Mastercard : Interdiction des transactions liées au cannabis sur ses cartes de débit aux États-Unis

Partagez cet article

 

Mastercard, l’un des principaux acteurs mondiaux dans le domaine du traitement des paiements, a récemment pris une décision majeure en demandant aux institutions financières américaines de cesser d’autoriser les transactions liées au cannabis sur ses cartes de débit. Cette mesure a été prise en raison du statut illégal persistant du cannabis au niveau fédéral aux États-Unis, malgré sa légalisation dans de nombreux États pour un usage médical ou récréatif. Dans cet article, nous allons examiner de manière approfondie les raisons qui ont conduit à cette décision, ses conséquences pour l’industrie légale du cannabis et les perspectives d’évolution de la situation.

Contexte de la décision de Mastercard 

L’interdiction fédérale du cannabis aux États-Unis crée un conflit juridique complexe pour les entreprises et les institutions financières qui opèrent dans le domaine des paiements. Alors que certains États ont légalisé l’usage médical et récréatif du cannabis, il reste toujours illégal au niveau fédéral, ce qui crée des défis juridiques pour les entreprises de paiement comme Mastercard. Cette situation entraîne une incertitude quant à la légalité des transactions liées au cannabis, incitant Mastercard à prendre des mesures pour se conformer aux lois fédérales.

Mesures prises par Mastercard 

Suite à la découverte que certains commerces de cannabis continuent d’accepter les paiements par carte de débit malgré l’interdiction fédérale, Mastercard a rapidement réagi en lançant une enquête approfondie. Cette enquête visait à identifier les institutions financières qui traitaient les transactions liées au cannabis. Après avoir recueilli des preuves, Mastercard a contacté ces institutions et leur a demandé de mettre fin à ces transactions.

La décision de Mastercard cible les commerces de cannabis, notamment les dispensaires, qui proposent des options de paiement par carte de débit exigeant la saisie d’un code PIN. En limitant ces transactions, Mastercard souhaite se conformer aux lois fédérales et dissuader les entreprises de défier l’interdiction fédérale.

paiement mastercard et cannabis

Conséquences pour l’industrie légale du cannabis et les consommateurs 

La décision de Mastercard d’interdire les transactions liées au cannabis sur ses cartes de débit aura des répercussions significatives pour l’industrie légale du cannabis et les consommateurs.

Pour l’industrie légale du cannabis, cette mesure constitue un défi majeur. Les commerces, en particulier les dispensaires, qui ont traditionnellement accepté les paiements par carte de débit, devront désormais trouver des solutions alternatives pour continuer à offrir des méthodes de paiement pratiques à leurs clients. Certains pourraient se tourner vers des options de paiement en espèces, tandis que d’autres pourraient explorer des méthodes de paiement électroniques autres que Mastercard.

Pour les consommateurs, cette restriction financière entraîne une réduction des options de paiement lorsqu’ils achètent du cannabis dans des commerces légaux. Alors que le cannabis médical est légal dans 38 États américains et que 23 États autorisent également l’usage récréatif pour les adultes de plus de 21 ans, de nombreux consommateurs préfèrent utiliser leur carte de débit pour leurs achats quotidiens. La limitation des options de paiement pratiques pourrait les pousser à chercher des alternatives ou à favoriser davantage les paiements en espèces.

Comparaison avec le Canada 

La situation des paiements liés au cannabis aux États-Unis se distingue comme celle du Canada, qui a légalisé le cannabis à l’échelle nationale en 2018. Alors qu’aux États-Unis, les transactions de cannabis sont principalement en espèces en raison des restrictions financières, au Canada, les clients des dispensaires de cannabis ont souvent la possibilité d’utiliser des cartes de crédit ou de débit pour leurs achats. Cette différence souligne les défis financiers auxquels l’industrie du cannabis est confrontée aux États-Unis en raison de la situation juridique complexe.

L’ambiguïté juridique et financière de l’industrie du cannabis 

L’interdiction fédérale du cannabis aux États-Unis crée une ambiguïté juridique et financière persistante pour l’industrie du cannabis, même dans les États où il est légal. Malgré la légalisation croissante dans certains États, de nombreuses grandes banques et sociétés de cartes de crédit évitent toujours de faciliter les paiements de cannabis pour éviter tout risque de non-conformité avec la loi fédérale.

mastercard et paiement cannabis

Perspectives d’évolution de l’industrie du cannabis aux États-Unis 

Face aux problèmes financiers et juridiques actuels liés aux transactions de cannabis, des initiatives législatives sont en cours pour autoriser les transactions sans argent liquide dans les dispensaires. Les partisans de cette mesure font valoir que cela réduirait les risques de vols potentiels et améliorerait la sécurité des employés travaillant dans ces établissements.

Un projet de loi clé en discussion au Sénat américain est le SAFE Banking Act, qui vise à protéger les banques et leurs employés lorsqu’ils servent des entreprises de cannabis légales dans les États où il est autorisé. Cependant, malgré huit tentatives pour son adoption, le projet de loi pourrait encore rencontrer des obstacles, ce qui laisse planer des incertitudes sur l’avenir des transactions de cannabis aux États-Unis.

En conclusion, la décision de Mastercard d’interdire les transactions liées au cannabis sur ses cartes de débit aux États-Unis a des conséquences importantes pour l’industrie légale du cannabis et les consommateurs. Les entreprises de cannabis devront s’adapter à des méthodes de paiement alternatives, tandis que les consommateurs devront s’habituer à des options de paiement plus limitées. Cette restriction financière met en évidence l’ambiguïté juridique persistante autour du cannabis, malgré sa légalisation dans certains États. Les perspectives d’évolution, telles que le projet de loi SAFE Banking Act, permettent un espoir de résolution, mais leur adoption reste incertaine, réserve l’industrie du cannabis navigue entre des réglementations contradictoires et des défis financiers complexes.

spot_img

Articles Similaires

DEA : La teneur en THC du cannabis illicite atteint 16% aux États-Unis

Selon la DEA, les États-Unis connaissent actuellement une hausse...

Cannabis aux USA : La lutte pour la légalisation fédérale

Lors d'une audience fédérale, des entreprises de cannabis du...

Cannabis : Plus de fumeurs que de gros buveurs aux États-Unis

Une étude révèle que le nombre de consommateurs quotidiens...

Une Nouvelle Étude Révèle les Effets du THCV et du CBD sur la Perte de Poids

Les cannabinoïdes continuent de fasciner les chercheurs pour leurs...

Une nouvelle étude révèle les impacts insoupçonnés du cannabis sur le cœur et le cerveau

Le cannabis, longtemps utilisé pour ses propriétés médicinales, est...

Découvrez la Recette de Smoothie au CBD pour une Journée sans Stress

Le CBD, abréviation de cannabidiol, gagne en popularité en...
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img