La bataille du vapotage : nicotine contre cannabis

Partagez cet article

 

Vapotage : quels sont les risques pour les poumons ?

Depuis l’apparition de la cigarette électronique en 2009, les technologies de vapotage ont évolué pour permettre l’inhalation de substances sans combustion. Aujourd’hui, le cannabidiol (CBD) est très populaire, mais peu de gens sont conscients des substances toxiques respiratoires utilisées dans les techniques de fabrication. En 2019, l’utilisation d’acétate de vitamine E a été incriminée dans l’épidémie de lésions pulmonaires graves.

Des études sont disponibles sur les effets du vapotage de la nicotine, mais peu existent sur l’inhalation de CBD. Une étude expérimentale réalisée par TA Bhat et coll. a comparé l’impact sur les cellules pulmonaires de la nicotine et du CBD.

Les résultats de l’étude

Des souris ont été exposées à la vaporisation de nicotine et de CBD dans une chambre conçue à cet effet. L’inflammation pulmonaire a été étudiée après sacrifice de 10 animaux par techniques de cytométrie de flux et d’histochimie. D’autre part, des cellules humaines provenant de l’épithélium des petites voies aériennes ont été examinées après vaporisation directe des substances étudiées.

Les scores ont été établis et cytokines et chémokines ont été dosées à partir des données de la cytométrie de flux. L’étude du lavage broncho-alvéolaire (LBA) a permis d’apprécier l’intégrité des tissus pulmonaires par dosage des protéines de part et d’autre de la barrière épithéliale alvéolaire. Le stress oxydatif a été évalué par la mesure du potentiel antioxydant du LBA par dosage de myéloperoxydase (MPO). Des techniques spéciales ont mesuré la cytotoxicité et l’apoptose cellulaire.

Le vapotage de CBD vs nicotine

L’étude récente menée par TA Bhat et ses collègues a comparé les effets du vapotage de la nicotine et du CBD sur les cellules pulmonaires et immunitaires. Les résultats montrent que le CBD provoque plus de dommages que la nicotine.

vapotage

Des dommages plus importants avec le CBD

Les chercheurs ont observé une inflammation pulmonaire plus importante et une infiltration immunitaire cellulaire plus étendue après la vaporisation de CBD par rapport à la nicotine. Le potentiel antioxydant est également plus altéré et l’intégrité de la barrière épithéliale davantage mise à mal par la vaporisation de CBD qui amplifie aussi l’apoptose.

Des résultats non extrapolables à l’homme

Bien que les résultats soient clairs, les chercheurs soulignent que l’étude a été menée sur des souris et qu’il n’est pas possible d’extrapoler ces résultats à l’homme. Ils soulèvent également des interrogations sur l’utilisation du CBD à des fins thérapeutiques.

Le vapotage n’est pas sans risques

Cette étude renforce l’idée que le vapotage n’est pas dénué de risques et que la vaporisation de substances autres que la nicotine peut causer des dommages importants aux tissus pulmonaires et immunitaires. Il est donc important d’être bien informé sur les substances vaporisées et leurs potentiels effets nocifs.

spot_img

Articles Similaires

Changement de Cap en Thaïlande : Le Retour du Cannabis surla Liste des Stupéfiants d’ici fin 2024

La Thaïlande, autrefois pionnière dans la dépénalisation du cannabis,...

Le Pakistan Va Légaliser le Cannabis à des Fins Médicinales : Une Révolution en Marche

Le gouvernement pakistanais vient d’annoncer une décision historique :...

Référendum sur le Cannabis en Slovénie : Nouvelles Perspectives et Défis

Le 9 juin prochain, les électeurs slovènes se prononceront...

Comment Identifier une Huile de CBD de Qualité

Dans un marché en pleine expansion du cannabidiol, la...

Le Taux Légal de CBD au Luxembourg : Ce Qu’il Faut Absolument Savoir

Le marché en plein essor du cannabidiol s'étend progressivement...
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img