législatif du Wisconsin

Malgré l’appel convaincant en faveur de la légalisation, les dirigeants républicains du Wisconsin ont jusqu’à présent hésité à faire progresser une réforme significative du cannabis. Le corps législatif sous contrôle du GOP a déjà pris des mesures pour éliminer le libellé de la réforme du cannabis de la demande de budget du gouverneur Tony Evers. Bien que des discussions aient eu lieu autour d’une législation limitée sur le cannabis médical, aucun projet de loi officiel n’a encore été présenté.

La sénatrice Mary Felzkowski, membre du GOP, a critiqué les démocrates, dont Mme Agard, arguant que leur plaidoyer en faveur d’une légalisation complète détourne l’attention des efforts de réforme. Cependant, le chef de la minorité souligne que les républicains détiennent la majorité dans les deux chambres, leur conférant le pouvoir de faire avancer la réforme de leur choix.

Estimations financières et avantages économiques

Dans le cadre du processus législatif, le ministère des Finances du Wisconsin a publié une estimation fiscale qui suggère que la réforme Agard pourrait générer près de 170 millions de dollars de recettes fiscales par an. Cette estimation n’inclut pas seulement des avantages financiers, mais aussi la création d’emplois et de nouvelles opportunités pour les agriculteurs et les communautés du Wisconsin. La proposition de la sénatrice Agard transcende ainsi le simple débat sur la légalisation du cannabis pour aborder des questions cruciales liées à l’économie et à la création d’emplois.

En conclusion, le combat de la sénatrice Melissa Agard pour la légalisation du cannabis dans le Wisconsin est bien plus qu’une simple tentative de changement de statu quo. C’est une quête pour répondre à la volonté du peuple, créer une industrie réglementée et équitable, et stimuler l’économie de l’État. Alors que la pétition en ligne continue de rassembler des soutiens, l’avenir de la légalisation du cannabis dans le Wisconsin demeure un sujet d’attention et d’anticipation.

spot_img

Articles Similaires

UCN : Parler de cannabis sans aucune censure

Le sujet du cannabis a toujours fait l’objet de...

THC : D’où vient le taux 0,3 %

Dans plusieurs pays, il est facile de différencier le...

Nevada : Un lounge de cannabis pour le tourisme

Il existe de plus en plus de consommateurs de...

New York : L’autoculture du cannabis bientôt

De plus en plus de pays ont déjà adopté...

Espagne : En voie pour la légalisation du cannabis médical

L’Espagne connaît aussi un bouleversement politique et sanitaire à...

République tchèque : Interdiction du HHC

Le statut du HHC pose un problème dans de...
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img