Une femme accusée de meurtre : Sous l’effet du cannabis

Partagez cet article

 

La consommation de cannabis apporte des bienfaits à l’organisme. Toutefois, avant d’en consommer, il est indispensable de respecter un certain dosage. En effet, une intoxication à cause de cette plante peut produire des effets secondaires. Récemment, la consommation excessive de cette plante a mené une femme à commettre un meurtre.

Le contexte de l’affaire de meurtre

Dernièrement, une femme a été accusée avoir commis un meurtre. Christina Anderson aurait poignardé Gareth Kelly à mort. Elle l’a poignardé cinq fois alors qu’il tentait de démarrer sa voiture devant le domicile des Anderson. Pendant le procès, elle a plaidé non coupable du meurtre de Gareth Kelly. Elle s’est protégée en revendiquant une aliénation mentale.

Les témoignages lors de l’affaire de meurtre

Selon son mari et son avocat, cet excès de violence serait lié à la consommation de cannabis et à l’état mental de l’accusé. La définition de cette cause était même une des questions soulevées lors de ce procès pour meurtre.

La consommation de cannabis

Lors de la descente effectuée juste après l’agression, les forces de l’ordre ont découvert deux plants de cannabis dans la maison des Anderson. Le mari a déclaré que ces plantes lui appartiennent. Il a déjà été jugé pour cet acte et n’a reçu aucune condamnation. Par la suite, il a aussi avoué que sa femme et lui consommaient régulièrement du cannabis. Il a même ajouté qu’ils consommaient entre 200 € et 250 € de cannabis par mois.

Toutefois, Marc Anderson n’a pas la certitude que sa femme ait consommé du cannabis avant ce meurtre. Selon lui, il est probable qu’ils aient consommé cette plante dans la soirée puisque cela fait partie de leurs habitudes. De même, il ne sait pas combien de joints sa femme a fumé pendant son absence.

L’aliénation mentale

Depuis leur rencontre, Marc Anderson a toujours su que sa femme avait des problèmes mentaux. En effet, elle avait déjà été internée pour des traitements psychiatriques. Toutefois, son mari n’a pas remarqué de changement chez Christina après cet épisode. Leur vie a continué comme sur des roulettes jusqu’à ce meurtre.

Quelques jours avant le meurtre, Christina Anderson avait des épisodes délirants selon son mari. Elle était irritée et presque dans un état de paranoïa. Dans son délire, elle a même avancé que ses voisins complotent contre eux. Son mari a su que Christina n’était pas bien et qu’il devait l’emmener à l’unité psychiatrique. Cependant, le lundi, l’hôpital n’avait pas de service psychiatrique disponible et le rendez-vous était reporté le lendemain. Or, avant que Marc puisse emmener sa femme à une consultation, l’incident s’est déjà présenté.

Pour conclure, cette affaire était complexe. On devait prendre en compte tant l’état mental de l’accusé, mais aussi sa consommation abusive de cannabis. Cette affaire démontre que l’on doit être prudent lors de la consommation de cannabis. Certes, cette plante est pleine de vertus, mais les effets secondaires comme des épisodes psychotiques peuvent mener vers un meurtre dans ce cas.

spot_img

Articles Similaires

Cannabis et Soulagement de la Douleur : Les Terpènes plus Puissants que la Morphine ?

Une révolution médicale semble en marche. Des chercheurs de...

Décrocher du cannabis : 5 étapes essentielles !

Le cannabis fait partie du quotidien de nombreux Français,...

La Rébellion des Cherokees : Le Cannabis comme Acte de Souveraineté !

Cherokee, Caroline du Nord – Dans une salle de...

Royaume-Uni : Premier cannabis médical national disponible

Le cultivateur britannique de cannabis médical Glass Pharms a...

Le Cannabis : Toujours le Roi des Substances Illicites en Europe

Le cannabis demeure la drogue illégale préférée des Européens,...
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img