Loi sur le chanvre industriel : Une proposition bipartite visant à alléger les réglementations pour les agriculteurs et à stimuler la croissance de l’industrie

Partagez cet article

 

Depuis quelques années, le chanvre industriel suscite un intérêt croissant dans de nombreux pays, en particulier aux États-Unis. Cette plante, souvent associée à la marijuana en raison de leur parenté botanique, est pourtant très différente de cette dernière en raison de son faible taux de THC, le composé psychoactif responsable des effets recherchés par les consommateurs de cannabis récréatif. En 2018, le Congrès américain a adopté une loi historique qui a levé l’interdiction fédérale de la culture du chanvre industriel, ouvrant la voie à de nouvelles opportunités pour les agriculteurs, les entreprises et les consommateurs. Dans cet article, nous examinerons les différentes facettes de cette loi sur le chanvre industriel, les avantages pour les agriculteurs, les impacts sur les États et les tribus, ainsi que les efforts continus pour alléger les charges sur le marché du chanvre.

Zoom sur la loi sur le chanvre industriel 

La loi sur le chanvre industriel présentée par les sénateurs Jon Tester et Mike Braun vise à alléger les réglementations pour les agriculteurs qui cultivent du chanvre industriel à des fins non extractives. Le but principal de cette loi bipartite est de réduire les formalités administratives pour les agriculteurs, de supprimer les vérifications d’antécédents et les exigences rigoureuses en matière d’échantillonnage et de test, et de permettre aux producteurs de chanvre industriel de commercialiser plus facilement leurs produits sur le marché.

Le projet de loi sur le chanvre industriel cherche également à créer une distinction entre le chanvre « industriel » qui est cultivé pour des produits comme la fibre et le « chanvre à toutes fins » qui couvrirait les cultures cultivées pour extraire des cannabinoïdes comme le CBD. Ainsi, les agriculteurs qui cultivent du chanvre industriel ne seraient pas soumis aux mêmes réglementations que les producteurs de chanvre à toutes fins.

En outre, la mesure empêche les États et les tribus d’imposer aux producteurs de chanvre industriel des exigences plus strictes que celles énoncées dans le projet de loi. Cependant, toute personne qui produit sciemment des cultures de chanvre incompatibles avec sa désignation ne sera pas autorisée à participer à l’industrie légale du chanvre pendant une période de cinq ans.

Cette législation bipartite est une réponse aux préoccupations des agriculteurs concernant les formalités administratives excessives et les exigences réglementaires strictes en matière de culture du chanvre industriel. Les sénateurs Tester et Braun soutiennent que la réduction des réglementations aidera les agriculteurs à réussir en réduisant les charges administratives et la bureaucratie, ce qui ouvrira la voie à des emplois bien rémunérés pour les habitants de l’Amérique rurale.

loi sur le chanvre industriel

La nouvelle distinction à cause de la loi sur le chanvre industriel

Le projet de loi bipartite sur le chanvre industriel proposé par les sénateurs Jon Tester et Mike Braun vise à créer une distinction entre le chanvre industriel et le chanvre à toutes fins. Le chanvre industriel est cultivé pour produire des fibres et d’autres produits non extractifs, tandis que le chanvre à toutes fins comprend les cultures cultivées dans le but d’extraire des cannabinoïdes comme le CBD. Cette distinction est importante car elle permet de clarifier la réglementation sur la culture de chanvre industriel et de réduire les formalités administratives pour les agriculteurs qui cultivent du chanvre industriel.

Les agriculteurs qui cultivent du chanvre industriel ne seraient plus soumis à des vérifications d’antécédents pour participer au marché et n’auraient pas à satisfaire à des exigences rigoureuses en matière d’échantillonnage et de test. Au lieu de cela, ils devraient simplement passer par une inspection visuelle annuelle, où ils devraient démontrer qu’ils cultivent la culture dans un but couvert par la nouvelle définition du « chanvre industriel ». S’ils échouent à l’examen visuel initial, ils devraient alors fournir des documents démontrant « une intention claire et des pratiques sur le terrain conformes à la désignation » du chanvre industriel.

Cette nouvelle distinction entre le chanvre industriel et le chanvre à toutes fins permettra aux agriculteurs de cultiver du chanvre industriel plus facilement et de bénéficier de la croissance rapide du marché. Elle offre également une plus grande clarté réglementaire pour les entreprises qui travaillent avec du chanvre industriel.

Les avantages pour les agriculteurs avec la loi sur le chanvre industriel

La loi sur le chanvre industriel présentée par les sénateurs Jon Tester et Mike Braun vise à réduire les réglementations pour les agriculteurs qui cultivent le chanvre industriel à des fins non extractives. Cette loi pourrait apporter de nombreux avantages pour ces agriculteurs.

Tout d’abord, cette loi sur le chanvre industriel pourrait permettre aux agriculteurs de ne plus être soumis à des vérifications d’antécédents pour participer au marché, et ils n’auraient pas à satisfaire à des exigences posées en matière d’échantillonnage et de test. Au lieu de cela, ils devaient simplement passer par une inspection visuelle annuelle, où ils devaient prouver qu’ils cultivaient la culture dans un but couvert par la nouvelle définition du « chanvre industriel ». Cette inspection visuelle serait donc moins contraignante que les vérifications d’antécédents et les exigences de test actuelles.

En outre, la nouvelle distinction entre le chanvre industriel et le « chanvre à toutes fins » proposé aux agriculteurs qui cultivent le chanvre industriel de bénéficier d’une réglementation plus souple. En effet, les agriculteurs ne seraient plus soumis à certaines exigences applicables aux agriculteurs qui cultivent le « chanvre à toutes fins », notamment en ce qui concerne les tests et l’échantillonnage.

Enfin, cette loi sur le chanvre industriel permet également aux agriculteurs de commercialiser plus facilement leurs produits de chanvre industriel sur le marché. En utilisant les formalités administratives, les agriculteurs pourraient plus facilement acheminer leurs produits vers le marché, ce qui pourrait avoir un impact positif sur leur rentabilité. Cela pourrait également encourager plus d’agriculteurs à cultiver du chanvre industriel, ce qui pourrait favoriser la croissance économique dans les zones rurales de l’Amérique.

L’impact de la loi sur le chanvre industriel sur les États et les tribus

La loi sur le chanvre industriel a eu un impact significatif sur les États et les tribus américaines. Tout d’abord, elle a permis aux États de mettre en place leurs propres programmes de production de chanvre industriel, en leur offrant une plus grande flexibilité pour déterminer les règles et les réglementations en matière de production et de culture. Cela a permis aux États de promouvoir leur propre industrie du chanvre, en fonction de leurs besoins économiques et agricoles spécifiques.

De plus, la loi a également reconnu le droit des tribus américaines de réglementer la production de chanvre sur leurs terres. Les tribus qui ont choisi de se lancer dans la production de chanvre ont pu bénéficier des avantages économiques de cette culture, tout en renforçant leur souveraineté en matière de réglementation agricole.

La production de chanvre industriel a également eu un impact sur l’économie des États et des tribus. La culture du chanvre a permis la création d’emplois locaux, notamment pour la production, la transformation et la commercialisation du chanvre. De plus, la production de chanvre a stimulé les industries connexes, telles que la fabrication de textiles, de matériaux de construction et de produits de beauté, créant ainsi des opportunités économiques supplémentaires.

Enfin, la production de chanvre industriel a également eu un impact environnemental positif. Cette culture est connue pour ses propriétés de régénération des sols et de réduction de la pollution de l’eau, car elle nécessite moins d’eau et de pesticides que d’autres cultures agricoles. La production de chanvre industriel peut donc aider à préserver les ressources naturelles et à réduire l’impact environnemental de l’agriculture sur les États et les tribus.

loi sur le chanvre industriel

Les efforts continus pour alléger les charges sur le marché du chanvre

Les efforts continus pour alléger les charges sur le marché du chanvre concernent principalement la réglementation fédérale et les politiques gouvernementales. Depuis l’adoption de la loi sur le chanvre industriel en 2018, il y a eu des appels à l’allègement des charges sur les agriculteurs et les entreprises impliquées dans la culture, la production et la commercialisation du chanvre.

Le département de l’Agriculture des États-Unis (USDA) a proposé des règles pour réglementer la production de chanvre industriel, mais ces règles ont été largement critiquées pour leur complexité et leur coût élevé pour les agriculteurs. En réponse à ces critiques, le Congrès a adopté en décembre 2020 une loi de financement qui a prolongé la durée de vie de l’ancienne loi sur le chanvre industriel jusqu’en septembre 2021, afin de donner plus de temps aux régulateurs pour élaborer des règles plus simples et moins coûteuses pour les agriculteurs.

En outre, il y a eu des appels pour éliminer les obstacles financiers pour les entreprises impliquées dans la production et la commercialisation du chanvre. Les entreprises qui produisent du chanvre ont souvent du mal à obtenir des prêts et des services bancaires en raison de la classification du chanvre comme drogue illégale au niveau fédéral. Pour remédier à cela, le Congrès a adopté en décembre 2020 une législation qui permet aux entreprises impliquées dans la production et la commercialisation de chanvre de bénéficier des mêmes avantages fiscaux que les autres entreprises agricoles.

En conclusion, la loi sur le chanvre industriel a eu un impact significatif sur l’industrie du chanvre aux États-Unis. Les agriculteurs ont bénéficié de cette loi en raison de la réduction des réglementations et de la possibilité de cultiver une culture rentable. De plus, les États et les tribus ont également bénéficié de cette loi en raison de la possibilité de réglementer et de contrôler la production de chanvre sur leur territoire. Malgré les progrès accomplis, il reste encore beaucoup à faire pour alléger les charges sur le marché du chanvre et pour permettre une utilisation plus large du chanvre dans diverses industries. Néanmoins, la loi sur le chanvre industriel a été un pas important dans la bonne direction pour l’industrie du chanvre aux États-Unis.

spot_img

Articles Similaires

La Thaïlande réinterdira le cannabis en 2025

La Thaïlande, qui avait marqué l’histoire en devenant le...

Cannabis et ados : Ce que les parents doivent savoir

Ah, le cannabis ! Avec sa légalisation au Canada, il...

Booba se lance dans le cannabis !

Le célèbre rappeur Booba ne se contente plus de...

26 nouvelles drogues en Europe en 2023

L’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies (EMCDDA) a...

Trois États Américains Envisagent la Légalisation du Cannabis en Novembre

Alors que les discussions sur la légalisation du cannabis...
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img