Cinq nouvelles études sur le cannabis pour la douleur, la maladie de Parkinson et le SSPT

Partagez cet article

 

Des études récentes ont enrichi la base de données scientifiques concernant l’utilisation du cannabis pour soulager la douleur chronique, les symptômes de la maladie de Tourette, la maladie de Parkinson, le trouble de stress post-traumatique (TSPT) et le cancer du poumon.

Des études récentes viennent renforcer la base de preuves croissante en faveur de l’utilisation du cannabis dans le traitement du syndrome de Tourette, du SSPT, de la maladie de Parkinson et de la douleur chronique. En 2022, un nombre record d’articles de recherche ont été publiés sur le sujet, ce qui peut rendre difficile de suivre les avancées. Les régulateurs demandent de plus en plus de preuves scientifiques, ce qui incite les chercheurs à mener des études à travers le monde pour étudier le rôle du cannabis dans la gestion des symptômes d’un large éventail de pathologies.

Au cours des derniers mois, de nouvelles études ont été menées pour soutenir l’utilisation du cannabis comme outil pour soulager la douleur chronique, traiter la maladie de Parkinson et le syndrome de Tourette. En outre, les chercheurs ont préconisé l’utilisation de la psychothérapie assistée par le cannabis pour traiter le SSPT et ont découvert que le CBD ralentit la croissance tumorale dans un modèle animal de cancer du poumon.

Dans cet article, nous examinerons cinq études récentes qui mettent en évidence le potentiel médicinal du cannabis.

Le CBD inhalé ralentit la croissance tumorale chez des souris atteintes de cancer du poumon

Une étude récente, menée par des chercheurs, a examiné l’effet du CBD inhalé sur la croissance tumorale chez des souris atteintes de cancer du poumon. Les souris ont été implantées avec des cellules cancéreuses pulmonaires humaines NCI H1437, puis traitées avec du CBD inhalé ou un placebo.

Les résultats de l’étude ont montré que le CBD inhalé avait réduit la croissance tumorale et avait également réduit l’expression de marqueurs CD44, un récepteur d’adhérence de surface cellulaire présent dans de nombreux cancers, ainsi que les facteurs angiogéniques VEGF et P-sélectine.

Les chercheurs ont conclu que le CBD inhalé avait le potentiel de ralentir la croissance du cancer du poumon en supprimant l’angiogenèse et le CD44. Cette découverte est une avancée significative dans la recherche de traitements contre le cancer du poumon et ouvre la voie à des études plus poussées sur l’utilisation du CBD comme traitement potentiel.

Un essai clinique confirme l’utilisation bénéfique du cannabis dans le traitement de la maladie de Tourette et des tics

Une étude de phase IIIb aléatoire et contrôlée par placebo a évalué l’efficacité et la sécurité de l’extrait de cannabis nabiximols (Sativex) chez des adultes atteints du syndrome de Tourette. Les résultats ont montré des améliorations significatives des tics, de la qualité de vie et de la dépression chez certains sous-groupes, notamment les patients atteints de TDAH, les hommes et les patients souffrant de tics plus sévères. Les auteurs ont conclu que ces groupes pourraient bénéficier davantage d’un traitement à base de cannabis et ont confirmé le rôle des cannabinoïdes dans le traitement des tics chroniques. Il convient de souligner que cette étude est une étape importante dans la recherche médicale sur les avantages potentiels du cannabis dans le traitement de la maladie de Tourette et des tics.

cannabis

Les bénéfices du cannabis dans le traitement de la douleur chronique : des preuves du monde réel

Des chercheurs ont examiné les données de plus de 700 patients inscrits au UK Medical Cannabis Registry et ont constaté que les traitements à base de cannabis étaient associés à une amélioration de la douleur chronique. Au total, 348 patients ont été traités avec de l’huile de cannabis, des fleurs séchées ou une combinaison des deux. Les patients traités avec de l’huile ou une combinaison ont signalé des améliorations de la qualité de vie, du sommeil et de la douleur lors des suivis à un, trois et six mois. Les patients traités par une combinaison ont également constaté une amélioration de l’anxiété lors des trois suivis. En savoir plus ici.

Une autre étude portant sur plus de 400 patients ayant utilisé des cannabinoïdes pour traiter la douleur chronique a montré que les patients ayant suivi un traitement actuel ont signalé des améliorations significatives de tous les types de douleur, y compris les douleurs chroniques difficiles à traiter, avec des améliorations des symptômes comorbides tels que le sommeil et une faible interférence des effets secondaires. Ces résultats renforcent les preuves du monde réel quant aux avantages potentiels du cannabis dans le traitement de la douleur chronique.

Les avantages du traitement médical au cannabis dans la maladie de Parkinson

Des données publiées dans la revue Clinical Neuropharmacology ont montré que les patients atteints de la maladie de Parkinson ont vu une amélioration de leurs symptômes et une réduction de leur consommation d’opioïdes sur ordonnance après avoir été traités avec du cannabis médical.

L’étude a évalué l’utilisation de produits à base de cannabis chez 69 patients et a constaté que 87% des patients ont signalé une amélioration de leurs symptômes, notamment des crampes/dystonies, de la douleur, de la spasticité, du manque d’appétit, de la dyskinésie et des tremblements.

De plus, 56% des consommateurs d’opioïdes ont pu réduire ou arrêter leur consommation après avoir commencé un traitement au cannabis.

Les auteurs de l’étude ont conclu que le traitement médical au cannabis peut améliorer les symptômes moteurs et non moteurs chez les patients atteints de la maladie de Parkinson et peut permettre une réduction de l’utilisation de médicaments opioïdes. Cependant, des études randomisées contrôlées par placebo à plus grande échelle sont nécessaires pour confirmer ces résultats.

cannabis

Une étude de cas encourageante pour la psychothérapie assistée par le cannabis dans le traitement du D-PTSD

Une étude de cas publiée en février a révélé les résultats prometteurs de la psychothérapie assistée par le cannabis (PAC) en tant que traitement potentiel pour un sous-type dissociatif du trouble de stress post-traumatique, appelé D-PTSD.

Une femme de 28 ans a suivi 10 séances de PAC deux fois par mois pendant plus de cinq mois, en combinaison avec une thérapie cognitivo-comportementale intégrative.

Après le traitement, le patient a montré une réduction de 98,5 % de la dissociation pathologique, ne répondant plus aux critères diagnostiques, et des améliorations anecdotiques durables pendant plus de deux ans.

Les auteurs concluent que cette étude de cas, bien que limitée par nature, souligne le potentiel de la PAC en tant qu’option thérapeutique pour le D-PTSD, et souligne l’importance d’identifier des traitements pour ce trouble.

spot_img

Articles Similaires

Startups européennes du cannabis : Vers une révolution boursière ?

Une vague d’optimisme souffle sur les startups européennes du...

Le NFP et la Légalisation du Cannabis : Une Position Ambiguë

Avec l'ascension du bloc NFP (Nouvelle Force Progressiste) à...

Guide ultime pour conserver votre cannabis

La conservation du cannabis est une étape cruciale pour...

Distribution de cannabis médicinal sur l’Île de Man : Une nouvelle ère

Les pharmacies de l’île de Man ont désormais la...

La FDA et la FTC ciblent 6 entreprises pour vente illégale de produits au delta-8 THC

La Food and Drug Administration (FDA) américaine et la...
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img